Suivez-nous

Business

Bedrocan, le fournisseur européen de cannabis médical

Bedrocan, fournisseur européen de cannabis médical

Bedrocan est le principal fournisseur de cannabis médical de l’Europe. Ce laboratoire spécialisé a été choisi par le gouvernement des Pays Bas pour distribuer du cannabis en pharmacie. Présentation du géant européen du cannabis thérapeutique.

PUBLICITE

Bedrocan est une entreprise familiale fondée par deux beaux-frères en 1984. Elle développait à l’époque des techniques de culture sous serre. Les fondateurs se sont intéressés aux plantes aromatiques jusqu’à la fin des années 90. Fort de leur expérience, Bedrocan postule pour  l’appel d’offre émanant du Gouvernement pour encadrer la culture du cannabis médical. Bedrocan fait alors partie des deux entreprises choisies. Depuis 2002, la compagnie produit et vend du cannabis thérapeutique aux officines pharmaceutiques du pays.

Le début du succès

Depuis quelques années, Bedrocan connait un succès croissant partout en Europe et dans le monde. Et pour cause. Au moment où l’Europe découvre peu à peu les vertus du cannabis thérapeutique, les pays tournent leur yeux vers le laboratoire hollandais pour ses variétés d’herbe . . Actuellement, Bedrocan BV distribue 4 variétés de cannabis : Bedrocan, Bedrobinol, Bediol et Bedica. Après avoir assoupli la régulation en termes de soins à base de fleurs de cannabis séchées, les patients étrangers sous ordonnance peuvent se fournir dans les pharmacies.

Malheureusement, l’entreprise ne dispose que d’une surface restreinte de culture et peine donc à augmenter sa production. L’entreprise frise la rupture de stock depuis 2013. Tjalling Erkelens, directeur et co-fondateur de Bedrocan, se satisfait des progrès en termes de législation mais déplore un manque de concurrence. Le partage du marché permettrait à son entreprise de baisser les coûts et donc le prix de vente en pharmacie. Le laboratoire néerrlandais, avec ses 1.5 millions d’euros de chiffres d’affaire, reste une petite entreprise par rapport aux mastodontes canadiens.

PUBLICITE

A part l’Italie, aucun pays européen n’a développé de programme de production ou de distribution d’un cannabis national. Pour le moment, la Macédoine , la Finlande, la Croatie, l’Allemagne, et la République Tchèque se fournit en cannabis Bedrocan. Ce qui est rare est cher, à tel point que l’Allemagne doit se tourner vers le Canada et la marque Tweed pour se fournir en herbe.

L’aventure canadienne

En 2014, le Canada lance un programme de développement du cannabis médical. Bedrocan répond à l’appel et obtient une des 8 licences d’Etat pour la production, la distribution et la vente du cannabis. En 2 ans, Bedrocan Canada est devenu l’un des 3 leaders du pays. Bedrocan Canada a été racheté par son concurrent Tweed courant 2016. La fusion de ces deux marques a donné naissance au géant Canopy Growth.

Au vu de la tendance européenne générale, Bedrocan devrait rester le leader du cannabis thérapeutique européen encore quelques années. Cependant, la création d’autres laboratoires spécialisés serait synonyme de synergie, d’échange de savoir-faire, d’augmentation de la qualité et de baisse des prix pour les patients.

Théo est diplômé en journalisme de l'IICP. Passionné par l'économie et l'industrie du cannabis, il s'est spécialisé sur ces sujets, avec un peu de thérapeutique à l'intérieur.

4 Commentaires

4 Commentaires

  1. Tstev

    27 janvier 2017 à 17 h 42 min

    Comment s’y prendre pour esperer prendre de l’avance avant une certaine legalisation en france vous avez des idée?

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Business

Santé Canada suspend les licences de Canntrust et d’Evergreen

Suspension de licence pour CannTrust

CannTrust a annoncé avoir reçu un avis de suspension de licence de Santé Canada en réponse à la non-conformité de ses installations de production et de culture.

PUBLICITE

« Les inspecteurs de Santé Canada ont remis les avis de suspension à CannTrust Inc. aujourd’hui, et saisissent et retiennent tous les produits à base de cannabis sur les deux sites », a déclaré Tammy Jarbeau, porte-parole de l’organisation gouvernementale, dans un email à MJBiz Daily.

« Santé Canada continuera de surveiller de près les actions entreprises par CannTrust Inc. et réévaluera le statut de la licence de la société à mesure que de nouvelles informations seront disponibles », a ajouté M. Jarbeau. « Santé Canada peut également déterminer que des mesures supplémentaires de conformité et d’application sont justifiées. »

CannTrust conserve pour l’instant son droit de cultiver et récolter les plantations en cours, mais pas d’en cultiver de nouvelles ou de vendre du cannabis.

Côté Evergreen Medical Supply, Santé Canada a suspendu la capacité d’Evergreen de « cultiver, transformer et vendre du cannabis, des plantes et des graines de cannabis fraîches et séchées » comme rapporté par Bloomberg.

PUBLICITE

« Le 9 août, Santé Canada a suspendu les licences d’Evergreen Medicinal Supply afin de protéger la santé et la sécurité du public, notamment d’empêcher que le cannabis ne soit détourné sur le marché illégal, en raison du non-respect de certaines dispositions de la Loi sur le cannabis et du Règlement sur le cannabis » a expliqué Tammy Jarbeau.

Evergreen, producteur de cannabis basé en Colombie-Britannique a répondu «travailler à des mesures correctives» à la suspension de sa licence.

Les inspecteurs de Santé Canada ont effectué une inspection inopinée dans les locaux de la société à Saanichton, en Colombie-Britannique en avril. L’inspection a révélé «un certain nombre d’observations critiques et une classification globale non conforme» liée aux pratiques de production de la société, à la tenue des registres, au contrôle des stocks et au respect des contrôles de licence. L’entreprise aurait également des impayés de loyer ainsi qu’un bail expiré.

Evergreen a reçu sa licence de vente de cannabis médical en mars 2017 et a principalement pour but de produire du cannabis pour d’autres producteurs de licences agréés. Evergreen exploite une installation de 600m² et avait prévu de tripler sa surface de culture.

PUBLICITE
Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0