Suivez-nous

Cannabis aux Pays-Bas

Le Pays-Bas, connus pour ses coffeeshops et sa tolérance envers le cannabis, ne font pourtant pas partie des pays ayant légalisé. La politique de tolérance mise en place pour lutter contre l’héroïne était censée précéder une légalisation complète, au lieu de quoi la situation a stagné et engendré certains problèmes autour du tourisme cannabique. Le gouvernement tend maintenant à revenir sur une politique moins tolérante, en fermant notamment une partie des coffeeshops.

Ces derniers ne peuvent toujours pas s’approvisionner de manière légale. La production de cannabis est en effet illégale aux Pays-Bas, mais les coffeeshops peuvent posséder 500g de cannabis sous le comptoir et le vendre  à leurs clients majeurs.

Pour pallier ce backdoor system, un processus de test de légalisation de la production de cannabis est en cours dans certaines villes néerlandaises pour enfin approvisionner les coffeeshops de manière légale.

⬅ Revenir à Cannabis en Europe

Statut légal du Cannabis aux Pays-Bas

Médical


Le cannabis récréatif est illégal aux Pays-Bas et dépénalisé. Son usage médical est autorisé sous conditions.

Pas exactement. Aux Pays-Bas, le cannabis est illégale pour l’usage des adultes, sauf si elle est achetée et consommée dans un coffee shop (salon de consommation sociale). Le cannabis médical n’est disponible que dans les pharmacies néerlandaises. Bien qu’il soit possible d’acheter des concentrés de cannabis aux Pays-Bas, ceux-ci sont considérés comme des drogues dures et sont illégaux selon les lois néerlandaises et les lois d’Amsterdam sur la marijuana.

Tests obligatoires

Les produits médicaux à base de cannabis doivent être testés pour les cannabinoïdes, les métaux lourds, les pesticides, les terpènes et la microbiologie.

Conditions requises et droits des patients

  • Douleur et spasmes ou crampes musculaires associés à la sclérose en plaques ou à une lésion de la moelle épinière
  • Nausées, perte d’appétit, perte de poids et affaiblissement dus au cancer ou au SIDA
  • Nausées et vomissements associés à la chimiothérapie ou à la radiothérapie utilisées dans le traitement du cancer, de l’hépatite C ou de l’infection par le VIH et du SIDA
  • Douleur chronique (principalement la douleur associée au système nerveux, par exemple celle causée par un nerf endommagé, la douleur fantôme, la névralgie faciale ou la douleur chronique qui persiste après la guérison du zona)
  • Syndrome de Gilles de la Tourette
  • Glaucome résistant à la thérapie
  • Maladie de Crohn, colite ulcéreuse, épilepsie, démangeaisons, migraine, rhumatisme, arthrite rhumatoïde, troubles de l’attention et traumatisme cérébral

Actualités du Cannabis aux Pays-Bas

Plus d’articles

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !