Suivez-nous

Cannabis au Royaume-Uni

Damian Marley avec les parlementaires anglais pour parler cannabis médical

Damian Marley

Le 6 Juillet, à la House of Commons, avait lieu la seconde lecture de la proposition de loi sur la légalisation du cannabis médical au Royaume-Uni. En amont était organisé un colloque réunissant des médecins, des députés, des activistes et Damian Marley, le fils du chanteur légendaire Bob Marley.

PUBLICITE

Une figure majeure

Damian Marley, chanteur de reggae ayant gagné quatre Grammy Award, est une des personnalités les plus retentissantes dans le milieu du cannabis, en particulier médical. Consommateur, cultivateur et militant, il dirige plusieurs opérations de cannabis et s’exprime régulièrement sur le sujet.

Damian Marley milite surtout pour l’accès au cannabis médical. Son morceau Medication commence par exemple par une série de témoignages d’utilisateurs de cannabis médical.

Le cannabis médical au Royaume-Uni

Une proposition de loi vise actuellement à légaliser le cannabis médical. Récemment, deux cas d’enfants épileptiques ont chamboulé le paysage médiatique anglais. Les autorités qui avaient saisi les médicaments au cannabis à des enfants qui en avaient un besoin vital ont dû céder à la pression populaire et rendre les produits.

Damian « Junior Gong » témoigne d’ailleurs de l’avancée rapide de la situation et de l’opinion au Royaume-Uni : « Ce qui est intéressant, c’est la vitesse à laquelle la situation avance ici (…) quand je suis venu l’été dernier, il n’y avait pas le même dynamisme. C’est magnifique comment les gens écoutent de plus en plus la réalité des bienfaits du cannabis ».

PUBLICITE

Il insiste aussi sur la différence entre ceux qui consomment par nécessité et ceux qui consomment par plaisir. Il soutient évidemment le droit de s’amuser en consommant récréativement, mais  il est capital pour lui de faire une différence: « Les témoignages montrent que cela n’a rien à voir avec le fait de se défoncer ou de le faire pour le fun, mais que le cannabis est une vraie médecine qui change la vie ».

Damian évoque notamment le cas de parents administrant du cannabis à leurs enfants afin de les soigner : « Ces familles n’essayent pas de rendre leurs enfants défoncés ni d’en faire des potheads [NdT : expression américaine péjorative qui désigne les fumeurs de cannabis clichés]. Ils essayent de les aider en leur administrant du cannabis sans effet psychédélique. »

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Cannabis au Royaume-Uni

Royaume-Uni : La plus grande étude sur la weed arrive – Voici comment participer

Etude sur le cannabis au Royaume-Uni

Le sondage mondial sur les drogues mené par l’organisation du même nom, la Global Drug Survey (GDS), prend chaque année la température de l’usage international de drogues. Cette année, il s’associe à l’organisation UK Cannabis Social Clubs, qui chapeaute les bonnes pratiques autour des Cannabis Clubs au Royaume-Uni, pour obtenir encore plus de données sur la consommation de cannabis.

PUBLICITE

Les enquêtes de la GDS sont conçues pour faciliter une « conversation honnête » sur la consommation de drogue et la toxicomanie. Cette année, GDS s’associe aux Cannabis Clubs britanniques pour un focus particulier sur la consommation de cannabis et de CBD au Royaume-Uni et qualifie l’étude comme « la plus grande étude jamais réalisée sur le cannabis au Royaume-Uni ».

«Nous faisons rarement deux études en mêmes temps chez GDS», peut-on lire sur le site des UKCSCs. « Mais l’accélération et le déluge de financement des investisseurs et de l’intérêt pour le marché britannique du cannabis (tant juridique que médical) sont tels, que GDS a estimé qu’il était vraiment important d’avoir une idée de ce qui se passe actuellement au Royaume-Uni, pour orienter les futures politiques et directives cliniques et faire en sorte que la voix du consommateur régulier soit entendue. Nous n’avons pas toujours eu cette chance. »

Le sondage, auquel vous pouvez répondre en cliquant ici, est totalement anonyme. Elle ne stocke pas les données privées des répondants, telles que les adresses IP ou les noms. Le temps estimé pour répondre à l’enquête est d’environ 10 à 15 minutes.

Voici des exemples de questions posées :

PUBLICITE
  • Comment évoluent les différents types de produits au cannabis et la manière de les utiliser au Royaume-Uni ?
  • Comment les gens utilisent le CBD et en quoi le trouvent-ils efficace ?
  • L’expériences des membres d’un Cannabis Social Club au Royaume-Uni
  • Comment les gens utilisent actuellement le cannabis à des fins médicales / thérapeutiques, d’où provient-il, combien paient-ils, pour quelle affection l’utilisent-ils, comment l’utilisent-ils, quels en sont les avantages, quels en sont les effets sur les autres traitements qu’ils ont peut-être essayés, les problèmes rencontrés, ont-ils essayé de s’en voir prescrire par un médecin généraliste ou à un spécialiste depuis l’adoption de la loi sur le cannabis médical au Royaume-Uni ?

En outre, la grande enquête annuelle GDS sur les drogues, distincte de l’enquête actuelle sur le cannabis au Royaume-Uni, aura lieu en novembre 2019. L’enquête s’appuie sur des données de 30 pays et sera traduite en 18 langues.

Vous pouvez trouver la dernière enquête à ce jour sur le site de GDS.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0global