L’Afrique du Sud accorde une première licence de cannabis médical

house of hemp afrique du sud cannabis

La discussion autour du cannabis médical en Afrique du Sud remonte à 2014 lorsque que le ministre de l’Intérieur d’alors, Mario Orianai-Ambrosini, avait déclaré utiliser du cannabis dans le traitement de son cancer et introduit une loi pour le faire autoriser. Sa mort avait laissé le projet en suspens mais en 2017, le Conseil de Contrôle des Médicaments (MCC) publiait des directives pour la mise en place d’une industrie du cannabis médical. En février 2018, le projet passe du MCC à la South African Health Products Regulatory Authority (SAHPRA) qui vient tout juste d’accorder la première licence.

PUBLICITE

La première licence sud-africaine

C’est l’entreprise House of Hemp qui a obtenu la première licence de cannabis médical sud-africaine et, par extension, son partenaire Afriplex dont les laboratoires ont été choisis comme référence par le Cannabis Research Institute of South Africa (CRI). « Afriplex et notre partenaire stratégique, House of Hemp, sont extrêmement honorés d’être associés à la première licence de cannabis par la SAHPRA », explique Danie Nel, CEO d’Afriplex. Son entreprise a déjà développé quatre produits pharmaceutiques (sans cannabis) pour le marché local et international dont Herbex, un médicament populaire pour la perte de poids.

« Nos équipes ont travaillé sans relâche durant les sept dernières années pour être sûres d’être en conformité non seulement avec les standards locaux mais également avec les exigences législatives et les standards de qualité des marchés internationaux. Etre les premiers en Afrique du Sud à recevoir cette accréditation nous permet de poursuivre activement notre projet d’expansion dans le marché local et international du cannabis », explique Danie Nel.

Interviewée par la radio locale Money Web, la co-fondatrice de House of Hemp, Dr Thandeka Kunene, explique que la licence leur permet de cultiver du cannabis et d’en extraire les principes actifs (THC et CBD) pour en faire des produits pharmaceutiques. L’entreprise a dû justifier d’installations de production aux normes de sécurité et d’efficacité qui ont été inspectées trois fois par les autorités. La production n’a pas encore démarré, les entreprises mettent sur pied leur équipe et cherchent des investissements. Des offres de rachat total ou partiel ont déjà été lancées à hauteur de 20 millions signale Dr Thandeka Kunene.

Le marché du cannabis médical sud-africain

L’accord de cette première licence marque la création d’une toute nouvelle industrie dont Dr Thandeka Kunene estime qu’elle pourrait créer 500 000 emplois sur toute le chaîne de production dans l’année à venir. La co-fondatrice de House of Hemp pense que l’Afrique du Sud a le potentiel nécessaire pour devenir un leader mondial de l’industrie du cannabis médical. Elle estime que sur le marché de 50 à 60 milliards de dollar que représentera le cannabis médical dans la prochaine décennie, l’Afrique du Sud pourrait occuper une part de 27%.

Pour l’instant, aucune disposition législative ne précise les modalités d’accès au cannabis médical pour les patients. Qui plus est, depuis les jugements de la Cour Constitutionnelle de mars 2017 et de septembre 2018, les patients sont en mesure de cultiver leur propre cannabis. En effet, la Cour Constitutionnel a jugé inconstitutionnelle la prohibition de l’auto-culture pour un usage privé par des adultes, qu’il soit récréatif ou médical. Les patients peuvent donc contourner l’industrie du cannabis médical et se livrer à une production artisanale pour un coût moindre.

Néanmoins, au-delà de sa portée locale, l’industrie du cannabis médical sud-africaine a une portée régionale et internationale importante. House of Hemp et Afriplex ne comptent d’ailleurs pas se limiter au marché national : « Au fur et à mesure que les marchés s’ouvrent à l’étranger, nous serons en mesure d’exporter nos produits à n’importe quel pays qui est légalement autorisé à les acheter. (…) L’Afrique du Sud offre un environnement économique sûr et stable dans l’Afrique subsaharienne et représente une porte ouverte sur le reste de l’Afrique et du monde »

Suivez-nous sur Facebook !

Catégories liées : Business - Cannabis médical

Articles liés

Derniers articles

Ouganda et cannabis médical
L’Ouganda fournira-t-il vraiment l’Allemagne et le Canada en cannabis médical ?
Prescription de cannabis médical en France
Les Pays-Bas vont augmenter leur production de cannabis médical
cannabis et conduite automobile
Etude : les légalisations du cannabis n’ont pas augmenté le nombre d’accidents de la route aux USA
Déchets du cannabis en eau potable
Le Cannavore transforme les déchets du cannabis en eau potable
Programme Expogrow 2019
L’Expogrow 2019, c’est ce week-end
Cannabis dans le Maine
2 ans après la légalisation, le Maine publie son projet de régulation du cannabis

Laisser un commentaire