Coca Cola ne se lancera pas dans les boissons au cannabis (pour l’instant)

coca cola

Le mois dernier, Coca Cola avait déclaré s’intéresser au business du cannabis et notamment aux boissons CBD via un porte parole et un communiqué de presse de l’entreprise. La nouvelle avait été relayée à grande échelle vu l’importance de la compagnie, leader mondial des boissons non-alcoolisées. Vendredi dernier, le PDG de Coca Cola, James Quincey, a complété ces propos et annoncé en conférence d’analystes que la compagnie n’a pas prévu, « à ce stade », d’entrer dans le marché du CBD.

PUBLICITE

Entrera, entrera pas?

Interrogé par une analyste de Cowen & Co, Quincey a fait taire les rumeurs établissant que Coca Cola s’intéressait au marché du CBD pour la confection de boissons « bien-être » et était sur le point de conclure un accord avec le producteur de cannabis médical canadien Aurora. La valeur en bourse d’Aurora avait bondi après les rumeurs du deal avec Coca Cola. La compagnie vient par ailleurs d’être listée au New York Stock Exchange. Elle avait cependant précisé qu’il ne s’agissait que de discussions exploratoires. Les annonces de ce genre font en général planer la bourse et peuvent servir d’instruments pour manipuler le cours des actions.

Le rival incontesté de Coca Cola, Pepsi, avait également annoncé s’intéresser au marché du cannabis. Le directeur financier Hugh Johnston avait déclaré en début de mois: « Je pense que nous allons évaluer les possibilités mais je ne suis pas prêt à partager des informations sur d’éventuels projets pour l’instant ». Comme la plupart des compagnies qui disent garder un œil sur les évolutions du marché du cannabis, Pepsi reste très évasif.
Malgré l’intérêt croissant, le statut illégal du cannabis aux Etats-Unis est encore un frein important aux investissements. Il est également intéressant pour les compagnies d’observer d’abord le comportement des consommateurs dans la grande expérimentation canadienne avant de se lancer.
Certains en revanche n’ont pas attendu d’avoir accès à ces donnés pour se lancer dans le milieu et investir. C’est le cas par exemple de Constellation, le producteur de la bière Corona, qui a investi près de 4 millions de dollars dans le producteur canadien Canopy Growth. Molson Coors, un autre producteur d’alcool est entré en partenariat avec Hydropothecary Corporation pour la confection de boissons infusées au cannabis pour le marché canadien.
D’autres géants de l’alcool comme Pernord Ricard et Diageo ont également exprimé un intérêt dans d’éventuelles collaboration avec le milieu du cannabis. C’est le cas également des tabatiers comme Imperial Brands et Marlboro. Ces industries (alcool et tabac) ont surement davantage de raisons de surveiller le marché du cannabis qui peut devenir un concurrent de poids pour leurs produits.

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Brésil cannabis autoculture
Brésil : multiplication des recours en justice pour obtenir le droit à l’auto-culture de cannabis médical
cannabis
Plante ou médicaments : quel choix pour le cannabis thérapeutique ?
danemark cannabis médical
Danemark : le projet pilote de cannabis médical compte déjà plus de 2000 patients
crampes menstruelles cannabis
Des Etats américains envisagent d’élargir l’accès au cannabis médical aux femmes souffrant de crampes menstruelles sévères
jean costentin
Les petits arrangements avec la vérité de Jean Costentin
dabbing granny
Dabbing granny : une grand mère qui tient mieux la weed que toi

Laisser un commentaire