Suivez-nous
CBD Shop France

Une étude suggère que les consommateurs de cannabis sont moins touchés par le Covid

Publié

le

Cannabis et Covid

Une nouvelle étude publiée dans le Journal of Cannabis Research a révélé qu’un petit échantillon de consommateurs de cannabis présentait des cas moins graves de Covid-19 pendant leur séjour à l’hôpital que les non-utilisateurs. Les consommateurs de cannabis avaient de meilleurs résultats, notamment un besoin moindre d’admission en soins intensifs ou de ventilation mécanique. L’étude était toutefois très limitée et des études prospectives et d’observation sont encore nécessaires pour tirer des conclusions plus solides.

PUBLICITE

Une précédente étude a révélé que les cannabinoïdes CBGA et CBDA bloquent l’entrée du Covid dans les cellules. « Ces cannabinoïdes, isolés ou dans des extraits de chanvre, ont le potentiel de prévenir ainsi que de traiter l’infection par le SRAS-CoV-2 », avaient déclaré les chercheurs.

L’étude présente a porté sur deux hôpitaux de la région de Los Angeles, en Californie. Sur les 1 831 patients atteints du Covid ayant participé à l’étude, 69 patients ont déclaré consommer activement du cannabis, soit seulement 4 % de l’ensemble des patients.

« Le lien entre l’usage du cannabis et de meilleurs résultats pour le Covid est sensible », affirment les auteurs de l’étude. Les auteurs admettent également que leur étude était très limitée et que les conclusions tirées ne sont que des suggestions.

La méthodologie des auteurs s’est appuyée sur une analyse rétrospective des données relatives aux patients, qui comprenait la comparaison des scores de gravité du Covid-19, le besoin d’oxygène supplémentaire, l’admission en unité de soins intensifs, la ventilation mécanique, la durée de l’hospitalisation et le décès à l’hôpital pour les consommateurs de cannabis et les non-consommateurs.

PUBLICITE

« Les consommateurs de cannabis avaient des résultats significativement meilleurs que les non-consommateurs […], une hospitalisation plus courte (4 jours contre 6 jours), des taux d’admission aux soins intensifs plus faibles (12 % contre 31 %) et un besoin moindre de ventilation mécanique (6 % contre 17 %). Le taux d’admission en soins intensifs était inférieur de 12 points de pourcentage et le taux d’intubation était inférieur de 6 points de pourcentage chez les consommateurs de cannabis », indique l’étude.

L’étude suggère que l’usage chronique de cannabis peut avoir des effets positifs sur les résultats de Covid-19 chez les patients hospitalisés. Les auteurs émettent l’hypothèse que de meilleurs résultats pourraient être dus aux propriétés médicinales, notamment les effets anti-inflammatoires, de certains cannabinoïdes.

« Les consommateurs de cannabis étaient plus susceptibles d’avoir des niveaux de marqueurs inflammatoires plus faibles à l’admission que les non-consommateurs. Cet effet s’est maintenu pendant leur séjour à l’hôpital, les consommateurs de cannabis continuant à avoir des marqueurs inflammatoires plus faibles que les non-utilisateurs », indique l’étude.

L’étude n’a pas fait de différence entre les méthodes de consommation. « Compte tenu des diverses façons dont le cannabis peut être introduit dans l’organisme, notre regroupement du cannabis inhalé et ingéré devrait introduire peu de variabilité dans une cohorte déjà très variable de consommateurs de cannabis. Le fait de regrouper tous les consommateurs de cannabis, quelle que soit la méthode d’administration, donne à notre étude une plus grande puissance d’analyse tout en minimisant le risque de données surajustées. »

PUBLICITE

Ce n’est pas la première étude à se pencher sur les cannabinoïdes et le Covid, même si elle prétend être la première à examiner les données de véritables patients atteints de Covid qui ont été admis à l’hôpital.

Selon une étude menée en 2021, les cannabinoïdes contribuent à réduire les « tempêtes inflammatoires » dans un modèle de tissu cutané. Ces tempêtes inflammatoires peuvent se produire dans les cas graves de Covid-19. L’ajout d’extraits de cannabis dans le traitement permet de « freiner l’inflammation et de prévenir la fibrose, et conduit à une rémission de la maladie. » Cette étude, réalisée au Canada, a pu examiner le THC et le CBD ainsi que leur effet combiné, qui se trouve être la meilleure efficacité lorsque les cannabinoïdes travaillent de concert.

« En ce qui concerne les produits chimiques spécifiques, notre analyse montre que le CBD ou le THC seuls n’ont pas le même effet », a déclaré l’auteur de l’étude, le Dr Igor Kovalchuck. « Nous croyons fermement au spectre complet, aux effets basés sur l’entourage. Il est probable que des cannabinoïdes secondaires (mineurs) et des terpènes y contribuent, et nous écrivons dans l’article que l’un de ces terpènes pourrait être le caryophyllène. »

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !