Suivez-nous
Seedsman

Etude : la légalisation du cannabis n’entraîne pas d’effets sociaux indésirables

Publié

le

Etude sur la légalisation du cannabis aux Etats-Unis

Une étude publié ce mois-ci par le Cato Institute, un think tank libertaire américain basé à Washington, n’a trouvé aucune association entre la légalisation du cannabis et les effets sociaux négatifs attendus.

PUBLICITE

Le rapport, intitulé «The Effect of State Marijuana Legalization: 2021 Update», s’intéresse aux États qui ont adopté des réformes avant la mi-2018. Ce rapport, qui avait déjà été édité une première fois avec moins de données, a révélé que les effets projetés, tant positifs que négatifs, étaient dans de nombreux cas surestimés par les partisans des deux côtés de la question.

« À l’époque, nos données montraient que la légalisation du cannabis au niveau des États avait généralement des effets mineurs », ont écrit les auteurs du rapport. « Une exception notable a été l’augmentation des recettes fiscales de l’État provenant des ventes légalisées de cannabis ; les États dotés de marchés légaux ont collecté des millions de dollars de recettes fiscales. »

« De nouvelles données renforcent nos conclusions antérieures », déclarent les auteurs à propose de leur mise à jour de cette année.

Consommation de cannabis et d’autres drogues

Le rapport a examiné la relation entre la légalisation du cannabis récréatif et les taux de consommation de cannabis et d’autres substances. Bien qu’une augmentation de la consommation de cannabis ait été observée dans les États qui l’ont légalisé, cette augmentation était conforme aux tendances en place avant l’adoption des réformes.

PUBLICITE

« Les états qui ont légalisé affichent des taux de prévalence d’utilisation plus élevés et croissants, mais ces modèles existaient avant la légalisation », a révélé le rapport.

De même, les auteurs n’ont trouvé aucun lien entre la légalisation du cannabis et l’utilisation de substances plus dangereuses telles que la cocaïne.

« Ces données ne suggèrent aucune relation claire entre la légalisation de la marijuana et la consommation de cocaïne. Bien que l’Oregon ait connu une tendance à la hausse de la consommation de cocaïne après la légalisation, le Massachusetts a connu une tendance à la baisse », ont-ils noté. « Dans d’autres États, y compris à Washington et dans le Maine, les taux de consommation de cocaïne sont conformes aux tendances nationales. »

Sécurité routière

Le rapport a également examiné l’impact de la légalisation du cannabis sur la sécurité routière, notant que deux hypothèses existent à ce sujet. La première : la légalisation entraînera une augmentation du nombre de conducteurs aux facultés affaiblies par le cannabis, ce qui aura un impact négatif sur la sécurité.

PUBLICITE

Les partisans de la légalisation soutiennent, eux, qu’elle entraînera probablement une diminution du nombre de conducteurs aux facultés affaiblies par l’alcool, réduisant ainsi le danger global. Les auteurs du rapport ont cité des recherches qui n’ont trouvé « aucun effet sur les décès de la route parmi les États qui ont légalisé ».

Crimes et violences

Les auteurs du rapport ont noté que les partisans pour et contre la légalisation du cannabis récréatif postulaient qu’une régulation pourrait avoir un effet sur les taux de criminalité, les « partisans de la légalisation de la marijuana faisant valoir que la légalisation réduit la criminalité en détournant la production et la vente de marijuana des marchés souterrains vers des lieux légaux. »

« Dans le même temps, la légalisation peut alléger le fardeau des forces de l’ordre de patrouiller pour les infractions liées à la drogue, libérant ainsi des ressources financières et humaines pour les forces de l’ordre afin de lutter contre des crimes plus graves », ont-ils poursuivi.

Alors que les opposants à la légalisation du cannabis ont averti que l’augmentation des ventes légales pourrait également profiter au marché noir, les données examinées par le rapport ont montré que « dans l’ensemble, les crimes violents n’ont ni grimpé ni chuté à la suite de la légalisation du cannabis ».

Les données concernant l’effet de la légalisation sur d’autres facteurs, notamment la santé mentale et le suicide, étaient également mitigées. Les auteurs ont également noté que les résultats économiques et démographiques n’étaient pas susceptibles de voir un impact significatif de la légalisation, bien que les gouvernements puissent s’attendre à voir un effet substantiel sur leurs budgets.

« Un domaine où la légalisation du cannabis a un impact significatif est l’augmentation des recettes fiscales de l’État » ont-ils écrit.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !