Suivez-nous

Santé

Le Royaume-Uni stoppe les ventes de CBD

Huile de CBD

Lundi dernier, les producteurs et les distributeurs de cannabidiol (CBD) du Royaume-Uni ont commencé à recevoir des lettres de l’Agence de Régulation des Produits de Santé et des Médicaments (MHRA) qui demandaient de cesser de ventre, fournir, promouvoir, faire de la publicité ou commander des produits au CBD d’ici 28 jours. Les lettres déclaraient également que le CBD satisfait désormais la définition d’un produit médical. Cette révision de la définition va laisser les patients britanniques sans accès légal au CBD.

PUBLICITE

Les représentants du MHRA devraient faire une déclaration aujourd’hui pour clarifier cette position.

Peter Carroll, de la campagne End our Pain, une association de patients britanniques qui milite pour le cannabis thérapeutique, a déclaré « qu’il comprenant le besoin d’ajouter des contrôles sur le marché du CBD pour protéger les gens de fournisseurs peu scrupuleux et pour s’assurer que les gens comprennent bien ce qu’ils prennent ». Mais il ajoute « craindre que ce mouvement soudain cause une énorme détresse aux personnes qui comptent sur ces produits. Cela mènera beaucoup de personnes à aller chercher du CBD au marché noir ».

La décision complique le statut du cannabis médical au Royaume-Uni. La catégorisation du CBD, un des principaux composés actifs du cannabis, comme produit médical est en contradiction avec la loi de régulation de 2001 (Misuse of Drugs Regulations) qui qualifie le cannabis comme n’ayant « aucune valeur médicale ». Cela ajoute une nouvelle exception à la loi de 2001, la première étant le Sativex qui est disponible avec de nombreuses contraintes pour les personnes souffrant de sclérose en plaques.

Le CBD a flambé en popularité récemment. Les consommateurs l’utilisent sous plusieurs formes, que ce soit pour se relaxer, quitter la nicotine ou  pour de nombreux traitements médicaux. Le CBD est lié à un certain nombre d’applications médicales potentielles avec de fortes preuves de son efficacité sur le traitement de l’épilepsie, l’anxiété, la dépression ou la sclérose en plaques parmi d’autres.

PUBLICITE

GW Pharmaceuticals, le producteur du Sativex, a récemment publié les résultats des essais cliniques de phase III de l’Epidiolex, une formulation liquide de CBD. L’entreprise espère obtenir rapidement une autorisation de mise sur le marché pour l’Europe, pour traiter des formes sévères d’épilepsie comme le syndrome de Dravet ou de Lennox-Gastaut.

On ne sait toujours pas si les vendeurs actuels de CBD pourront obtenir une licence de vente de CBD. Les produits médicaux doivent respecter certains standards avant d’être vendus, ce qui prend généralement des années.

De nombreuses craintes se sont élevées contre le marché non-régulé du CBD. Jusqu’ici, les entreprises pouvaient vendre du CBD tant qu’ils ne faisaient aucune déclaration médicale sur le produit. Certaines entreprises franchissaient allègrement cette contrainte ou fournissaient des produits d’origine et de qualité douteuses. La mise en place de nouvelles règles devrait probablement être bien accueillie par l’industrie, qui  s’inquiète surtout de savoir si elles pourront revendre un jour du CBD, et sous quel délai.

Le court délai de 28 jours devrait pousser les personnes ayant besoin de CBD à faire des réserves. Mais il est évident que le timing n’est pas dans le meilleur intérêt des patients.

PUBLICITE

Via Leafly

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Santé

Royaume-Uni : La plus grande étude sur la weed arrive – Voici comment participer

Etude sur le cannabis au Royaume-Uni

Le sondage mondial sur les drogues mené par l’organisation du même nom, la Global Drug Survey (GDS), prend chaque année la température de l’usage international de drogues. Cette année, il s’associe à l’organisation UK Cannabis Social Clubs, qui chapeaute les bonnes pratiques autour des Cannabis Clubs au Royaume-Uni, pour obtenir encore plus de données sur la consommation de cannabis.

PUBLICITE

Les enquêtes de la GDS sont conçues pour faciliter une « conversation honnête » sur la consommation de drogue et la toxicomanie. Cette année, GDS s’associe aux Cannabis Clubs britanniques pour un focus particulier sur la consommation de cannabis et de CBD au Royaume-Uni et qualifie l’étude comme « la plus grande étude jamais réalisée sur le cannabis au Royaume-Uni ».

«Nous faisons rarement deux études en mêmes temps chez GDS», peut-on lire sur le site des UKCSCs. « Mais l’accélération et le déluge de financement des investisseurs et de l’intérêt pour le marché britannique du cannabis (tant juridique que médical) sont tels, que GDS a estimé qu’il était vraiment important d’avoir une idée de ce qui se passe actuellement au Royaume-Uni, pour orienter les futures politiques et directives cliniques et faire en sorte que la voix du consommateur régulier soit entendue. Nous n’avons pas toujours eu cette chance. »

Le sondage, auquel vous pouvez répondre en cliquant ici, est totalement anonyme. Elle ne stocke pas les données privées des répondants, telles que les adresses IP ou les noms. Le temps estimé pour répondre à l’enquête est d’environ 10 à 15 minutes.

Voici des exemples de questions posées :

PUBLICITE
  • Comment évoluent les différents types de produits au cannabis et la manière de les utiliser au Royaume-Uni ?
  • Comment les gens utilisent le CBD et en quoi le trouvent-ils efficace ?
  • L’expériences des membres d’un Cannabis Social Club au Royaume-Uni
  • Comment les gens utilisent actuellement le cannabis à des fins médicales / thérapeutiques, d’où provient-il, combien paient-ils, pour quelle affection l’utilisent-ils, comment l’utilisent-ils, quels en sont les avantages, quels en sont les effets sur les autres traitements qu’ils ont peut-être essayés, les problèmes rencontrés, ont-ils essayé de s’en voir prescrire par un médecin généraliste ou à un spécialiste depuis l’adoption de la loi sur le cannabis médical au Royaume-Uni ?

En outre, la grande enquête annuelle GDS sur les drogues, distincte de l’enquête actuelle sur le cannabis au Royaume-Uni, aura lieu en novembre 2019. L’enquête s’appuie sur des données de 30 pays et sera traduite en 18 langues.

Vous pouvez trouver la dernière enquête à ce jour sur le site de GDS.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0