Portugal : le marché du cannabis médical est légal mais inexistant

portugal cannabis

La légalisation du cannabis médical au Portugal est effective depuis déjà deux mois mais l’Autorité Nationale des Médicaments et Produits de Santé (Infarmed) n’a encore approuvé aucun médicament à base de cannabis. Et pour cause, aucune entreprise pharmaceutique n’a déposé de demande d’autorisation de mise sur le marché malgré les sept conditions médicales justifiant légalement l’usage de cannabis médical.

PUBLICITE

Le marché du cannabis médical portugais inexistant

La situation du Portugal est telle que les médecins n’ont rien à prescrire aux patients qui demanderaient du cannabis médical et ce malgré sa légalité. Depuis le 1er février, les entreprises pharmaceutiques peuvent déposer des demandes d’autorisation de mise sur le marché pour des produits de cannabis médical mais aucune ne l’a fait. Les patients n’ont donc pas accès aux médicaments de cannabis et le marché de cannabis médical portugais est pour l’instant inexistant.

La liste des pathologies conditionnant l’accès au cannabis médical inclut : les nausées et vomissements associés à la chimiothérapie, les douleurs chroniques, les cas de spasticité associés à la sclérose multiple et l’épilepsie sévère des syndromes de Dravet et Lennox- Gastaut. Elle inclut également le glaucome, le syndrome de Gilles de la Tourette et la stimulation de l’appétit dans les soins palliatifs et chez les malades du SIDA – des conditions pour lesquelles le Collège des Médecins avait souligné en 2017 que les preuves scientifiques étaient faibles.

L’unique médicament approuvé au Portugal actuellement est le Sativex pour le traitement de la spasticité dans la sclérose multiple. Il avait fait l’objet d’une procédure d’autorisation centralisée au niveau de l’Europe en 2012. Comme en France, celui-ci est légal mais non disponible, il n’est pas commercialisé dans le pays. Pour en obtenir, il faut demander une autorisation spéciale. Selon les chiffres du ministère de la Santé, seules 21 autorisations ont été délivrées entre 2016 et 2017. Pourtant, c’est en partie au Portugal que pousse le cannabis ensuite formulé en Sativex par les laboratoires britanniques GW Pharmaceuticals.

Un marché peu attractif ?

La loi de légalisation portugaise précise que le cannabis médical ne peut être prescrit qu’en ultime recours quand les traitements conventionnels ont échoué. C’est le cas également au Royaume-Uni. Cette régulation restreint mécaniquement l’accès du cannabis médical aux patients. Qui plus est, le Portugal a fait le choix, comme d’autres Etats, de n’autoriser le cannabis médical que sous la forme de produits pharmaceutiques. La plante n’est donc pas accessible telle quelle, éliminant d’office un pan du marché qui se retrouve de fait réservé à l’industrie pharmaceutique. Or, le marché portugais n’est pas forcément attractif pour cette industrie.

En effet, au delà des aspects politiques et régulatoires, les facteurs économiques sont également déterminants. Le Portugal a des dépenses de santé publique faibles (16,6 milliards d’euros) pour un marché européen. En comparaison, les dépenses de santé publique de la France et de l’Allemagne atteignent respectivement 251 et 352 milliards d’euros. Dans le rapport sur l’Europe de Prohibition Partners, le marché portugais de cannabis médical n’est estimé qu’à 500 millions d’euros en 2028 comparé à 9,5 et 7,7 milliards d’euros pour les marchés français et allemand.

Le Portugal est cependant attractif en termes de coût de production et plusieurs entreprises s’y sont déjà installées. C’est le cas de GW Pharmaceuticals mais aussi de Tilray qui possède des installations à 25€ millions au nord de Lisbonne ainsi que de plusieurs autres entreprises qui compte exploiter leurs licences de production et d’exportation pour le marché allemand. Ainsi, le Portugal fonctionne davantage comme une porte d’entrée vers le marché européen qu’un marché en lui-même. Le parti du Bloc de Gauche avait dénoncé une forme d’hypocrisie vis-à-vis de la situation des patients.

Suivez-nous sur Facebook !

Catégories liées : Cannabis médical

Articles liés

Derniers articles

Ouganda et cannabis médical
L’Ouganda fournira-t-il vraiment l’Allemagne et le Canada en cannabis médical ?
Prescription de cannabis médical en France
Les Pays-Bas vont augmenter leur production de cannabis médical
cannabis et conduite automobile
Etude : les légalisations du cannabis n’ont pas augmenté le nombre d’accidents de la route aux USA
Déchets du cannabis en eau potable
Le Cannavore transforme les déchets du cannabis en eau potable
Programme Expogrow 2019
L’Expogrow 2019, c’est ce week-end
Cannabis dans le Maine
2 ans après la légalisation, le Maine publie son projet de régulation du cannabis

Laisser un commentaire