Suivez-nous

Santé

Royaume-Uni : le gouvernement reconnaît que le cannabis a un effet médical

Le CBD a des effets médicaux

Une grande victoire pour la campagne de légalisation du cannabis au Royaume-Uni. Un organisme gouvernemental de réglementation du Royaume-uni a annoncé que certains produits issus du cannabis pouvaient être considérés comme un médicament.

PUBLICITE

La décision de l’Agence de régulation des produits de santé et des médicaments (MHRA) s’applique aux produits contenant du cannabidiol (CBD), un des cannabinoïdes de la plante qui peut compter pour 40% d’un extrait de cannabis et qui ne provoque pas les effets psychoactifs du THC, tout en conservant des propriétés médicales.

La MHRA a donc trouvé que le cannabidiol avait des effets « de restauration, de création ou de modification des fonctions physiologiques » lorsqu’il est administré à des humains. « Nous sommes arrivés à penser que les produits contenant du cannabidiol (CBD) sont un médicament » a déclaré la MHRA à Time. « Les produits à usage thérapeutique doivent posséder une licence de médicament avant d’être vendu, fourni ou publicisé légalement. Les produits doivent prendre en compte des critères de sécurité, de qualité et d’efficacité pour protéger la santé publique ».

L’évolution gouvernementale est d’ailleurs venue via une discussion entre la MHRA et l’entreprise de vaporisateur de CBD MediPen, selon l’Independent. « Depuis notre création, nous avons travaillé dur pour arriver à casser la connotation négative entourant le Cannabis et à provoquer une réforme de la loi pour l’usage médical du cannabis », a déclaré Jordan Owen, directeur de MediPen. « Cela devient maintenant une réalité, et fournira des résultats révolutionnaires ».

L’entreprise s’est entretenue avec la MHRA après que son équipe légale ait réalisé qu’aucun statut réglementaire n’existait pour le CBD, ce qui permettait à tout un chacun d’en vendre sans réelle régulation.

PUBLICITE

Cela explique donc pourquoi le gouvernement britannique a stoppé les ventes de CBD la semaine dernière, en annonçant qu’il ne restait aux entreprises plus que 28 jours avant d’être hors-la-loi.

Un changement de loi s’avérait nécessaire pour éviter les dérives et les produits frelatés, mais MediPen n’a pas dû se faire que des amis en provoquant un arrêt des ventes de CBD, autant dans les entreprises concurrentes que chez les patients qui n’ont plus que 3 semaines pour se fournir en CBD avant que les ventes ne soient définitivement suspendues.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Santé

Royaume-Uni : La plus grande étude sur la weed arrive – Voici comment participer

Etude sur le cannabis au Royaume-Uni

Le sondage mondial sur les drogues mené par l’organisation du même nom, la Global Drug Survey (GDS), prend chaque année la température de l’usage international de drogues. Cette année, il s’associe à l’organisation UK Cannabis Social Clubs, qui chapeaute les bonnes pratiques autour des Cannabis Clubs au Royaume-Uni, pour obtenir encore plus de données sur la consommation de cannabis.

PUBLICITE

Les enquêtes de la GDS sont conçues pour faciliter une « conversation honnête » sur la consommation de drogue et la toxicomanie. Cette année, GDS s’associe aux Cannabis Clubs britanniques pour un focus particulier sur la consommation de cannabis et de CBD au Royaume-Uni et qualifie l’étude comme « la plus grande étude jamais réalisée sur le cannabis au Royaume-Uni ».

«Nous faisons rarement deux études en mêmes temps chez GDS», peut-on lire sur le site des UKCSCs. « Mais l’accélération et le déluge de financement des investisseurs et de l’intérêt pour le marché britannique du cannabis (tant juridique que médical) sont tels, que GDS a estimé qu’il était vraiment important d’avoir une idée de ce qui se passe actuellement au Royaume-Uni, pour orienter les futures politiques et directives cliniques et faire en sorte que la voix du consommateur régulier soit entendue. Nous n’avons pas toujours eu cette chance. »

Le sondage, auquel vous pouvez répondre en cliquant ici, est totalement anonyme. Elle ne stocke pas les données privées des répondants, telles que les adresses IP ou les noms. Le temps estimé pour répondre à l’enquête est d’environ 10 à 15 minutes.

Voici des exemples de questions posées :

PUBLICITE
  • Comment évoluent les différents types de produits au cannabis et la manière de les utiliser au Royaume-Uni ?
  • Comment les gens utilisent le CBD et en quoi le trouvent-ils efficace ?
  • L’expériences des membres d’un Cannabis Social Club au Royaume-Uni
  • Comment les gens utilisent actuellement le cannabis à des fins médicales / thérapeutiques, d’où provient-il, combien paient-ils, pour quelle affection l’utilisent-ils, comment l’utilisent-ils, quels en sont les avantages, quels en sont les effets sur les autres traitements qu’ils ont peut-être essayés, les problèmes rencontrés, ont-ils essayé de s’en voir prescrire par un médecin généraliste ou à un spécialiste depuis l’adoption de la loi sur le cannabis médical au Royaume-Uni ?

En outre, la grande enquête annuelle GDS sur les drogues, distincte de l’enquête actuelle sur le cannabis au Royaume-Uni, aura lieu en novembre 2019. L’enquête s’appuie sur des données de 30 pays et sera traduite en 18 langues.

Vous pouvez trouver la dernière enquête à ce jour sur le site de GDS.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0