Suivez-nous

Cannabis au Canada

Seth Rogen : Tant que le cannabis ne sera pas aussi accepté que la bière, le marché noir continuera de prospérer

Seth Rogen et l'acceptation du cannabis

Pour Seth Rogen, il n’y aurait pas eu Supergrave, En cloque, mode d’emploi ou 50/50, sans cannabis.

PUBLICITE

« Chaque décision créative que vous m’avez vue prendre tout au long de ma vie a été prise après avoir fumé de l’herbe », a récemment déclaré Seth Rogen lors de la promotion de son dernier film, An American Pickle.

« Je fume de l’herbe toute la journée et tous les jours depuis 20 ans. Pour moi, c’est comme des lunettes ou des chaussures. C’est quelque chose dont j’ai besoin pour naviguer dans ma vie » a-t-il ajouté.

« Les gens ont essayé de me rendre honteux à ce sujet au fil des années ou ont essayé de me faire croire que je suis faible ou stupide pour intégrer le cannabis autant dans ma vie, mais j’ai presque 40 ans maintenant, je suis marié, j’ai un bon travail et j’ai simplement compris qu’aucun des clichés qu’on lui attribue n’est vrai ».

Pour Seth Rogen, souligner comment le cannabis a contribué à alimenter son processus créatif est un travail nécessaire dans la lutte continue contre la stigmatisation du cannabis. Il utilise désormais son influence pour plaider en faveur de l’amnistie des personnes reconnues coupables de crimes liés au cannabis.

PUBLICITE

« Les Canadiens méritent la liberté, pas le pardon », a déclaré Rogen l’an dernier dans un post Instagram tout en faisant la promotion de la Campagne d’amnistie pour le cannabis, une organisation à but non lucratif œuvrant pour la justice et l’équité en matière de cannabis au Canada.

Seth Rogen a prêté sa voix à des campagnes similaires aux États-Unis, notamment dans une vidéo pour la Semaine nationale de l’amnistie.

« 77 millions de personnes aux États-Unis ont un casier judiciaire… et une grande partie de ces casiers concernent des infractions mineures et entravent gravement la capacité de vivre de millions de personnes, restreignant l’accès à l’emploi, au logement, à l’éducation et au droit de vote. Cela ne les aide pas et cela n’aide pas ce pays. »

Au Canada, Seth Rogen plaide également pour la normalisation de la consommation de cannabis et suggère que relâcher les restrictions autour de la plante est un moyen d’y parvenir.

PUBLICITE

« Il y a une raison pour laquelle nous n’achetons plus d’alcool illégalement. C’est parce que personne n’est incité à vendre illégalement parce qu’ils ont rendu la vente d’alcool très facile », a-t-il déclaré. « L’industrie de la bière a été en mesure de prospérer d’une manière que l’industrie du cannabis n’a pas actuellement et jusqu’à ce qu’ils soient semblables, le marché noir continuera de prospérer. »

Outre sa vocation militante, Seth Rogen vend différents produits à base de cannabis sous la marque Houseplant, un partenariat entre Seth Rogen, son ami d’enfance Evan Goldberg et Canopy Growth. Outre des fleurs, Houseplant a récemment lancé une boisson au citron infusée au THC, en plus d’une boisson THC au pamplemousse lancée plus tôt cette année.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !