L’Europe va-t-elle manquer de cannabis médicinal ?

Bedrocan

Les patients se traitant au cannabis médical en Europe se retrouvent face à une vraie problématique. Le laboratoire pharmaceutique hollandais,Bedrocan, unique producteur de cannabis médicinal en Europe, subit fréquemment des ruptures de stock alors même qu’il a déjà triplé sa production en ouvrant de nouvelles installations de production pour satisfaire la demande croissante en Europe. Mais l’entreprise frise fréquemment avec la rupture de stock. L’Allemagne, la République Tchèque, l’Italie et la Finlande se fournissent en effet chez Bedrocan, les autorités locales refusant de produire du cannabis médicinal sur leur propre territoire.

PUBLICITE

Initiatives locales

L’Italie a lancé une culture de cannabis sous le contrôle de l’armée pour réduire les coûts dus à l’importation des fleurs médicinales. Mais l’armée ne possède ni les connaissance cannabiques, ni scientifiques pour développer des médicaments efficaces. La production se limite par ailleurs à 100 kilos par an pour le moment.

L’Allemagne avance à tâtons sur le cannabis médicinal, et veut qu’il soit encadré par une Agence nationale du Cannabis qui n’existe pas encore. Le manque de compétition sur le marché de la production de cannabis médical légal et la demande grandissante influent sur le prix du gramme. Un patient allemand débourse environ 15€ par gramme de Bedrocan, là où un patient canadien le touche entre 4 et 10€.

En France, la recherche est quasi inexistante et les initiatives informatives sont surtout associatives, par exemple avec l’Union Francophones pour les Cannabinoïdes en Médecine ou Principes Actifs.

Etats-Unis et Canada

Aux Etats-Unis et au Canada, la multitude de laboratoires pharmaceutiques cannabique a permis une émulsion des connaissances. Au Canada, on compte une dizaines de laboratoires spécialisés et au moins 25 pour les Etats Unis. Des médicaments comme le Sativex ou la variété de cannabis Charlotte’s Web ont pu voir le jour dans ces conditions. La Charlotte’s Web est notamment utilisé pour calmer (et quasiment supprimer) les crises d’épilepsie sévères chez l’enfant.

Le Canada a déjà autorisé une trentaine de producteurs à cultiver de la mari médicale, avec un seul au Québec pour l’instant, Hydropothicaire. Ce dernier pouvait jusqu’à présent produire 600 kilos en 12 mois, et vient de construire une nouvelle serre pour monter à 3600 kilos, pour satisfaire sa clientèle actuelle, et sans doute aussi en prévision de la future légalisation. A mettre en contraste avec les 100 kilos italiens.

Le mutisme des pays européens malgré la hausse de la demande en cannabis médicinal favorise certes le laboratoire Bedrocan, mais une absence de concurrence saine empêche un développement scientifique efficace.

Théo Caillart

 

Suivez-nous sur Facebook !

Catégories liées : Cannabis en Allemagne

Articles liés

Derniers articles

allemagne cannabis médical
Le marché du cannabis médical allemand en chiffres
chirurgie cannabis
Cannabis et chirurgie : un no-go ?
sport cannabis thérapeutique
Quand le monde du sport finance la recherche sur le cannabis médical
kansas légalisation cannabis médical
Etats-Unis : le Kansas légalise en partie le cannabis médical
addiction héroine CBD
Etude : le CBD permet de réduire les pulsions de consommation chez les héroïnomanes
tequila cannabinoides
Allemagne : une entreprise modifie la bactérie qui produit la tequila pour produire des cannabinoïdes

Laisser un commentaire