Royaume-Uni : le gouvernement reconnaît que le cannabis a un effet médical

Le CBD a des effets médicaux

Une grande victoire pour la campagne de légalisation du cannabis au Royaume-Uni. Un organisme gouvernemental de réglementation du Royaume-uni a annoncé que certains produits issus du cannabis pouvaient être considérés comme un médicament.

PUBLICITE

La décision de l’Agence de régulation des produits de santé et des médicaments (MHRA) s’applique aux produits contenant du cannabidiol (CBD), un des cannabinoïdes de la plante qui peut compter pour 40% d’un extrait de cannabis et qui ne provoque pas les effets psychoactifs du THC, tout en conservant des propriétés médicales.

La MHRA a donc trouvé que le cannabidiol avait des effets « de restauration, de création ou de modification des fonctions physiologiques » lorsqu’il est administré à des humains. « Nous sommes arrivés à penser que les produits contenant du cannabidiol (CBD) sont un médicament » a déclaré la MHRA à Time. « Les produits à usage thérapeutique doivent posséder une licence de médicament avant d’être vendu, fourni ou publicisé légalement. Les produits doivent prendre en compte des critères de sécurité, de qualité et d’efficacité pour protéger la santé publique ».

L’évolution gouvernementale est d’ailleurs venue via une discussion entre la MHRA et l’entreprise de vaporisateur de CBD MediPen, selon l’Independent. « Depuis notre création, nous avons travaillé dur pour arriver à casser la connotation négative entourant le Cannabis et à provoquer une réforme de la loi pour l’usage médical du cannabis », a déclaré Jordan Owen, directeur de MediPen. « Cela devient maintenant une réalité, et fournira des résultats révolutionnaires ».

L’entreprise s’est entretenue avec la MHRA après que son équipe légale ait réalisé qu’aucun statut réglementaire n’existait pour le CBD, ce qui permettait à tout un chacun d’en vendre sans réelle régulation.

Cela explique donc pourquoi le gouvernement britannique a stoppé les ventes de CBD la semaine dernière, en annonçant qu’il ne restait aux entreprises plus que 28 jours avant d’être hors-la-loi.

Un changement de loi s’avérait nécessaire pour éviter les dérives et les produits frelatés, mais MediPen n’a pas dû se faire que des amis en provoquant un arrêt des ventes de CBD, autant dans les entreprises concurrentes que chez les patients qui n’ont plus que 3 semaines pour se fournir en CBD avant que les ventes ne soient définitivement suspendues.

Suivez-nous sur Facebook !

Catégories liées : Cannabis au Royaume-Uni - Cannabis médical - CBD

Articles liés

Derniers articles

Vacances Weed-Friendly
Les meilleurs lieux de vacances weed-friendly
Nevada pas de cannabis lounges, mais une progression sur le territoire américain
Nevada : pas de cannabis lounges, et une lente progression sur le territoire américain
Le Northern Nights, premier festival où l'on peut consommer du cannabis
Le Northern Nights, premier festival où l’on peut (officiellement) acheter du cannabis
Pénurie de cannabis médical au Luxembourg
Pénurie de cannabis médical au Luxembourg
cannabis
Chanvre industriel, bien-être, cannabis médical, récréatif : pourquoi ces distinctions ?
Députés et légalisation du cannabis en France
Députés et cannabis : Entre questions légitimes et clichés sur le cannabis

Laisser un commentaire