Le Royaume-Uni annonce la légalisation du cannabis médical

Légalisation du cannabis médical au Royaume-Uni

Il y a une semaine, l’Advisory Council for the Misuse of Drugs (ACMD) rendait la seconde partie d’un rapport commissionné par le ministère de l’intérieur, le Home Office, sur le cannabis médical. Tout comme la première partie du rapport rédigée par d’autres experts médicaux, la partie de l’ACMD recommandait la légalisation du cannabis médical et établissait d’autres recommandations et conclusions précises sur l’utilisation thérapeutique du cannabis.

PUBLICITE

Le lendemain, Sajid Javid, ministre de l’Intérieur, déclarait avoir pris en compte ces recommandations et prendre une décision dans les plus brefs délais. Il a tranché aujourd’hui en annonçant la légalisation du cannabis médical au Royaume-Uni et en acceptant les recommandations de l’ACMD suivantes :

  • Préciser la définition de « médicaments dérivés de cannabis »
  • Reclassifier tout produit rentrant dans cette définition en Schedule 2, ce qui en autorise la prescription médicale, contrairement à la classification Schedule 1
  • Maintenir les produits à base de cannabinoïdes synthétiques en Schedule 1, au moins jusqu’à l’aboutissement de recherches plus amples sur ces substances

En clair, cela signifie que des formes de cannabis (huiles, capsules, sprays, fleurs…) contenant du THC vont être étudiées et classées afin de décider lesquelles sont saines et autorisées à la recommandation médicale.

Une fois ce passage en revue terminé, ces produits seront mis en vente dans les pharmacies et respecteront le circuit légal des médicaments classés au Schedule 2. Les traitements à base de cannabis médical devraient être disponibles d’ici à cet automne.

Les personnes atteintes de maladies pouvant être traitées ou guéries à l’aide de cannabis ou de dérivés pourront donc dorénavant être soignées plus facilement, sans plus craindre les problèmes avec la police comme ceux rencontrés par le jeune épileptique Billy Caldwell et sa mère, qui s’étaient fait confisquer des médicaments contenant du CBD et du THC, jusqu’ici illégal.

La déclaration du ministère de l’Intérieur mentionne tout de même le cannabis récréatif, et explique qu’il reste et restera illégal et que ce changement n’affecte en rien les produits du cannabis qui ne sont pas approuvés à l’utilisation médicale.

Suivez-nous sur Facebook !

Catégories liées : Cannabis médical

Articles liés

Derniers articles

Ouganda et cannabis médical
L’Ouganda fournira-t-il vraiment l’Allemagne et le Canada en cannabis médical ?
Prescription de cannabis médical en France
Les Pays-Bas vont augmenter leur production de cannabis médical
cannabis et conduite automobile
Etude : les légalisations du cannabis n’ont pas augmenté le nombre d’accidents de la route aux USA
Déchets du cannabis en eau potable
Le Cannavore transforme les déchets du cannabis en eau potable
Programme Expogrow 2019
L’Expogrow 2019, c’est ce week-end
Cannabis dans le Maine
2 ans après la légalisation, le Maine publie son projet de régulation du cannabis

Laisser un commentaire