Royaume-Uni : une « cannabis tea party » organisée aujourd’hui devant le Parlement

Manifestation pour le cannabis au Royaume-Uni

Les mouvements britanniques de réforme des lois sur le cannabis vont protester ce matin devant le Parlement pour soutenir le député Paul Flynn lors du dépôt de son projet de loi pour autoriser l’usage thérapeutique du cannabis.

Et quoi de plus logique pour des Anglais que d’organiser une tea party ?

Jon Liebling, de l’association United Patients Alliance et organisateur du rassemblement, s’est expliqué au Mirror : « L’idée était de faire quelque chose de terriblement anglais et non menaçant – nous organisons donc un goûter ».

La plupart des participants utiliseront de l’huile de CBD légale, mais les organisateurs s’attendent à ce que certaines infusions et autres cakes soient légèrement infusés au THC.

« Nous voulons changer l’histoire. Nous estimons qu’il y a 3 millions d’usagers réguliers de cannabis au Royaume-Uni aujourd’hui avec comme raison première de consommation un usage thérapeutique. »

« Il y aura des gens avec des pathologies graves et chroniques et qui ont besoin de se soigner qui se déplaceront ».

Les organisateurs attendent en effet quelques centaines de personnes, dont des malades de cancer et de sclérose en plaques. Paul Flynn devrait les rejoindre après son audition au Parlement.

Le projet de loi de Paul Flynn a peu de chances de passer. Le gouvernement britannique a déjà refusé précédemment d’avancer sur le sujet malgré une pétition qui avait recueilli 235000 signatures, et parle du cannabis en des termes peu équivoques : « une substance nocive qui peut nuire à la santé ».

Genevieve Edwars, de la MS Society, association de malades atteints de sclérose en plaques, n’est pas cet avis : « Nous pensons que le cannabis devrait être légal pour un usage médical pour les gens atteins de sclérose en plaques, afin de soulager leur douleur et les spasmes musculaires, lorsque les autres traitements n’ont pas fonctionné. »

« 72% des personnes atteintes de sclérose en plaques pensent que le cannabis devrait être légalisé à des fins thérapeutiques. D’autres pays comme l’Allemagne ou le Canada l’ont déjà fait de manière sûre et contrôlée, et nous pensons que le gouvernement britannique devrait suivre cet exemple. Cela ferait une vraie différence dans les vies de dizaines de milliers de personnes atteintes de SEP qui pourraient potentiellement en bénéficier ».

Paul Flynn avait récemment incité ses concitoyens à enfreindre la loi et à venir fumer du cannabis au Parlement.

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Laisser un commentaire