Suivez-nous

Légalisation du cannabis

Brexit : les effets sur les consommateurs de cannabis du UK

Brexit et cannabis

Alors que le soufflé du Brexit n’est toujours pas vraiment retombé, l’Angleterre a ouvert la porte à sa sortie de l’Union Européenne. High Times s’est demandé quelles conséquences surprenantes le Brexit allait avoir sur les consommateurs de cannabis en Grande-Bretagne.

PUBLICITE

L’esprit isolationniste, probablement l’élément le plus négatif du Brexit, s’est déjà fait sentir dans d’autres pays européens, l’idée d’un retrait de l’UE soufflant sur les braises du populisme.

Il y a peu, le parti conservateur néerlandais avait tenté de bannir les touristes de leurs coffeeshops. Le bannissement avait presque été entériné, jusqu’à ce que Bruxelles s’en mêle et déclare que ce serait une atteinte aux lois européennes sur l’égalité.

Si les Pays-Bas voulaient vraiment faire passer cette restriction, elle ne devrait concerner que les citoyens non-européens, qui incluent donc maintenant les Britanniques.

Dans le cas de l’Espagne, certains politiques conservateurs ont également soumis l’idée de restreindre leurs clubs aux seuls Espagnols, mais se sont défaussés après avoir relu attentivement les lois européennes.

PUBLICITE

Les lois de l’UE sur les droits de l’homme fournissent, entre autres, de fortes protections en particulier lorsque l’usage de cannabis est concerné.  L’EU ne dicte pas les politiques sur les drogues de ses membres, mais encourage vivement une approche tolérante et non-punitive.

La Convention Européenne sur les Droits de l’Homme a d’ailleurs statué que la consommation de drogues, lorsqu’elle n’avait pas de conséquences sur les autres, ne devrait pas illégale en Europe. Pendant la même réunion, beaucoup des législateurs européens et britanniques s’étaient entendus sur le fait que fumer de la marijuana était un droit humain.

En quittant l’UE, les Britanniques quittent également un mouvement global de légalisation du cannabis, ou tout du moins d’assouplissement de la législation. Précision quand même : par rapport à la France, le Royaume-Unis possède des Cannabis Clubs déclarés.

En revanche, aucun parti politique ne s’est encore vraiment saisi du sujet de la légalisation. Les activistes devraient donc s’en occuper, et pourraient être soutenus par le parti Libéral Démocrate.

PUBLICITE

Le Brexit pourrait donc être à la fois un frein à la réforme des lois sur le cannabis pour le Royaume-Uni, avec d’autres problèmes à régler. Mais nous pensons que cela peut aussi être une chance : ne pas être assujetti  à une décision de Bruxelles pourrait rendre le processus plus rapide, et avec moins de contraintes.

Pour le reste de l’Europe, plusieurs réformes sur le cannabis sont en cours, autant au niveau dépénalisation que légalisation. Le mouvement global ne sera pas affecté, même si un pays influent comme le Royaume-Uni aurait davantage pesé dans la balance.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0