Suivez-nous
Cannabigerol Cannabigerol

La plante et ses composés

Le cannabigerol (CBG) : le régulateur des cannabinoïdes

Les partisans du cannabis médical vantent souvent ses propriétés « miracle » alors que les prohibitionnistes qualifient cette plante de dangereuse. La vérité est comme bien souvent au milieu, et doit être cherchée parmi les 110 cannabinoïdes présents dans le cannabis, et qui le dotent de propriétés thérapeutiques en stimulant le système endocannabinoïde humain situé dans le cerveau, le système nerveus et de nombreux organes.

PUBLICITE

A date, les recherches se concentrent sur l’étude du THC et du CBD, et sur la manière dont ces molécules interagissent avec le corps humain pour créer une forme de synergie ou d’homéostasie, une situation d’équilibre qui dépend des cannabinoïdes utilisés et de leurs ratios.

Le CBG

Le cannabigerol ou CBG est un cannabinoide non-psychoactif que l’on trouve généralement dans les variétés à faible teneur en THC. Il est même abondant dans la plupart des variétés de chanvre, destinées habituellement à la transformation pour l’industrie textile ou du bâtiment.

Qu’est-ce qu’on sait actuellement du CBG ? Etant donné la manière dont le CBG interagit avec les récepteurs endocannabinoïdes du cerveau, on pense qu’il neutralise la paranoïa associée à certaines variétés de cannabis très fortes en THC chez certains patients. Le CBG agirait comme un tampon, permettant aux patients de prendre leur traitement sans effet secondaire psychologique. Le CBG semble également imiter le CBD dans son combat contre l’inflammation et la réduction de l’anxiété et de la tension musculaire.

A quoi sert le CBG ?

Le système endocannabinoïde (SEC) du corps humain sert à maintenir le corps dans un état d’homéostasie, à savoir l’équilibre des principales fonctions vitales. Par exemple, en cas de blessure, l’ECS aide à réguler la réponse immunitaires pour limiter l’inflammation.

PUBLICITE

Le CBG s’est révélé agir sur des zones très spécifiques avec des résultats prometteurs pour :

  • traiter le glaucome en réduisant la pression intraoculaire. Le CBG est un puissant vasodilatateur et possède des effets neuroprotecteurs
  • dans des expériences sur des souris, le CBG s’est révélé efficace pour diminuer l’inflammation caractéristique de la maladie inflammatoire de l’intestin
  • le CBG est prometteur pour combattre le cancer. Dans une de ces études, le CBG a inhibé la croissance des cellules cancéreuses colorectales chez la souris, ralentissant ainsi la croissance du cancer du côlon. Le CBG a inhibé les tumeurs et la cancérogenèse du côlon induite chimiquement, démontrant ainsi une possibilité très intéressante de guérison du cancer colorectal.
  • dans une étude qui a examiné les effets de cinq cannabinoïdes différents sur les contractions de la vessie, le CBG réussissait le mieux à inhiber les contractions musculaires dans le cadre de troubles de la dysfonction vésicale
  • des recherches européennes montrent que le CBG est un agent antibactérien efficace, en particulier contre les superbactéries résistantes aux antibiotiques

Parce qu’il est non psychotrope, le CBG a une large gamme prometteuse d’applications potentielles non seulement pour les problèmes mentionnés ci-dessus, mais aussi comme analgésique, pour le psoriasis ou comme antidépresseur.

Combat contre les tumeurs

Donc, le CBG serait la clé pour combattre les tumeurs cancereuses. Les variétés à teneur élevée en CBG se sont rendues efficaces dans le traitement du glaucome en aidant à réduire la pression dans l’oeil et accélérer le drainage des fluides. Parmi les qualités les plus impressionnantes du CBG, ses propriétés anti-inflammatoires aident les patients à soulager la maladie de l’intestin inflammable ou la maladie de Crohn. Le CBG aide également à combattre la dépression et agit comme un anti-oxydant.

Avec toutes ces propriétés, le CBG joue un rôle synergique lorsqu’il est consommé. Certaines études indiquent qu’il régule les effets des différents cannabinoïdes. Le CBG est assez dur à étudier comme on le retrouve souvent à « l’état larvaire » des autres cannabinoïdes. Il apparait que la plupart des cannabinoïdes naissent CBG et sont ensuite convertis en d’autres types d’enzymes spécialisés. Ce qui expliquerait pourquoi le CBG est si peu présent dans la plupart des variétés de cannabis.

PUBLICITE

Variétés de cannabis à forte teneur en CBG

La promesse de cannabinoïdes comme le CBG est si grande que certaines banques de graines développent des variétés de cannabis à forte terneur en CBG.

Un exemple est la TGA Genetics Subcool Seeds, du breeder Subcool, qui a créé une variété équilibrée en THC et CBG, la Mickey Kush, pour tenter de mesurer l’efficacité du CBG pour diverses affections.

Pour résumer, le cannabinoïde CBG :

  • réduit l’inflammation
  • réduit la paranoïa et l’anxiété
  • diminue la pression oculaire du glaucome
  • réduit ou élimine les tumeurs cancéreuses
  • agit comme un agent anti-bactérien.

Le CBG est-il légal en France ?

A l’instar du CBD, le CBG est légal en France.

Quel thème vous intéresse ?

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !