Suivez-nous

Cannabis au Royaume-Uni

En 5 ans, les Cannabis Social Clubs ont conquis le Royaume Uni

Cannabis social clubs au Royaume-Uni

Depuis 2009, le Royaume Uni se détend sur la question du cannabis. L’agence du médicament anglaise a récemment reconnu l’utilisation médicale des produits aux CBD, mais les fumeurs récréatifs sont toujours illégaux chez nos voisins d’outre-Manche. Comme un peu partout en Europe, l’Angleterre voit apparaître des Cannabis Social Clubs sur son territoire.  Pour le moment, ils sont encore assez désorganisés mais les efforts payent.

PUBLICITE

Un office central des Cannabis Clubs

En novembre, 150 activistes du cannabis anglais s’étaient réunis pour la première assemblée des Cannabis Social Clubs anglais. L’objectif de cette réunion était de fédérer les CSC indépendants d’Angleterre pour qu’ils forment une seule et même voix audible auprès des politiques et des citoyens.

La réunion était organisée par le « United Kingdom Cannabis Social club » par le biais de son gérant Greg de Hoedt. Ce patient, atteint par la maladie de Crohn, s’investit bénévolement dans l’organisation nationale des CSC : « de nombreux patient ont du mal à trouver du cannabis médicinal sans débourser une fortune, il est donc normal qu’ils le fassent pousser eux-mêmes. Nous désignons des coopératives citoyennes pouvant cultiver 9 plants maximum et nous redistribuons à travers le pays. Maintenant, il faut établir les règles de cotisations et d’encadrement des associés et des malades au niveau national».

Niamh Eastwood , directrice exécutive de la réunion, demande une réorganisation des sentences au niveau national. En fonction des villes, les contrevenants à la loi peuventt prendre de sévères amendes ou seulement un avertissement pour la même quantité.

Melissa Bone, spécialiste des droits de l’homme s’étonne des progrès réalisé : « Il y’a cinq ans, rien de tout ça n’existait. Maintenant la plupart des Cannabis Clubs se battent pour augmenter leur production collective. Certes, ils provoquent et désobéissent, mais derrière les manifestations, il y a aussi une démarche d’information et de redistribution. »

PUBLICITE

Fonctionnement des CSC

On compte environ 80 Cannabis Clubs « officiels » au Royaume-Uni. Chaque club possède une centaine de membre. Contrairement aux CSC ailleurs en Europe, la structure ne produit pas de cannabis. L’office central désigne des collectivités citoyennes qui redistribueront directement aux associations une fois la récolte terminée. Les neuf plants autorisés par collectivités représentent une jurisprudence anglaise.  La collectivité peut être représentée par une seule personne. Si une culture dépasse neuf plants, la justice considère que ce n’est pas pour un usage personnel. Pour suivre la croissance et le transport du cannabis, les gérants anglais ont mis un système d’étiquetage du pied. Ce système de suivi évite les disparitions de plants. L’office central des Cannabis Clubs décide du poids distribué par Club ainsi que de la répartition des plantes selon les taux de THC. Certains patients ont ainsi accès à des variétés exclusivement produite pour leur médication.

Le client final paye le prix du gramme en fonction du coût de revient +1£ pour les frais de fonctionnement de l’association.

En cas de road trip en Angleterre, voici la liste des Cannabis Clubs sur ce lien. Nos contacts sur place nous rapportent que c’est encore assez ghetto, mais que le système fonctionne bien. En revanche, une partie de la production des Clubs est toujours aux mains des réseaux mafieux, qui profitent finalement encore plus de la prohibition.

Théo est diplômé en journalisme de l'IICP. Passionné par l'économie et l'industrie du cannabis, il s'est spécialisé sur ces sujets, avec un peu de thérapeutique à l'intérieur.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !