Suivez-nous
Kilogrammes.com

Deux nouvelles études révèlent que les cannabinoïdes stoppent la croissance des cellules cancéreuses du côlon

Publié

le

Cancer du côlon et cannabinoïdes

Deux nouvelles études prometteuses ont révélé que certains cannabinoïdes – dont le CBD, le CBDV, le CBG, le CBGV et le CBL – peuvent stopper la croissance de cellules cancéreuses colorectales nocives chez l’homme.

PUBLICITE

L’étude sur le côlon de Cannabotech élimine 90 % des cellules cancéreuses

Un nouveau produit qui sera commercialisé aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Israël à l’automne 2022 a permis d’éliminer plus de 90 % des cellules cancéreuses du côlon dans un modèle cellulaire. Le produit, appelé Cannabotech Integrative-Colon, a utilisé une combinaison de champignons non psychoactifs (donc pas de la psilocybine) et de divers cannabinoïdes (sans le THC) pour cibler les cellules cancéreuses colorectales, sans que l’on sache exactement lesquels.

« Le THC n’était pas inclus », ont précisé les responsables de l’étude, les Dr Angel et Peretz. « Les ingrédients clés étaient le CBD et plusieurs autres cannabinoïdes mineurs. Nous ne pouvons pas divulguer leurs noms et leur composition, car cela fait partie de nos informations exclusives. »

La société a décidé de ne pas étudier l’effet qu’aurait le THC, soulignant la difficulté de son accessibilité et de sa réglementation.

« Nous n’avons pas étudié le THC et ne pouvons donc pas nous prononcer sur ses effets éventuels dans ce cadre expérimental », précisent-ils. « Nous avons délibérément exclu le THC du produit car il s’agit de l’ingrédient psychotrope clé du cannabis et nous voulions éviter cet effet dans notre préparation. Tous les cannabinoïdes mineurs utilisés sont connus et leur utilisation ne pose aucun problème réglementaire. »

PUBLICITE

Cannabotech espère pouvoir en faire une étude évaluée par des pairs à l’avenir.

« Nous ne sommes qu’au début de notre processus et nous rapportons nos résultats dans plusieurs types de lignées cellulaires de cancer du côlon. Nous prévoyons d’étendre ces études à des études in vivo et de les publier enfin dans une revue à comité de lecture », ont expliqué les docteurs Angel et Peretz.

Une deuxième étude révèle que les cannabinoïdes peuvent inhiber la croissance des cellules cancéreuses chez l’homme

Une deuxième étude publiée récemment par des scientifiques du département de la nutrition et des sciences alimentaires de l’Université du Maryland a révélé que le cannabidiol exerce une « activité anti-proliférative » dans les cellules cancéreuses colorectales. Plus simplement, le CBD arrête la croissance des cellules cancéreuses.

L’étude indique que ses conclusions sont triples : « Le CBD réprime la viabilité des cellules cancéreuses colorectales humaines ; le CBD induit un arrêt du cycle cellulaire et augmente l’apoptose et le stress ER dans les cellules cancéreuses colorectales humaines ; et le CBD réprime la viabilité cellulaire et induit la mort cellulaire apoptotique via un mécanisme dépendant de CB2″.

PUBLICITE

Le récepteur cannabinoïde 2, une partie de notre système endocannabinoïde, est le récepteur où cet effet a été observé. Cela signifie que nos récepteurs CB1 peuvent ne pas indiquer le même effet, l' »anti-prolifération » de ces cellules cancéreuses chez l’homme.

« Nos données indiquent que le CBD et ses dérivés pourraient être des agents prometteurs pour la prévention du cancer colorectal humain », écrivent les chercheurs de l’étude.

Selon l’étude, cette « activité anti-proliférative » a également été observée pour d’autres cannabinoïdes, notamment la cannabidivarine (CBDV), le cannabigérol (CBG), le cannabicyclol (CBL) et la cannabigérovarine (CBGV).

Une étude de 2018 donnait déjà des résultats prometteurs sur le rôle des cannabinoïdes sur le cancer du côlon.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !