Qui sera le prochain Starbucks de la weed ?

Starbucks de la weed

Imaginez la scène : la journée a été difficile, vous vous sentez un peu tendu et avez un peu de temps à tuer. Vous allez chez Nesprespliff, une chaîne de café, et commandez un Marocain serré avec un space cake sans gluten. Vous vous asseyez tranquillement dans un canap’ et vous détendez…

PUBLICITE

Si ce scénario vous semble illusoire en France, imaginez que vous êtes aux Etats-Unis, là où le marché regarde d’un oeil vorace le marché du cannabis en attendant les futures dépénalisations. Là où Snoop Dogg a annoncé la semaine dernière le lancement de Merry Jane, sa plateforme média qui veut devenir l’encyclopédie mondiale de la weed.

Entre temps, de nouvelles études suggèrent que le cannabis se démocratise rapidement. L’étude prédit que le cannabis deviendra un ingrédient de plus en plus familier en cuisine, alors que la restauration travaille à satisfaire l’envie de nouvelles sensations culinaires et la demande pour des alternatives moins sucrée et calorique à l’alcool.

Les gourmets commencent à tester des nouveaux plats, comme un saumon mariné au cannabis. Et avec l’essor de l’usage récréatif du cannabis, certaines entreprises y regardent de plus près.

Matt Gray, le Directeur Général du site US The Stoner’s Cookbook, prédit que le marché de la marijuana atteindra plus de 10 milliards de dollars d’ici 5 ans, et les produits comestibles représenteront 40%. C’est tout sauf un marché de niche : 111 millions d’américains ont déjà consommé du cannabis.

Beaucoup de produits contenant du cannabis sont déjà disponibles là où la loi le permet : du jus infusé au chocolat au hash, en passant par le beurre au cannabis, les possibilités sont nombreuses. En essayant de garder le THC intact, les produits jouent à la fois sur le caractère psychoactif de la plante et son goût. Compelling & Rich’s, une entreprise de Los Angeles, commercialise par exemple des grains de café infusés à la marijuana, préparés au cours d’un processus où le THC est brûlé.

Les opinions divergent quant à l’utilisation du cannabis comme ingrédient culinaire. Pour certains, le goût de la feuille est très amer. Pour d’autres, tout dépend de la variété de weed utilisée. Et c’est là où les connaisseurs peuvent démontrer leur créativité dans la cuisine. On rapporte que les meilleurs effets sont de combiner du cannabis avec des graisses comme du beurre, de l’huile d’olive ou de la crème. Utilisée de cette façon, c’est juste une herbe comme une autre, avec des arômes particuliers et un goût unique pour chaque variété.

Il est bien sûr trop tôt pour savoir si le cannabis deviendra vraiment la nouvelle frontière culinaire à franchir, et si de grosses enseignes comme Starbuck’s s’immisceront dans le commerce du cannabis. La loi dictera sans doute les possibilités offertes aux gourmets. Mais il y aura à coup sûr un débat entre les législateurs et les passionnés de cuisine !

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Canada une deuxième licence de microculture de cannabis attribuée en Ontario
Canada : une deuxième licence de microculture de cannabis attribuée en Ontario
Etude certaines variétés de cannabis peuvent tuer les cellules cancéreuses
Etude : des concentrés de cannabis peuvent tuer les cellules cancéreuses
Cannabis médical en Allemagne
Allemagne : forte augmentation de l’import de cannabis médical en 2019
Vacances Weed-Friendly
Les meilleurs lieux de vacances weed-friendly
Nevada pas de cannabis lounges, mais une progression sur le territoire américain
Nevada : pas de cannabis lounges, et une lente progression sur le territoire américain
Le Northern Nights, premier festival où l'on peut consommer du cannabis
Le Northern Nights, premier festival où l’on peut (officiellement) acheter du cannabis

Laisser un commentaire