Le Royaume-Uni stoppe les ventes de CBD

Huile de CBD

Lundi dernier, les producteurs et les distributeurs de cannabidiol (CBD) du Royaume-Uni ont commencé à recevoir des lettres de l’Agence de Régulation des Produits de Santé et des Médicaments (MHRA) qui demandaient de cesser de ventre, fournir, promouvoir, faire de la publicité ou commander des produits au CBD d’ici 28 jours. Les lettres déclaraient également que le CBD satisfait désormais la définition d’un produit médical. Cette révision de la définition va laisser les patients britanniques sans accès légal au CBD.

PUBLICITE

Les représentants du MHRA devraient faire une déclaration aujourd’hui pour clarifier cette position.

Peter Carroll, de la campagne End our Pain, une association de patients britanniques qui milite pour le cannabis thérapeutique, a déclaré « qu’il comprenant le besoin d’ajouter des contrôles sur le marché du CBD pour protéger les gens de fournisseurs peu scrupuleux et pour s’assurer que les gens comprennent bien ce qu’ils prennent ». Mais il ajoute « craindre que ce mouvement soudain cause une énorme détresse aux personnes qui comptent sur ces produits. Cela mènera beaucoup de personnes à aller chercher du CBD au marché noir ».

La décision complique le statut du cannabis médical au Royaume-Uni. La catégorisation du CBD, un des principaux composés actifs du cannabis, comme produit médical est en contradiction avec la loi de régulation de 2001 (Misuse of Drugs Regulations) qui qualifie le cannabis comme n’ayant « aucune valeur médicale ». Cela ajoute une nouvelle exception à la loi de 2001, la première étant le Sativex qui est disponible avec de nombreuses contraintes pour les personnes souffrant de sclérose en plaques.

Le CBD a flambé en popularité récemment. Les consommateurs l’utilisent sous plusieurs formes, que ce soit pour se relaxer, quitter la nicotine ou  pour de nombreux traitements médicaux. Le CBD est lié à un certain nombre d’applications médicales potentielles avec de fortes preuves de son efficacité sur le traitement de l’épilepsie, l’anxiété, la dépression ou la sclérose en plaques parmi d’autres.

GW Pharmaceuticals, le producteur du Sativex, a récemment publié les résultats des essais cliniques de phase III de l’Epidiolex, une formulation liquide de CBD. L’entreprise espère obtenir rapidement une autorisation de mise sur le marché pour l’Europe, pour traiter des formes sévères d’épilepsie comme le syndrome de Dravet ou de Lennox-Gastaut.

On ne sait toujours pas si les vendeurs actuels de CBD pourront obtenir une licence de vente de CBD. Les produits médicaux doivent respecter certains standards avant d’être vendus, ce qui prend généralement des années.

De nombreuses craintes se sont élevées contre le marché non-régulé du CBD. Jusqu’ici, les entreprises pouvaient vendre du CBD tant qu’ils ne faisaient aucune déclaration médicale sur le produit. Certaines entreprises franchissaient allègrement cette contrainte ou fournissaient des produits d’origine et de qualité douteuses. La mise en place de nouvelles règles devrait probablement être bien accueillie par l’industrie, qui  s’inquiète surtout de savoir si elles pourront revendre un jour du CBD, et sous quel délai.

Le court délai de 28 jours devrait pousser les personnes ayant besoin de CBD à faire des réserves. Mais il est évident que le timing n’est pas dans le meilleur intérêt des patients.

Via Leafly

Suivez-nous sur Facebook !

Catégories liées : Cannabis au Royaume-Uni - CBD

Articles liés

Derniers articles

Vacances Weed-Friendly
Les meilleurs lieux de vacances weed-friendly
Nevada pas de cannabis lounges, mais une progression sur le territoire américain
Nevada : pas de cannabis lounges, et une lente progression sur le territoire américain
Le Northern Nights, premier festival où l'on peut consommer du cannabis
Le Northern Nights, premier festival où l’on peut (officiellement) acheter du cannabis
Pénurie de cannabis médical au Luxembourg
Pénurie de cannabis médical au Luxembourg
cannabis
Chanvre industriel, bien-être, cannabis médical, récréatif : pourquoi ces distinctions ?
Députés et légalisation du cannabis en France
Députés et cannabis : Entre questions légitimes et clichés sur le cannabis

Laisser un commentaire