Suivez-nous

Santé

Le Royaume uni classe le CBD comme un médicament

CBD médicaments

Apres une longue réflexion, le Royaume Uni a classé les produits contenant du cannabidiol (CBD) comme des médicaments et autorise désormais la vente de ces produits en pharmacie. La MHRA avait retiré du marché tous ces produits en octobre dernier.

PUBLICITE

Le 30 décembre 2016,  l’Agence de Régulation Britannique des Produits de la Santé et des Médicaments »(MHRA)  a reconnu que le cannabidiol (CBD) pouvait traiter avec succès certaines maladies graves. Cette déclaration est suivie d’une autorisation de mise sur le marché des produits contenant du CBD.  En octobre, cette même agence suspendait totalement les ventes de ces produits. Apres 3 mois de délibération et de concertation de la MHRA, les fabricants de produits au CBD pourront bénéficier d’une licence de vente de médicament. Cette décision fait suite à deux événements :

  • Les  succès des traitements aux CBD distribué par GW Pharmaceuticals, par exemple l’Epidiolex sur des cas d’épilepsies résistantes aux traitements conventionnels. Ce médicament distribué aux Etats Unis composé à 98 % de CBD s’avèrerait particulièrement efficace contre les syndromes de Dravet ou de Lennox-Gastaut
  • L’appel d’une mère voulant soigner sa fille épileptique qui devait se fournir au marché noir pour diminuer le nombre de crise de son enfant : «  Ils essayent de criminaliser tout ce qui touche au cannabis, mais on parle de gens qui peuvent mourir alors qu’il y’a une solution pour leur redonner espoir. » déclarait-t-elle à Skynews.

« Notre seul but, c’est la santé du patient »

« Nous sommes d’avis que les produits contenant du cannabidiol (CBD) utilisés à des fins médicales soient considérés comme des médicaments » a déclaré le porte-parole de la MHRA. « La MHRA va maintenant travailler avec les entreprises et les organismes commerciaux dans le but de s’assurer que les produits contenant du CBD sont en règle avec le règlement concernant les médicaments datant de 2012. » Ces produits contenant du CBD auront les mêmes droits de distribution, de vente et de publicité que les autres médicaments. Les patients auront besoin d’une autorisation délivrée par leurs médecins pour se fournir en CBD.

De plus en plus de parlementaire britanniques demandent une réforme de la politique des drogues au Royaume Uni. En France, les produits contenant des cannabinoïdes sont totalement interdits, même s’il existe une zone plus ou moins grise autour du CBD. Anne Lise Lobstein, professeure de pharmacognosie, dénonçait dans nos colonnes le problème de cet interdit. Les patients achètent leurs produits sur le web, sans aucune indication médicale alors que l’utilisation du CBD nécessite une précision dans le dosage pour des effets optimaux.

Théo est diplômé en journalisme de l'IICP. Passionné par l'économie et l'industrie du cannabis, il s'est spécialisé sur ces sujets, avec un peu de thérapeutique à l'intérieur.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Santé

Royaume-Uni : La plus grande étude sur la weed arrive – Voici comment participer

Etude sur le cannabis au Royaume-Uni

Le sondage mondial sur les drogues mené par l’organisation du même nom, la Global Drug Survey (GDS), prend chaque année la température de l’usage international de drogues. Cette année, il s’associe à l’organisation UK Cannabis Social Clubs, qui chapeaute les bonnes pratiques autour des Cannabis Clubs au Royaume-Uni, pour obtenir encore plus de données sur la consommation de cannabis.

PUBLICITE

Les enquêtes de la GDS sont conçues pour faciliter une « conversation honnête » sur la consommation de drogue et la toxicomanie. Cette année, GDS s’associe aux Cannabis Clubs britanniques pour un focus particulier sur la consommation de cannabis et de CBD au Royaume-Uni et qualifie l’étude comme « la plus grande étude jamais réalisée sur le cannabis au Royaume-Uni ».

«Nous faisons rarement deux études en mêmes temps chez GDS», peut-on lire sur le site des UKCSCs. « Mais l’accélération et le déluge de financement des investisseurs et de l’intérêt pour le marché britannique du cannabis (tant juridique que médical) sont tels, que GDS a estimé qu’il était vraiment important d’avoir une idée de ce qui se passe actuellement au Royaume-Uni, pour orienter les futures politiques et directives cliniques et faire en sorte que la voix du consommateur régulier soit entendue. Nous n’avons pas toujours eu cette chance. »

Le sondage, auquel vous pouvez répondre en cliquant ici, est totalement anonyme. Elle ne stocke pas les données privées des répondants, telles que les adresses IP ou les noms. Le temps estimé pour répondre à l’enquête est d’environ 10 à 15 minutes.

Voici des exemples de questions posées :

PUBLICITE
  • Comment évoluent les différents types de produits au cannabis et la manière de les utiliser au Royaume-Uni ?
  • Comment les gens utilisent le CBD et en quoi le trouvent-ils efficace ?
  • L’expériences des membres d’un Cannabis Social Club au Royaume-Uni
  • Comment les gens utilisent actuellement le cannabis à des fins médicales / thérapeutiques, d’où provient-il, combien paient-ils, pour quelle affection l’utilisent-ils, comment l’utilisent-ils, quels en sont les avantages, quels en sont les effets sur les autres traitements qu’ils ont peut-être essayés, les problèmes rencontrés, ont-ils essayé de s’en voir prescrire par un médecin généraliste ou à un spécialiste depuis l’adoption de la loi sur le cannabis médical au Royaume-Uni ?

En outre, la grande enquête annuelle GDS sur les drogues, distincte de l’enquête actuelle sur le cannabis au Royaume-Uni, aura lieu en novembre 2019. L’enquête s’appuie sur des données de 30 pays et sera traduite en 18 langues.

Vous pouvez trouver la dernière enquête à ce jour sur le site de GDS.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0