La beuh écrase Starbucks et Macdonalds réunis outre-Atlantique

Arcview, La Beuh écrase Starbucks et Macdonalds

Un nouveau rapport de l’institut financier spécialisé sur le cannabis ArcView déclare que les canadiens et les américains ont dépensé au total près de 53,3 milliards de dollars en cannabis en 2016. L’institut souligne que l’essentiel de ces dépenses en drogue s’effectue sur le marché noir. Selon le magazine High Times, les dépenses en weed des Nord-Américains dépasseraient les ventes de Macdonald’s et de Starbucks réunis .

87% des ventes sur le marché noir

Dans son rapport annuel de 22 pages « State of marijuana Markets », Arcview estime que 87 % de ses transactions ont été réalisées au marché noir.  En 2015, la part du marché noir sur le total des ventes atteignaient 90%.

Alors que les ventes légales de cannabis ont bondi de plus de 20 % cette année, la part du marché noir dans les dépenses ne permet toujours pas d’estimer les potentielles rentrées fiscales d’un marché totalement légal sur le continent.

Selon Troy Dayton, Pdg d’ArcView, ces dépenses sur le marché illégal constituent un vrai frein à la croissance des entreprises du circuit légal. Pourtant, il voit toujours ces dépenses comme de futures opportunités : « Ces investissements énormes sur le circuit illégal prouvent que le cannabis est un produit sans pareil. C’est un marché unique en son genre, il n’a pas besoin de créer de la demande ni d’en faire de la publicité. L’avenir c’est de déplacer la demande du produit sur un marché légal. »

La variété des produits au cannabis est un avantage

En tant que financier , il se réjouit tout de même de la nouvelle variété de produits légaux créés par les entrepreneurs. Les « space-food » touchent des clients qui ne fument pas et viennent gonfler le chiffre d’affaires des dispensaires. « La variété des produits est la raison principale du mouvement illégal/ légal. Le choix proposé aux clients devant le comptoir donne un avantage concret aux entreprises. »

Selon Business Insider, le Colorado est la preuve que le marché légal constitue une vraie alternative au marché souterrain. En 2014, année de la légalisation, seules 30 % des ventes étaient réalisées sur le circuit légal. Ce chiffre atteint désormais 45 % et représentent plus d’un milliard de dollars sur l’année 2016.

L’institut ArcView est directement lié à l’industrie du cannabis, mais ces chiffres permettent de dresser le tableau de la concurrence entre le marché illégal/légal. Avec la chute des prix du cannabis légal, le marché noir devrait peu à peu se tarir, au profit de l’industrie légale. Verra-t-on des records de vente pour 2017 ?

Théo Caillart

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Laisser un commentaire