Suivez-nous

Légalisation du cannabis

L’Arkansas votera pour la légalisation du cannabis médical en novembre

Cannabis médical en Arkansas

Un autre Etat du sud des Etats-Unis pourrait rejoindre le club du cannabis médical ce novembre, avec la Louisiane.

PUBLICITE

L’association Arkansas for Compassionate Care (ACC) a annoncé jeudi dernier en conférence de presse que le secrétaire d’Etat avait certifiée l’initiative du groupe sur la légalisation du cannabis médicale. La mesure apparaîtra donc dans le référendum de novembre, au côté d’autres mesures sur lesquelles chaque citoyen pourra donner son avis.

La campagne pour la légalisation du cannabis médical en Arkansas avait recueillie 77 516 signatures valides, au-delà des 67 887 signatures requises.

Le soutien pour le cannabis thérapeutique est fort dans cet Etat, avec 58% de personnes en faveur lors des derniers sondages. Une mesure similaire avait toutefois été rejetée en 2012, avec seulement 48% de votes au lieu des 50% nécessaires.

L’initiative actuelle, le 2016 Arkansas Medical Cannabis Act, établit un programme à l ‘échelle de l’Etat pour la production sous licence, le test analytique et la distribution de cannabis médical. Avec ce programme, les patients diagnostiqués par un médecin d’une des 50 pathologies qualifiantes, pourront obtenir du cannabis dans un des 38 centre de soins officiels. Les patients n’ayant pas de dispensaire près de chez eux pourront se voir délivrer un certificat spécial pour cultiver leur propre médecine chez eux.

PUBLICITE

La directrice de campagne de l’ACC, Melissa Fults, est malgré tout inquiète, non pas du vote de novembre, mais d’une autre campagne sur le cannabis médical qui tourne actuellement en Arkansas. Menée par le représentant de Little Rock (la plus grosse ville de l’Etat), cette seconde initiative pourrait ruiner les efforts des deux camps de faire passer une législation en faveur du cannabis médical.

Une troisième pétition, pour légaliser le cannabis récréatif, circule également actuellement, mais est considérée comme moins susceptible d’être présente au référendum de novembre.

Des mesures similaires sur le cannabis thérapeutique seront soumises en novembre 2016 en Floride et au Missouri. Des initiatives sur l’usage récréatif du cannabis seront proposées en Arizona, en Californie, dans le Maine, le Massachusetts et au Nevada.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Légalisation du cannabis

La Thaïlande supprime les extraits de chanvre à faible taux de THC de sa liste des Stupéfiants

Cannabis médical en Thaïlande

La Thaïlande a annoncé lundi avoir supprimé les extraits de chanvre (à -0,2% de THC) de sa liste de stupéfiants. Cela concerne précisément des extraits de chanvre, tels que du CBD pur, des produits à base de CBD et des produits contenant moins de 0,2% de THC, l’ingrédient psychoactif du cannabis. Ces derniers ont été retirés de la catégorie 5 de la liste thaïlandaise des stupéfiants.

PUBLICITE

Toutes les formes de cannabis étaient précédemment classées en catégorie 5 en vertu de la loi du pays sur la mesure visant à réprimer les narcotrafiquants. Toute personne surprise en possession de cannabis ou de toute autre drogue de catégorie 5 encourt une amende pouvant aller jusqu’à 1,5 million de bahts (44 000€) et une peine de prison allant jusqu’à 15 ans. Mais le gouvernement a finalement supprimé les huiles de CBD pures, les produits à base de CBD et les autres produits à base de cannabis contenant moins de 0,2% de THC dans la catégorie 5. Les graines et les huiles de chanvre ont également été retirées de cette classification.

« L’objectif est de permettre l’utilisation d’extraits dans les médicaments, les cosmétiques et les aliments et de soutenir le chanvre en tant que culture rentable », a déclaré à la presse le secrétaire général de la Thai Food and Drug Administration, Tares Krassanairawiwong.

À l’heure actuelle, seuls les hôpitaux et les centres de recherche peuvent demander une licence pour développer leurs propres extraits de cannabis à des fins médicales, mais les entreprises locales s’attendent également à rentrer dans la partie sous peu.

La production, la culture et la vente de cannabis sont limitées aux producteurs thaïlandais agréés pour une période de cinq ans afin de protéger l’industrie nationale. Le gouvernement thaïlandais est néanmoins en train de rédiger les réglementation pour permettre aux entreprises privées de rejoindre le secteur. 334 licences ont d’ores et déjà été décernées à des hôpitaux et des agences de santé pour permettre la dispensation de médicaments à base de cannabis. Ces derniers sont pour l’instant limités à de l’huile de CBD, dont 10000 exemplaires ont déjà été distribués aux patients le mois dernier.

PUBLICITE

La Thaïlande, qui a une forte tradition d’utilisation médicale du cannabis, a légalisé le cannabis à des fins médicales en décembre dernier.

Le marché thaïlandais du cannabis devrait atteindre 660 millions de dollars d’ici 2024, selon Prohibition Partners.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0