Au Massachusetts, du cannabis légal pour les fêtes

Massachusetts cannabis

C’est désormais officiel, l’herbe est légale dans le Massachusetts. Toutes les personnes majeures peuvent désormais posséder, produire ou acheter du cannabis en toute tranquillité.

Le cannabis décrété comme interdit dans cet Etat depuis 1911 peut désormais être vendu dans les rues de Boston. Le Massachusetts a changé ses lois sur le cannabis exactement comme les autres Etats américains ayant déjà franchi le pays. En 2008, les électeurs avaient choisi de dépénaliser le cannabis. Les sanctions pénales s’étaient alors transformées en sanctions financières pour les petites infractions. En 2012, les citoyens ont autorisé la distribution du cannabis thérapeutique puis finissent le travail en le légalisant totalement en 2016. Cent cinq années de prohibition balayées en trois scrutins électoraux.

Pourtant, l’arrivée de cette plante dans les étalages spécialisés ne fait pas sourire tout le monde. Le vote pour la légalisation a réuni 1.8 million de voix quand le vote contre totalise 1.5 millions de voix. Les mécontents comptent dans leur rang de nombreux médecins, politiciens et une grande part de l’Eglise Catholique.

Des cours pour les policiers

Les policiers de l’Etat du Massachusetts vont recevoir une formation pour différencier dealers et consommateurs. Un travail de précision nécessaire, puisque les simples consommateurs pourront avoir jusqu’à 28 grammes sur eux et 280g à la maison. Il faudra surveiller les petites plantations et veiller à ce qu’elles ne dépassent pas la limite de 12 pieds par ménage. « Les petites quantités de cannabis ne sont plus considérées comme de la contrebande » déclare Daniel Benett du Département de la Santé.

Le tracking sur internet sera également de rigueur, des particuliers profitent de la légalisation pour revendre au détail leur production ou leurs achats légaux avec une marge supplémentaire. La consommation dans les lieux publics n’est pas autorisée et le gouvernement local doit encore fixer une limite de THC au volant.

Les autorités se laissent jusqu’au 1er janvier 2018 pour mettre en place les réseaux de distribution du cannabis. Ainsi, les dealers vivent leur dernière année en tant que fournisseur d’herbe. Même si le marché noir sera toujours présent après l’arrivée des boutiques, les revendeurs illégaux devront faire baisser les prix pour rester compétitifs. En revanche, les clients peuvent se détendre, ils peuvent désormais acheter de l’herbe en petite quantité à des dealers en toute légalité.

Toutefois, des policiers du Colorado invitent les collègues de la cote Est à bien préparer la législature. « La légalisation amène un flot continu de fraudeurs et d’irrégularités. Ne répétez pas nos erreurs, il faut être le plus complet possible »

Théo Caillart

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Laisser un commentaire