Suivez-nous

Légalisation du cannabis

Au Massachusetts, du cannabis légal pour les fêtes

Massachusetts cannabis

C’est désormais officiel, l’herbe est légale dans le Massachusetts. Toutes les personnes majeures peuvent désormais posséder, produire ou acheter du cannabis en toute tranquillité.

PUBLICITE

Le cannabis décrété comme interdit dans cet Etat depuis 1911 peut désormais être vendu dans les rues de Boston. Le Massachusetts a changé ses lois sur le cannabis exactement comme les autres Etats américains ayant déjà franchi le pays. En 2008, les électeurs avaient choisi de dépénaliser le cannabis. Les sanctions pénales s’étaient alors transformées en sanctions financières pour les petites infractions. En 2012, les citoyens ont autorisé la distribution du cannabis thérapeutique puis finissent le travail en le légalisant totalement en 2016. Cent cinq années de prohibition balayées en trois scrutins électoraux.

Pourtant, l’arrivée de cette plante dans les étalages spécialisés ne fait pas sourire tout le monde. Le vote pour la légalisation a réuni 1.8 million de voix quand le vote contre totalise 1.5 millions de voix. Les mécontents comptent dans leur rang de nombreux médecins, politiciens et une grande part de l’Eglise Catholique.

Des cours pour les policiers

Les policiers de l’Etat du Massachusetts vont recevoir une formation pour différencier dealers et consommateurs.  Un travail de précision nécessaire, puisque les simples consommateurs pourront avoir jusqu’à 28 grammes sur eux et 280g à la maison. Il faudra surveiller les petites plantations et veiller à ce qu’elles ne dépassent pas la limite de 12 pieds par ménage. « Les petites quantités de cannabis ne sont plus considérées comme de la contrebande » déclare Daniel Benett du Département de la Santé.

Le tracking sur internet sera également de rigueur, des particuliers profitent de la légalisation pour revendre au détail leur production ou leurs achats légaux avec une marge supplémentaire. La consommation dans les lieux publics n’est pas autorisée et le gouvernement local doit encore fixer une limite de THC au volant.

PUBLICITE

Les autorités se laissent jusqu’au 1er janvier 2018 pour mettre en place les réseaux de distribution du cannabis. Ainsi, les dealers vivent leur dernière année en tant que fournisseur d’herbe.  Même si le marché noir sera toujours présent après l’arrivée des boutiques, les revendeurs illégaux devront faire baisser les prix pour rester compétitifs.  En revanche, les clients peuvent se détendre, ils peuvent désormais acheter de l’herbe en petite quantité à des dealers en toute légalité.

Toutefois, des policiers du Colorado invitent les collègues de la cote Est à bien préparer la législature. « La légalisation amène un flot continu de fraudeurs et d’irrégularités. Ne répétez pas nos erreurs, il faut être le plus complet possible »

Théo Caillart

Théo est diplômé en journalisme de l'IICP. Passionné par l'économie et l'industrie du cannabis, il s'est spécialisé sur ces sujets, avec un peu de thérapeutique à l'intérieur.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Légalisation du cannabis

Le Maroc sur la piste de la légalisation du cannabis

Légalisation du cannabis au Maroc

Le conseil de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, la région du Nord du Maroc, a approuvé début juillet la réalisation d’une étude sur les opportunités de cultiver du cannabis dans la région.

PUBLICITE

Le rapport sera confié à l’Institut scientifique de l’Université Mohammed V à Rabat, pour un coût avoisinant le million de dirhams (90 000€). Le ministère de l’Intérieur doit encore donner son feu vert avant le lancement de l’étude, qui s’attardera notamment sur les propriétés thérapeutiques et pharmacologiques du cannabis.

Selon les estimations de Prohibition Partners, le Maroc pourrait drainer 9 milliards d’euros de revenus de la culture du cannabis en cas de légalisation et de régulation du secteur. Le Maroc n’est bien sûr par le seul pays du continent africain intéressé par le cannabis : le Lesotho a commencé à produire du cannabis médical, tout comme le Zimbabwe. Et l’Afrique du Sud est en train de légaliser le cannabis pour les adultes.

80% de la production du cannabis au Maroc est actuellement destinée à l’export selon les chiffres de 2017. Les 20% restants sont réservés à la consommation locale. Entre 90000 et 140000 familles vivent de la culture et de la commercialisation du cannabis dans le nord du Maroc. La filière emploierait environ 800.000 personnes et représenterait 23% du PIB marocain.

Le chanvre connaît bien sûr d’autres utilisations qui intéressent également le Maroc : dans la construction, notamment l’isolation, pour les cosmétiques, la fabrication d’huiles, de litières, l’utilisation sous forme de combustibles, en papeterie, pour l’alimentation humaine et animale, les biocarburants ou encore comme matériaux composites en association avec des matières plastiques.

PUBLICITE

En 2015, des élus du Parti Authenticité et Modernité (PAM), parti de l’opposition, avaient déposé une proposition de loi pour légaliser le cannabis à usage industriel et thérapeutique. La proposition de loi n’a jamais été mise à l’ordre du jour du Parlement.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0