Suivez-nous

Légalisation du cannabis

Royaume-Uni : la légalisation du cannabis est la « seule solution aux problèmes de criminalité et de toxicomanie »

Le Royaume-Uni appelle à la légalisation du cannabis

Le cannabis devrait être légal au Royaume-Uni, selon un rapport soutenu par un groupe de députés de tous partis, dont l’ancien vice-premier ministre, Nick Clegg, et relayé par le Guardian.

PUBLICITE

La politique actuelle du cannabis au Royaume-Uni est un « patchwork désordonné » de lois appliquées soit pas les forces de police régionales, soit par embarras, selon le rapport du think tank libéral Adam Smith Institute.

Le gouvernement doit reconnaître que légaliser le cannabis, actuellement classé comme une drogue de Classe B selon la Loi sur l’Abus de Drogues britannique de 1971 (Misuse of Drugs Act 1971), est la « seule solution possible aux problèmes de criminalité et de toxicomanie au Royaume-Uni » selon le rapport.

Les hommes politiques et le public devraient reconnaître que la stratégie du Royaume-Uni sur les drogues « a échoué dans son objectif principal d’empêcher les gens de consommer des drogues, de fabriquer des drogues, et de mettre un terme au crime, à la corruption et à la mort qui ont lieu dans le monde entier à une échelle industrielle ».

Le rapport, intitulé « L »effet de marée, comment le monde est en train de changer d’avis sur la législation du cannabis », dit que la légalisation du cannabis assurerait des standards de qualité acceptables de la drogue, une suppression des gangs criminels de l’équation, une augmentation des revenus pour le Trésor Public et une protection de la santé publique.

PUBLICITE

S’il était légalisé au Royaume-Uni, le cannabis pourrait rapporter 7,9 milliards d’euros, avec plus d’1 milliard directement pour le Trésor. En plus d’une diminution des coûts de justice, une régulation par l’Etat permettrait également des études à long terme sur les effets du cannabis sur la santé.

Le rapport indique que la politique en matière de cannabis devrait être prise en charge par le ministère de la Santé, avec le ministère de l’Intérieur en charge de sa régulation et du système de licences.

Une vague de légalisation

La vague de légalisation ne date pas d’hier, mais prend de l’ampleur mois après mois. La Californie est le dernier Etat américain à avoir légalisé le cannabis. Les Pays-Bas ont dépénalisé le cannabis depuis 1976, et le Portugal depuis 2001. L’Allemagne est en passe de légaliser le cannabis à usage thérapeutique et le Canada trace sa route vers une régulation et une légalisation complète du cannabis.

L’ancien vice-premier ministre Nick Clegg a déclaré que « les politiques britanniques doivent ouvrir leurs yeux sur ce qui est en train de se passer dans le reste du monde. La prohibition du cannabis est balayée par une vague d’initiatives populaires et remplacée par une régulation légale responsable. Il est temps pour les ministres de commencer à écrire les règles d’un nouveau marché légal du cannabis, incluant des limites d’âge et des avertissements sanitaires, pour que nous puissions enfin reprendre le contrôle sur les gangs criminels ».

PUBLICITE

Cet appel lancé par les députés britanniques rejoint celui du British Medical Journal qui indiquait que l’interdiction de la production, de l’offre, de la possession et de la consommation de certaines drogues pour des fins non médicales cause des dommages énormes.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

1 commentaire

1 commentaire

  1. colonie

    21 novembre 2016 à 11 h 21 min

    C’est pour quand la france? Ils en ont pas marre d’être toujours en retard?!

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Légalisation du cannabis

Royaume-Uni : La plus grande étude sur la weed arrive – Voici comment participer

Etude sur le cannabis au Royaume-Uni

Le sondage mondial sur les drogues mené par l’organisation du même nom, la Global Drug Survey (GDS), prend chaque année la température de l’usage international de drogues. Cette année, il s’associe à l’organisation UK Cannabis Social Clubs, qui chapeaute les bonnes pratiques autour des Cannabis Clubs au Royaume-Uni, pour obtenir encore plus de données sur la consommation de cannabis.

PUBLICITE

Les enquêtes de la GDS sont conçues pour faciliter une « conversation honnête » sur la consommation de drogue et la toxicomanie. Cette année, GDS s’associe aux Cannabis Clubs britanniques pour un focus particulier sur la consommation de cannabis et de CBD au Royaume-Uni et qualifie l’étude comme « la plus grande étude jamais réalisée sur le cannabis au Royaume-Uni ».

«Nous faisons rarement deux études en mêmes temps chez GDS», peut-on lire sur le site des UKCSCs. « Mais l’accélération et le déluge de financement des investisseurs et de l’intérêt pour le marché britannique du cannabis (tant juridique que médical) sont tels, que GDS a estimé qu’il était vraiment important d’avoir une idée de ce qui se passe actuellement au Royaume-Uni, pour orienter les futures politiques et directives cliniques et faire en sorte que la voix du consommateur régulier soit entendue. Nous n’avons pas toujours eu cette chance. »

Le sondage, auquel vous pouvez répondre en cliquant ici, est totalement anonyme. Elle ne stocke pas les données privées des répondants, telles que les adresses IP ou les noms. Le temps estimé pour répondre à l’enquête est d’environ 10 à 15 minutes.

Voici des exemples de questions posées :

PUBLICITE
  • Comment évoluent les différents types de produits au cannabis et la manière de les utiliser au Royaume-Uni ?
  • Comment les gens utilisent le CBD et en quoi le trouvent-ils efficace ?
  • L’expériences des membres d’un Cannabis Social Club au Royaume-Uni
  • Comment les gens utilisent actuellement le cannabis à des fins médicales / thérapeutiques, d’où provient-il, combien paient-ils, pour quelle affection l’utilisent-ils, comment l’utilisent-ils, quels en sont les avantages, quels en sont les effets sur les autres traitements qu’ils ont peut-être essayés, les problèmes rencontrés, ont-ils essayé de s’en voir prescrire par un médecin généraliste ou à un spécialiste depuis l’adoption de la loi sur le cannabis médical au Royaume-Uni ?

En outre, la grande enquête annuelle GDS sur les drogues, distincte de l’enquête actuelle sur le cannabis au Royaume-Uni, aura lieu en novembre 2019. L’enquête s’appuie sur des données de 30 pays et sera traduite en 18 langues.

Vous pouvez trouver la dernière enquête à ce jour sur le site de GDS.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0