Suivez-nous
The Greenstore
Cannabigerol Cannabigerol

Le cannabigerol (CBG) : le régulateur des cannabinoïdes

Le cannabigérol (CBG) a été découvert par Yehiel Gaoni et Raphael Mechoulam en 1964. Il est l’un des plus de 100 cannabinoïdes présents dans le cannabis. Le CBG suscite un intérêt croissant en raison de ses propriétés non psychoactives et de son potentiel pharmacologique.

PUBLICITE

Le cannabigérol est un cannabinoïde non intoxicant présent dans le cannabis. Le CBG présente de nombreux avantages thérapeutiques potentiels, notamment des qualités antibactériennes, antimicrobiennes et anti-inflammatoires. Le cannabigérol provenant de plantes de chanvre est légal dans la plupart des pays et autorisé en cosmétique en Europe.

Le CBG

Le cannabigerol ou CBG est un cannabinoide non-psychoactif que l’on trouve généralement dans les variétés à faible teneur en THC. Il est même abondant dans la plupart des variétés de chanvre, destinées habituellement à la transformation pour l’industrie textile ou du bâtiment.

Le CBG est formé à partir de la décarboxylation du CBGA, qui active le cannabinoïde.

Qu’est-ce qu’on sait actuellement du CBG ? Etant donné la manière dont le CBG interagit avec les récepteurs endocannabinoïdes du cerveau, on pense qu’il neutralise la paranoïa associée à certaines variétés de cannabis très fortes en THC chez certains patients.

PUBLICITE

Le CBG agirait comme un tampon, permettant aux patients de prendre leur traitement sans effet secondaire psychologique. Le CBG semble également imiter le CBD dans son combat contre l’inflammation et la réduction de l’anxiété et de la tension musculaire.

Le CBG interagit avec le système endocannabinoïde du corps en interagissant avec les récepteurs CB1 et CB2 et en stimulant une réponse. Ces récepteurs régulent des processus physiologiques tels que l’humeur, la réponse à la douleur et l’appétit. Des recherches précliniques récentes ont indiqué que la CBG a une affinité plus forte pour le récepteur CB2. La CBG semble interagir avec le système endocannabinoïde de plusieurs manières, éventuellement thérapeutiques, qui ne sont pas encore totalement comprises. La CBG semble interagir avec les récepteurs endocannabinoïdes du corps différemment du THC ou du CBD, produisant des effets physiologiques uniques.

Si les principaux cannabinoïdes que sont le THC et le CBD sont bien connus, le CBG l’est moins. Le CBG partage certaines similitudes avec le CBD : il semble être anti-inflammatoire et anti-bactérien. Cependant, le CBG possède également un ensemble de propriétés uniques, offrant des avantages thérapeutiques potentiels tels que le traitement des maladies inflammatoires de l’intestin et du glaucome dans les tests sur les animaux.

A quoi sert le CBG ?

Le système endocannabinoïde (SEC) du corps humain sert à maintenir le corps dans un état d’homéostasie, à savoir l’équilibre des principales fonctions vitales. Par exemple, en cas de blessure, l’ECS aide à réguler la réponse immunitaires pour limiter l’inflammation.

PUBLICITE

Le CBG s’est révélé agir sur des zones très spécifiques avec des résultats prometteurs pour :

  • traiter le glaucome en réduisant la pression intraoculaire. Le CBG est un puissant vasodilatateur et possède des effets neuroprotecteurs
  • dans des expériences sur des souris, le CBG s’est révélé efficace pour diminuer l’inflammation caractéristique de la maladie inflammatoire de l’intestin
  • le CBG est prometteur pour combattre le cancer. Dans une de ces études, le CBG a inhibé la croissance des cellules cancéreuses colorectales chez la souris, ralentissant ainsi la croissance du cancer du côlon. Le CBG a inhibé les tumeurs et la cancérogenèse du côlon induite chimiquement, démontrant ainsi une possibilité très intéressante de guérison du cancer colorectal.
  • dans une étude qui a examiné les effets de cinq cannabinoïdes différents sur les contractions de la vessie, le CBG réussissait le mieux à inhiber les contractions musculaires dans le cadre de troubles de la dysfonction vésicale
  • des recherches européennes montrent que le CBG est un agent antibactérien efficace, en particulier contre les superbactéries résistantes aux antibiotiques

Parce qu’il est non psychotrope, le CBG a une large gamme prometteuse d’applications potentielles non seulement pour les problèmes mentionnés ci-dessus, mais aussi comme analgésique, pour le psoriasis ou comme antidépresseur.

Le CBG et l’effet d’entourage

Tous les cannabinoïdes ont une activité pharmacologique qui leur est propre. Cependant, lorsque les cannabinoïdes sont combinés, comme dans les extraits de plantes entières, des interactions directes ou indirectes peuvent se produire et modifier l’effet clinique global. Cette interaction est connue sous le nom d’effet d’entourage. Il est important de noter que certains phytocomposés du cannabis, mais pas tous, peuvent agir de manière synergique. L’effet global sur l’organisme dépend des concentrations des composés et de l’état de santé de l’organisme.

L’un des avantages signalés de l’effet d’entourage est que la présence d’autres composés tels que le CBD et le CBG peut contribuer à « apprivoiser » les effets intoxicants du THC, augmentant potentiellement ses capacités thérapeutiques. Par exemple, des recherches en éprouvette sur la leucémie ont suggéré que l’activité anticancéreuse est renforcée lorsque le CBG est associé à d’autres cannabinoïdes. Il est possible que les recherches futures en révèlent davantage sur les interactions spécifiques de la CBG avec d’autres phytocannabinoïdes.

Utilisations médicales potentielles

Après sa découverte en 1964, la recherche sur le CBG a progressé à un rythme relativement lent en raison de sa faible concentration dans la plupart des plantes de cannabis. Ces dernières années, cependant, une multitude d’études ont commencé à découvrir ses propriétés pharmacologiques et ses utilisations médicales potentielles.

Neuroprotecteur

L’inflammation et le stress oxydatif contribuent tous deux à la neurodégénérescence, qui est liée à des maladies telles que la maladie d’Alzheimer. Selon une étude en éprouvette publiée en 2018 dans l' »International Journal of Molecular Science », le CBD peut protéger à la fois contre la neuroinflammation et le stress oxydatif, ce qui pourrait aider à prévenir la perte de cellules.

Anti-inflammatoire

Comme beaucoup de ses cousins cannabinoïdes, la CBG présente des caractéristiques anti-inflammatoires potentielles. Les maladies inflammatoires de l’intestin, qui désignent les troubles associés à une inflammation chronique du tube digestif, pourraient bénéficier d’un traitement par la CBG. Une étude préclinique de 2013 sur des souris a révélé que la CBG réduisait l’inflammation intestinale , la production d’oxyde nitrique (qui est généré à des niveaux élevés dans certains types d’inflammation) et le stress oxydatif dans les cellules intestinales. D’autres recherches sur des souris ont démontré que la CBG peut aider à traiter l’inflammation ou à supprimer les réponses immunitaires dans les maladies caractérisées par des composantes inflammatoires ou auto-immunes.

Anti-tumoral

Le CBG possède également des propriétés d’inhibition des tumeurs. Une étude de 2014 publiée dans « Carcinogenesis » a testé les effets du CBG dans un modèle murin de cancer du côlon. Il a été constaté que le CBG favorisait la mort des cellules cancéreuses et inhibait la croissance des tumeurs, entravant ainsi la progression du cancer du côlon. La recherche clinique permettra de savoir de manière plus significative si ces résultats peuvent être traduits en traitement du cancer chez l’homme.

Stimulant de l’appétit

Les personnes atteintes du sida ou d’un cancer souffrent souvent d’anorexie, c’est-à-dire d’un manque d’appétit, et de cachexie, c’est-à-dire de faiblesse ou d’amaigrissement du corps. Le CBG représente une alternative non psychoactive au THC qui peut stimuler l’appétit. Une étude de 2017 publiée dans « Behavioral Pharmacology » a révélé que le CBG purifié fonctionne comme un stimulant de l’appétit chez les rats, augmentant le nombre de repas consommés, ainsi que la taille cumulée des repas. La CBG incorporée dans une substance médicamenteuse botanique semblait fonctionner encore plus efficacement que la CBG sous forme d’isolat.

Antiseptique et antibactérien

Le SARM, ou Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline, est une superbactérie capable de provoquer des infections très difficiles à traiter chez l’homme. Le CBG (ainsi que le CBD, le CBC, le THC et le CBN) possède des qualités antibactériennes et antiseptiques qui se sont révélées prometteuses dans le traitement du SARM. Une étude publiée en 2008 dans le « Journal of Natural Products » a révélé que la CBG présentait une activité très puissante contre une souche de SARM. Cependant, son mécanisme d’action reste insaisissable.

Glaucome

Le glaucome est l’une des principales causes de cécité dans le monde. Il a été démontré que le CBG contribue à réduire la pression intraoculaire, qui est à l’origine de la plupart des dommages causés par le glaucome. Dans une étude publiée en 2009 dans le « Journal of Ocular Pharmacology and Therapeutics », on a constaté que le CBG et le THC contribuaient tous deux à réduire la pression oculaire. L’étude a également révélé que, contrairement au THC, le CBG n’affectait pas certaines phases du sommeil.

Variétés de cannabis à forte teneur en CBG

Les cultivars de cannabis à forte teneur en CBG sont appelés cannabis de type IV. Si vous n’êtes pas familier avec les autres types de cannabis, sachez que le type I est à dominante THC, le type II est à proportion mixte CBD/THC et le type III est à dominante CBD. Le chanvre à dominante CBG se trouve également en Europe, notamment en France. Le chanvre industriel a tendance à avoir des concentrations plus élevées de CBG que les cultivars riches en THC.

L’un des premiers cultivars à dominante CBG disponibles dans le commerce est le Stem Cell. Stem Cell pousse vigoureusement et produit des masses de grandes fleurs. Un autre cultivar populaire produisant jusqu’à 20 % de CBG est le White CBG. Panakeia est un nouveau venu dans le domaine qui a été spécialement développé pour sa forte teneur en CBG (18%). Comme les cultivars riches en CBG deviennent de plus en plus courants, on peut s’attendre à ce que la recherche sur le CBG se développe.

La promesse de cannabinoïdes comme le CBG est si grande que certaines banques de graines développent des variétés de cannabis à forte teneur en CBG.

Un exemple est la TGA Genetics Subcool Seeds, du breeder Subcool, qui a créé une variété équilibrée en THC et CBG, la Mickey Kush, pour tenter de mesurer l’efficacité du CBG pour diverses affections.

Pour résumer, le cannabinoïde CBG :

  • réduit l’inflammation
  • réduit la paranoïa et l’anxiété
  • diminue la pression oculaire du glaucome
  • réduit ou élimine les tumeurs cancéreuses
  • agit comme un agent anti-bactérien.

Le CBG est-il légal en France ?

A l’instar du CBD, le CBG est légal en France pour peu qu’il soit issu de chanvre.

Sweet Seeds
Silent Seeds

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Si vous êtes au Royaume-Uni et avez besoin d’étonnantes Cali Weed Strain Seeds, Barney’s Farm a la meilleure sélection.


Découvrez les fleurs de CBD avec Le Chanvrier Français


CBD Shop France est le réseau n°1 en France du CBD avec + de 100 boutiques

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !