Suivez-nous

Cannabis au Royaume-Uni

Royaume-Uni : une « cannabis tea party » organisée aujourd’hui devant le Parlement

Manifestation pour le cannabis au Royaume-Uni

Les mouvements britanniques de réforme des lois sur le cannabis vont protester ce matin devant le Parlement pour soutenir le député Paul Flynn lors du dépôt de son projet de loi pour autoriser l’usage thérapeutique du cannabis.

PUBLICITE

Et quoi de plus logique pour des Anglais que d’organiser une tea party ?

Jon Liebling, de l’association United Patients Alliance et organisateur du rassemblement, s’est expliqué au Mirror : « L’idée était de faire quelque chose de terriblement anglais et non menaçant – nous organisons donc un goûter ».

La plupart des participants utiliseront de l’huile de CBD légale, mais les organisateurs s’attendent à ce que certaines infusions et autres cakes soient légèrement infusés au THC.

« Nous voulons changer l’histoire. Nous estimons qu’il y a 3 millions d’usagers réguliers de cannabis au Royaume-Uni aujourd’hui avec comme raison première de consommation un usage thérapeutique. »

PUBLICITE

« Il y aura des gens avec des pathologies graves et chroniques et qui ont besoin de se soigner qui se déplaceront ».

Les organisateurs attendent en effet quelques centaines de personnes, dont des malades de cancer et de sclérose en plaques. Paul Flynn devrait les rejoindre après son audition au Parlement.

Le projet de loi de Paul Flynn a peu de chances de passer. Le gouvernement britannique a déjà refusé précédemment d’avancer sur le sujet malgré une pétition qui avait recueilli 235000 signatures, et parle du cannabis en des termes peu équivoques : « une substance nocive qui peut nuire à la santé ».

Genevieve Edwars, de la MS Society, association de malades atteints de sclérose en plaques, n’est pas cet avis : « Nous pensons que le cannabis devrait être légal pour un usage médical pour les gens atteins de sclérose en plaques, afin de soulager leur douleur et les spasmes musculaires, lorsque les autres traitements n’ont pas fonctionné. »

PUBLICITE

« 72% des personnes atteintes de sclérose en plaques pensent que le cannabis devrait être légalisé à des fins thérapeutiques. D’autres pays comme l’Allemagne ou le Canada l’ont déjà fait de manière sûre et contrôlée, et nous pensons que le gouvernement britannique devrait suivre cet exemple. Cela ferait une vraie différence dans les vies de dizaines de milliers de personnes atteintes de SEP qui pourraient potentiellement en bénéficier ».

Paul Flynn avait récemment incité ses concitoyens à enfreindre la loi et à venir fumer du cannabis au Parlement.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Cannabis au Royaume-Uni

Royaume-Uni : La plus grande étude sur la weed arrive – Voici comment participer

Etude sur le cannabis au Royaume-Uni

Le sondage mondial sur les drogues mené par l’organisation du même nom, la Global Drug Survey (GDS), prend chaque année la température de l’usage international de drogues. Cette année, il s’associe à l’organisation UK Cannabis Social Clubs, qui chapeaute les bonnes pratiques autour des Cannabis Clubs au Royaume-Uni, pour obtenir encore plus de données sur la consommation de cannabis.

PUBLICITE

Les enquêtes de la GDS sont conçues pour faciliter une « conversation honnête » sur la consommation de drogue et la toxicomanie. Cette année, GDS s’associe aux Cannabis Clubs britanniques pour un focus particulier sur la consommation de cannabis et de CBD au Royaume-Uni et qualifie l’étude comme « la plus grande étude jamais réalisée sur le cannabis au Royaume-Uni ».

«Nous faisons rarement deux études en mêmes temps chez GDS», peut-on lire sur le site des UKCSCs. « Mais l’accélération et le déluge de financement des investisseurs et de l’intérêt pour le marché britannique du cannabis (tant juridique que médical) sont tels, que GDS a estimé qu’il était vraiment important d’avoir une idée de ce qui se passe actuellement au Royaume-Uni, pour orienter les futures politiques et directives cliniques et faire en sorte que la voix du consommateur régulier soit entendue. Nous n’avons pas toujours eu cette chance. »

Le sondage, auquel vous pouvez répondre en cliquant ici, est totalement anonyme. Elle ne stocke pas les données privées des répondants, telles que les adresses IP ou les noms. Le temps estimé pour répondre à l’enquête est d’environ 10 à 15 minutes.

Voici des exemples de questions posées :

PUBLICITE
  • Comment évoluent les différents types de produits au cannabis et la manière de les utiliser au Royaume-Uni ?
  • Comment les gens utilisent le CBD et en quoi le trouvent-ils efficace ?
  • L’expériences des membres d’un Cannabis Social Club au Royaume-Uni
  • Comment les gens utilisent actuellement le cannabis à des fins médicales / thérapeutiques, d’où provient-il, combien paient-ils, pour quelle affection l’utilisent-ils, comment l’utilisent-ils, quels en sont les avantages, quels en sont les effets sur les autres traitements qu’ils ont peut-être essayés, les problèmes rencontrés, ont-ils essayé de s’en voir prescrire par un médecin généraliste ou à un spécialiste depuis l’adoption de la loi sur le cannabis médical au Royaume-Uni ?

En outre, la grande enquête annuelle GDS sur les drogues, distincte de l’enquête actuelle sur le cannabis au Royaume-Uni, aura lieu en novembre 2019. L’enquête s’appuie sur des données de 30 pays et sera traduite en 18 langues.

Vous pouvez trouver la dernière enquête à ce jour sur le site de GDS.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0