La Corée du Sud légalise le cannabis médical

corée du sud

La Corée du Sud, pourtant conservatrice sur la question du cannabis, vient de devenir le premier pays d’Asie de l’Est à légaliser le cannabis médical. Cette légalisation reste très limitée et n’autorise pas, par exemple, la culture domestique du cannabis mais l’initiative pourrait bien inspirer d’autres Etats de la région à en faire autant. En Asie, seul Israël, au Moyen-Orient, a déjà légalisé le cannabis médical. Néanmoins, la Thaïlande, la Malaisie ou l’Inde ont également signifié leur intention de débattre de la légalisation du cannabis médical dans leurs institutions.

Une légalisation limitée mais une légalisation quand même

La proposition de loi déposée par le député du Parti Démocrate Shin Chang-Hyun a été introduite à l’Assemblée en avril dernier dans le contexte d’une mobilisation citoyenne pour la légalisation de l’usage thérapeutique du cannabis. Selon le HuffPost coréen, l’année dernière, 80 personnes ont été arrêtées pour trafic de drogue après avoir acheté de l’huile de cannabis sur Internet pour le traitement de maladies incurables. Le 20 avril, les défenseurs de la légalisation de l’usage thérapeutique du cannabis ont manifesté pour la légalisation avec le slogan « la survie est illégale ». Vendredi dernier, le texte a été adopté par l’Assemblée Nationale et le cannabis médical est désormais légal mais uniquement sous certaines formes et conditions.

La loi permet aux patients d’obtenir une prescription de cannabis auprès de leur médecin. Celle-ci doit ensuite être approuvée, sur une base de cas par cas, par la Korea Orphan Drug Center, une agence gouvernementale dont le but est de faciliter l’accès des patients à des médicaments rares. L’accès aux médicaments restera extrêmement restrictif et réservé aux patients atteints de pathologies rares et sévères qui ont épuisé toutes les options de médication traditionnelle.

En juillet dernier, le ministère de la Sécurité Alimentaire et Pharmaceutique s’était dit favorable au projet de loi et avait annoncé les médicaments qui seraient rendus disponibles. Il avait ainsi approuvé l’Epidiolex, le Marinol, le Cesamet et le Sativex pour le traitement de l’épilepsie, les symptômes du SIDA et les effets secondaires de la chimiothérapie.

La Corée du Sud ne semble autoriser que les médicaments déjà approuvés par des autorités sanitaires occidentales. D’ailleurs, la nouvelle loi ne légalise pas la culture du cannabis, les médicaments seront importés depuis l’étranger. Ce schéma de légalisation va un peu plus loin que celui de la France qui a autorisé uniquement le Sativex, censé être importé, mais qui se refuse à le faire à cause d’un désaccord de prix avec le producteur.

Ce type de légalisation fonctionnant par importation est une aubaine pour les entreprises canadiennes qui exportent déjà leurs produits partout dans le monde. D’ailleurs, un producteur israélien en partenariat avec une société de capital canadienne sont déjà sur le coup depuis l’annonce du soutien du ministère. Les deux associés ont annoncé leur volonté d’approvisionner le marché coréen de cannabis médical. C’est la Korean Cannabis Association qui a conclu l’accord avec Tikun Olam (Israël) et York bridge Capital (Canada) en anticipation de la légalisation.

En tous les cas, cette légalisation est une grande nouvelle pour l’industrie du cannabis. Elle augure des mouvements réformistes dans des régions conservatrices. Vijay Sappani, PDG de Ela Capital, une firme d’investissements basée à Toronto et spécialisé dans les nouveaux marchés du cannabis a dit à Marijuana Business Daily: « Le fait que la Corée du Sud légalise le cannabis médical, même si c’est de façon strictement contrôlée et avec une gamme de produit limitée, représente une importante avancée pour l’industrie globale du cannabis. L’importance de la Corée comme premier pays d’Asie de l’Est à autoriser l’usage médical du cannabis au niveau fédéral ne doit pas être sous-estimée. Maintenant, ce n’est qu’une question de temps avant que d’autres pays asiatiques suivent son exemple, mais ils le suivront ».

Articles liés

Derniers articles

altria
Altria (Malboro) investit $1,8 milliard dans un producteur de cannabis canadien
bong
Pourquoi la forme des bangs importe ?
Cannabis thérapeutique à l'Assemblée Nationale
Cannabis thérapeutique : que s’est-il dit à l’Assemblée Nationale ce 5 décembre ?
cannabis facility
Aurora Cannabis à la conquête de l’Europe
THCV
Le THCV sera-t-il le nouveau CBD ?
musée de la weed
Weedmaps ouvre son musée du cannabis à Los Angeles
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire