Suivez-nous

Business

L’acteur Seth Rogen et le scénariste Evan Goldberg s’associent avec Canopy Growth et lancent leur marque de cannabis

Seth Rogen Evan-Goldberg houseplant marque cannabis canopy
L’acteur Seth Rogen et le scénariste Evan Goldberg ont cofondé une société torontoise et viennent de lancer officiellement leur marque de cannabis canadienne : Houseplant. Ils se sont pour cela associés avec un gros bonnet de l’industrie qui n’est autre que Canopy Growth. Les termes de l’accord prévoient que la marque s’appuiera sur les capacités de production et le réseau de distribution de la multinationale.

Des amoureux du cannabis

Déjà dans leur carrière cinématographique, l’acteur et le scénariste étaient associés avec le cannabis. Ils avaient notamment collaboré dans le film Pineapple Express, un classique de la culture cannabique, tellement classique qu’il a même donné son nom à une variété de cannabis. Ce n’est d’ailleurs pas le seul film dans lequel Seth Rogen incarne un stoner : on compte aussi Knocked Up (Grossesse surprise) et 40 ans, encore puceau. C’est donc en toute logique qu’on voit la célébrité se lancer dans l’industrie. « Cela fait des années que nous travaillons sur le projet et voir tout se réaliser est un rêve devenu réalité », a indiqué Seth Rogen au journal Le Droit.

PUBLICITE
« Nous avons appris à connaître l’équipe de Houseplant depuis un certain temps et nous continuons d’être impressionnés par leur compréhension du consommateur de marijuana, leur souci du détail ainsi que leur optimisme », a déclaré Mark Zekulin, président et co-CEO de Canopy, dans un communiqué. “On ne pourrait pas être plus enthousiastes à l’idée de lancer un partenariat avec Seth et Evan et toute l’équipe de Houseplant. Ensemble, nous allons faire de Houseplant une marque de cannabis synonyme de qualité partout où elle est disponible ».
Seth Rogen et Evan Goldberg sont les dirigeants de la société mais leur cannabis poussera à Smith Falls dans les installations de Canopy Growth qui fournira l’expertise et les infrastructures nécessaires en échange d’une participation de 25 % dans l’entreprise. Les détails financiers de la transaction n’ont pas été dévoilés. Selon le communiqué de Houseplant, la première variété de la société, Houseplant Sativa, sera disponible en vente dès début avril chez les commerçants licenciés et sur les plateformes en ligne de la province de Colombie Britannique. La Houseplant Hybrid et la Houseplant Indica ainsi que les gélules et les joints pré-roulés seront disponibles plus tard dans l’année et à travers tout le Canada.
Ce n’est pas la première fois que Canopy Growth s’associe avec des célébrités. En 2016, elle avait passé un accord avec Snoop Dogg qui lui avait accordé le droit exclusif d’utiliser certains contenus et marques telles que Leafs By Snoop. Au départ producteur de cannabis médical, Canopy Growth manie habilement la communication, malgré les règles extrêmement strictes entourant la promotion des produits de cannabis, en engageant des partenariats forts avec des grands noms de la culture cannabique récréative.
Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Business

L’action de Canopy Growth plonge après les alertes de certains analystes

Actions Canopy Growth

L’action Canopy Growth a perdu 10% la semaine dernière après que Rupesh Parikh, analyste chez Oppenheimer, une banque d’investissement, a prévenu que les investisseurs devraient se préparer à de lourdes pertes dans les années à venir.

PUBLICITE

Rupesh Parikh s’attend à ce que Canopy Growth génère des pertes de plus de 500 millions de dollars sur les deux ans à venir, avec une rentabilité de l’entreprise plus éloignée que ne l’espèrent de nombreux investisseurs.

Canopy Growth est aujourd’hui la plus grosse capitalisation du cannabis, et une action populaire parmi les investisseurs du cannabis, en partie à cause des importantes réserves de trésorerie de l’entreprise. La solidité de Canopy vient majoritairement de l’investissement de 4 milliards de dollars réalisé par Constellation Brands, qui a permis au géant de la bière de détenir près de 40% du producteur de cannabis.

Les pertes d’exploitation de Canopy réduisent néanmoins sa trésorerie. Canopy a généré un cash-flow opérationnel négatif de 158 millions de dollars canadiens et un free cash-flow négatif de 372 millions $ CA au dernier trimestre. L’entreprise a lutté à la fois contre des pénuries d’approvisionnement sur certains marchés et des problèmes d’offre excédentaire sur d’autres. Cela a entraîné des pertes de revenus et une réduction des marges. Elle rachète aussi des entreprises à tour de bras, une stratégie d’investissement qui viendra consolider ses résultats sur le moyen terme voire le long terme.

Ces problèmes ont également provoqué des bouleversements dans les rangs des dirigeants de Canopy. Le cofondateur et codirecteur général, Bruce Linton, a été évincé en juillet, en partie à cause de la frustration de Constellation Brands face aux pertes croissantes de Canopy. Un nouveau PDG n’a toujours pas été nommé

PUBLICITE

En dépit de cette situation incertaine quant à la rentabilité de Canopy, Rupesh Parikh prévoit que les actions de la société soient toujours vendues sept fois plus haut que son chiffre d’affaires estimé pour 2021. Pour ces raisons, l’analyste recommande aux investisseurs de différer l’achat des actions jusqu’à ce que leur valorisation s’améliore, mais a refusé d’établir pour l’instant un prix cible.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0