Suivez-nous

Cannabis au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni annonce la légalisation du cannabis médical

Légalisation du cannabis médical au Royaume-Uni

Il y a une semaine, l’Advisory Council for the Misuse of Drugs (ACMD) rendait la seconde partie d’un rapport commissionné par le ministère de l’intérieur, le Home Office, sur le cannabis médical. Tout comme la première partie du rapport rédigée par d’autres experts médicaux, la partie de l’ACMD recommandait la légalisation du cannabis médical et établissait d’autres recommandations et conclusions précises sur l’utilisation thérapeutique du cannabis.

PUBLICITE

Le lendemain, Sajid Javid, ministre de l’Intérieur, déclarait avoir pris en compte ces recommandations et prendre une décision dans les plus brefs délais. Il a tranché aujourd’hui en annonçant la légalisation du cannabis médical au Royaume-Uni et en acceptant les recommandations de l’ACMD suivantes :

  • Préciser la définition de « médicaments dérivés de cannabis »
  • Reclassifier tout produit rentrant dans cette définition en Schedule 2, ce qui en autorise la prescription médicale, contrairement à la classification Schedule 1
  • Maintenir les produits à base de cannabinoïdes synthétiques en Schedule 1, au moins jusqu’à l’aboutissement de recherches plus amples sur ces substances

En clair, cela signifie que des formes de cannabis (huiles, capsules, sprays, fleurs…) contenant du THC vont être étudiées et classées afin de décider lesquelles sont saines et autorisées à la recommandation médicale.

Une fois ce passage en revue terminé, ces produits seront mis en vente dans les pharmacies et respecteront le circuit légal des médicaments classés au Schedule 2. Les traitements à base de cannabis médical devraient être disponibles d’ici à cet automne.

Les personnes atteintes de maladies pouvant être traitées ou guéries à l’aide de cannabis ou de dérivés pourront donc dorénavant être soignées plus facilement, sans plus craindre les problèmes avec la police comme ceux rencontrés par le jeune épileptique Billy Caldwell et sa mère, qui s’étaient fait confisquer des médicaments contenant du CBD et du THC, jusqu’ici illégal.

PUBLICITE

La déclaration du ministère de l’Intérieur mentionne tout de même le cannabis récréatif, et explique qu’il reste et restera illégal et que ce changement n’affecte en rien les produits du cannabis qui ne sont pas approuvés à l’utilisation médicale.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Cannabis au Royaume-Uni

Royaume-Uni : La plus grande étude sur la weed arrive – Voici comment participer

Etude sur le cannabis au Royaume-Uni

Le sondage mondial sur les drogues mené par l’organisation du même nom, la Global Drug Survey (GDS), prend chaque année la température de l’usage international de drogues. Cette année, il s’associe à l’organisation UK Cannabis Social Clubs, qui chapeaute les bonnes pratiques autour des Cannabis Clubs au Royaume-Uni, pour obtenir encore plus de données sur la consommation de cannabis.

PUBLICITE

Les enquêtes de la GDS sont conçues pour faciliter une « conversation honnête » sur la consommation de drogue et la toxicomanie. Cette année, GDS s’associe aux Cannabis Clubs britanniques pour un focus particulier sur la consommation de cannabis et de CBD au Royaume-Uni et qualifie l’étude comme « la plus grande étude jamais réalisée sur le cannabis au Royaume-Uni ».

«Nous faisons rarement deux études en mêmes temps chez GDS», peut-on lire sur le site des UKCSCs. « Mais l’accélération et le déluge de financement des investisseurs et de l’intérêt pour le marché britannique du cannabis (tant juridique que médical) sont tels, que GDS a estimé qu’il était vraiment important d’avoir une idée de ce qui se passe actuellement au Royaume-Uni, pour orienter les futures politiques et directives cliniques et faire en sorte que la voix du consommateur régulier soit entendue. Nous n’avons pas toujours eu cette chance. »

Le sondage, auquel vous pouvez répondre en cliquant ici, est totalement anonyme. Elle ne stocke pas les données privées des répondants, telles que les adresses IP ou les noms. Le temps estimé pour répondre à l’enquête est d’environ 10 à 15 minutes.

Voici des exemples de questions posées :

PUBLICITE
  • Comment évoluent les différents types de produits au cannabis et la manière de les utiliser au Royaume-Uni ?
  • Comment les gens utilisent le CBD et en quoi le trouvent-ils efficace ?
  • L’expériences des membres d’un Cannabis Social Club au Royaume-Uni
  • Comment les gens utilisent actuellement le cannabis à des fins médicales / thérapeutiques, d’où provient-il, combien paient-ils, pour quelle affection l’utilisent-ils, comment l’utilisent-ils, quels en sont les avantages, quels en sont les effets sur les autres traitements qu’ils ont peut-être essayés, les problèmes rencontrés, ont-ils essayé de s’en voir prescrire par un médecin généraliste ou à un spécialiste depuis l’adoption de la loi sur le cannabis médical au Royaume-Uni ?

En outre, la grande enquête annuelle GDS sur les drogues, distincte de l’enquête actuelle sur le cannabis au Royaume-Uni, aura lieu en novembre 2019. L’enquête s’appuie sur des données de 30 pays et sera traduite en 18 langues.

Vous pouvez trouver la dernière enquête à ce jour sur le site de GDS.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0