Uruguay : Les ventes de cannabis récréatif commencent le 19 juillet

Uruguay - Les ventes de cannabis récréatives commencent le 19 juillet

En Uruguay, le cannabis à usage récréatif sera disponible en pharmacie dès mercredi 19 juillet. L’Uruguay deviendra ainsi le premier pays d’Amérique du Sud à vendre du cannabis récréatif en pharmacie. Les ventes seront évidemment réservées aux adultes.

L’Uruguay a légalisé le cannabis à des fins récréatives en décembre 2013, avec pour objectif de stopper le narcotrafic et garantir un accès sécurisé au produit. Près de 5000 clients se sont inscrits sur le Registre des consommateurs de cannabis. Le cannabis sera distribué par l’Etat, dans l’une des 16 pharmacies enregistrées auprès du gouvernement pour distribuer légalement du cannabis.

L’emballage dans lequel se trouvera le cannabis comportera une notice de sécurité qui garantira l’authenticité du cannabis fabriqué en Uruguay et des avertissements sur les effets (positifs ou négatifs) que peuvent engendrer la weed. Le cannabis sera vendu à 1,30$ le gramme.

Les achats seront limités à 40 grammes par mois, soit 10 grammes par semaine. Les touristes ne seront pas autorisés à acheter du cannabis. Ils pourront néanmoins se tourner vers les Cannabis Social Club uruguayens qui sont déjà autorisés. L’autoculture est également légale, et les Uruguayens doivent choisir entre un de ces 3 modes de distribution (pharmacie, autoculture ou Cannabis Club).

L’Uruguay : pays le plus progressiste d’Amérique du Sud ?

Face à ses pays voisins, l’Uruguay semble avoir fait des progrès sociaux considérables. En effet, le cannabis a été légalisé lors du gouvernement de José Mujica. Ce dernier appartenait au Frente Amplio (Le Parti Large), un mouvement politique social-démocrate. Il décide en 2012 de légaliser le cannabis. A l’époque, le magazine Time approuve et encourage cette idée, malgré des jugements et critiques de la part du monde entier.

En plus d’être un pays laïc (bien qu’il ait été colonisé par le grand Empire du catholicisme qu’était l’Espagne), il s’agit également du premier pays d’Amérique du Sud à avoir accordé le vote des femmes en 1927. Il en va de même pour la prostitution, suivi de l’avortement.

Dans cette logique progressiste, l’Uruguay a vite compris que légaliser le cannabis serait une solution pacifique qui leur serait bénéfique. Cette légalisation pourrait également donner une bonne presse aux pays voisins. Même si le cannabis est légalisé à des fins médicinales au Chili, au Mexique ou encore en Colombie, la vente de cannabis récréatif en pharmacie en Uruguay pourrait générer une attraction positive sur les pays voisins.

Mehdi Bautier

Vous avez aimé cet article ? Suivez-nous sur Facebook !