Suivez-nous
Seedsman

Etude : Le CBD améliore la cognition dans la maladie d’Alzheimer

Publié

le

CBD et Alzheimer

Un traitement de deux semaines à des doses élevées en CBD aide à restaurer la fonction de deux protéines clés pour réduire l’accumulation de plaque bêta-amyloïde, une caractéristique de la maladie d’Alzheimer, et améliore la cognition dans un modèle expérimental d’Alzheimer familial précoce, rapporte une étude récente.

PUBLICITE

Les protéines TREM2 et IL-33 sont importantes pour la capacité des cellules immunitaires du cerveau à consommer littéralement les cellules mortes et d’autres débris comme la plaque bêta-amyloïde qui s’accumule dans le cerveau des patients, et les niveaux des deux sont diminués dans la maladie d’Alzheimer.

Les chercheurs rapportent pour la première fois que le cannabidiol normalise les niveaux et la fonction de ces mécanismes, améliorant la cognition car il réduit également les niveaux de la protéine immunitaire IL-6, associée aux niveaux élevés d’inflammation trouvés dans la maladie d’Alzheimer, explique le Dr Babak Baban, immunologiste et auteur de l’étude.

« À l’heure actuelle, nous avons deux classes de médicaments pour traiter la maladie d’Alzheimer », déclare le Dr John Morgan, neurologue et directeur des programmes de troubles du mouvement et de la mémoire au département de neurologie du Medical College of Georgia.

« Une classe augmente les niveaux du neurotransmetteur acétylcholine, qui sont également diminués dans la maladie d’Alzheimer, et une autre fonctionne à travers les récepteurs NMDA impliqués dans la communication entre les neurones et importants pour la mémoire. Mais nous n’avons rien qui parvienne à la physiopathologie de la maladie», déclare Morgan, coauteur de l’étude.

PUBLICITE

Le CBD et Alzheimer, efficace à plusieurs niveaux

Les chercheurs ont ainsi examiné la capacité du CBD à s’attaquer à certains des principaux systèmes cérébraux qui sont touchés par la maladie d’Alzheimer.

Ils ont découvert que le CBD semble normaliser les niveaux d’IL-33, une protéine dont l’expression la plus élevée chez l’homme se trouve normalement dans le cerveau, où il aide à sonner l’alarme en présence d’un « envahisseur » comme l’accumulation de bêta-amyloïde. Il existe également des preuves émergentes de son rôle en tant que protéine régulatrice, dont la fonction d’augmenter ou de réduire la réponse immunitaire dépend de l’environnement. Dans la maladie d’Alzheimer, cela implique de réduire l’inflammation et d’essayer de rétablir l’équilibre du système immunitaire.

Le CBD a également amélioré l’expression du récepteur déclencheur exprimé sur les cellules myéloïdes 2, ou TREM2, qui se trouve à la surface cellulaire où il se combine avec une autre protéine pour transmettre des signaux qui activent les cellules, y compris les cellules immunitaires. Dans le cerveau, son expression se fait sur les cellules microgliales, une population spéciale de cellules immunitaires qui ne se trouve que dans le cerveau où elles sont essentielles pour éliminer les envahisseurs comme un virus et les neurones irrévocablement endommagés.

De faibles niveaux de TREM2 et de rares variations de TREM2 sont associés à la maladie d’Alzheimer, et expérimenté sur des rongeurs, TREM2 et IL-33 étaient tous deux faibles.

PUBLICITE

Les deux sont essentiels à un processus naturel et continu d’entretien ménager dans le cerveau appelé phagocytose, dans lequel les cellules microgliales consomment régulièrement du bêta-amyloïde, qui est régulièrement produit dans le cerveau, résultat de la dégradation de la protéine précurseur amyloïde-bêta, qui est importante pour le synapses, ou points de connexion, entre les neurones, et que la plaque interrompt.

Ils ont constaté que le traitement au CBD augmentait les niveaux d’IL-33 et de TREM2, sept fois et dix fois respectivement.

Les prochaines étapes comprennent la détermination des doses optimales et l’administration de CBD plus tôt dans le processus de la maladie. Le composé a été administré aux derniers stades de l’étude publiée, et maintenant les chercheurs l’utilisent dès les premiers signes de déclin cognitif.

Ils explorent également différents systèmes d’administration, y compris l’utilisation d’un inhalateur qui devrait aider à administrer le CBD plus directement au cerveau. Pour les études publiées, du CBD a été introduit dans le ventre des souris tous les deux jours pendant deux semaines.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !