Bilan de l’année 2016 du cannabis

Bilan de l'année 2016 du cannabis

L’année 2016 fut marquée par de nombreuses légalisations des différentes formes de cannabis. Les Amériques semblent en pointe sur tout ce qui concerne l’herbe, alors que l’Europe, à la traîne, voit quelques initiatives nationales émerger. Bilan de l’actualité 2016 du cannabis.

Le Canada et la légalisation totale du cannabis

Au printemps 2016, le premier ministre Justin Trudeau annonce une légalisation totale du cannabis en 2017. Pour la première fois, un pays va encadrer totalement un marché du cannabis ouvert aux entreprises. Si les consommateurs d’herbe se réjouissent, les petits entrepreneurs s’inquiètent de la distribution des licences par l’Etat. Les 32 entreprises disposant déjà d’un accès à la production, la distribution et la vente de cannabis médical devront juste changer de statut et pourront directement intégrer le marché récréatif.

Le groupe de travail de régulation du cannabis a soumis ses suggestions au gouvernement parmi lesquelles : autorisation de la vente de cannabis à partir de 18 ans, ouverture du marché aux PME, réinvestissement des taxes dans la prévention au jeune public… Des recommandations qui devraient servir à la création du futur marché canadien du cannabis et qui seront observées de près par tous les pays qui, pour l’instant, n’osent bouger de peur de voir leur jeunesse tomber dans la drogue et l’économie à feu et à sang (on exagère hein 😉 ).

Les USA : Énormes avancées malgré l’incertitude Trump

Plus d’un américain sur cinq a désormais accès à une forme légale du cannabis. Le 8 novembre marque l’avènement de Donald Trump à la Maison Blanche, un résultat qui a en partie occulté les votes des Etats sur le cannabis. Quatre nouveaux Etats ont légalisé le cannabis dont la Californie et le Nevada et la régulation du cannabis récréatif débarque sur la côte Est puisque le Massachusetts et le Maine font leur entrée dans ce club qui compte désormais 8 Etats. Si les rentrées fiscales astronomiques du cannabusiness ne parviennent pas à convaincre les plus sceptiques, la propagation de l’usage médical de l’herbe adoucit son image. 29 Etats ont désormais une régulation du cannabis médical et le président Trump se dit à 100% pour le développement cet usage. Nul doute que les canna-dollars et les avancées médicales de cette année pousseront de nouveaux Etats à légaliser le cannabis prochainement.

L’Amérique Latine avance sur le cannabis médical

La fin de la « War on Drugs » se fait sentir dans les pays qui en ont été le plus victimes. En 2016, l’Argentine , le Mexique et le Costa Rica ont rejoint le Chili, la Colombie, le Paraguay et l’Uruguay. Ces 3 pays ont légalisé certaines médications au cannabis. L’Argentine a légalisé l’usage de l’huile de cannabis tandis que les Mexicains auront accès à des variétés fortement dosées en CBD mais quasiment sans THC. Une sorte de retour aux recettes ancestrales pour ces pays où les soins aux plantes psychoactives font partie des traditions culturelles.

Une Europe divisée

L’année 2016 a marqué l’entrée du cannabis dans le débat national et européen. L’Allemagne, la Macédoine et l’Irlande ont légalisé le cannabis médical, alors que le Danemark entreprend des tests cliniques sur 4 ans. La Suisse profite d’un vide juridique pour multiplier les tests sur ses localités et distribue notamment de l’herbe fortement dosée en cannabidiol pour les fumeurs de clope.

Les Anglais ont légalisé les substances à base de CBD, les militaires italiens tentent de produire un cannabis médical de qualité et le Sativex n’est toujours pas disponible en pharmacie française.

La seule source d’inquiétude pourrait venir du lieu de production du cannabis européen. Les quelques laboratoires européens qui disposent de licence pour produire du cannabis médical sont en rupture de stock face à une demande croissante. L’Allemagne ayant besoin de cannabis immédiatement est contrainte de se fournir auprès des géants canadiens du cannabis médical légal. Nos voisins teutons ont également autorisé certains patients à produire leur propre cannabis. En Belgique , les cannabis socials clubs semblent avoir gagné la bataille judiciaire côté flamand. En revanche , les CSC côté francophone sont encore devant la justice et devraient savoir s’il sont autorisés à continuer à exister début 2017.

Ailleurs dans le monde

Israël, la pays le plus avancé au monde sur le cannabis médical, a encore facilité l’accès au cannabis thérapeutique pour ses patients. Petit geste de compassion : le pays autorise ses militaires a fumer du cannabis pendant leur permissions. Seule condition, il devront être négatifs au THC au test urinaire de retour au régiment. La Turquie a autorisé la culture de cannabis dans certaines provinces pour lutter contre les productions illégales.

De l’autre coté du monde, l’Australie légalise le cannabis thérapeutique et ses recherches scientifiques. Le débat du cannabis fait également rage dans les Caraïbes, où les Iles Caïman et Puerto Rico ont légalisé le cannabis médical. On apprend également en cette fin d’année que les dealers chinois de cannabis se fournissent en Corée du Nord.

Nous espérons que l’année 2017 sera aussi riche et mouvementée que 2016. Les élections françaises verront sans doute poindre un débat sur le cannabis en France. S’il est suivi par les citoyens français, ce sujet pourrait ne pas rester qu’entre les mains des divers aguicheurs et autres racôleurs.

Théo Caillart

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Laisser un commentaire