Suivez-nous

Cannabis en Jamaïque

La Jamaïque va installer des kiosques de cannabis dans ses aéroports

Kiosques à cannabis en Jamaïque

Dans une volonté de profiter de l’industrie légale du cannabis, le législateur jamaïcain travaille à fournir un accès facilité au cannabis pour les touristes, dès qu’il mettent le pied sur l’île.

PUBLICITE

Une part importante des touristes de l’île s’y rendent déjà pour goûter aux saveurs locales, et on parle bien de l’herbe préférée de Bob Marley.

Pour cette raison, la Cannabis Licensing Authority (l’autorité de la Jamaïque qui régule les licences attribuées au marché cannabique) développe des plans pour installer des kiosques de cannabis à l’intérieur de tous les aéroports et les ports. Ces kiosques permettraient avant tout aux voyageurs de s’enregistrer pour obtenir une licence de consommation légale d’herbe pendant leur séjour, et pourrait également délivrer quelques grammes de weed avant même qu’ils soient arrivées à l’hôtel.

« Ce serait principalement pour les personnes qui disposent d’une prescription, et qui l’utilisent à des fins thérapeutiques avec un permis du Ministère de la Santé. Si elles n’ont pas de prescription, elles peuvent alors s’auto-déclarer, ce qui leur permettra de posséder jusqu’à 56 grammes (2 onces) pendant leur séjour » a déclaré le Président du CLA, Hyacinth Lightbourne, au Jamaica Gleaner.

La Jamaïque a dépénalisé la possession de cannabis au début de l’année 2015. Toute personne ayant mois de 56 grammes de weed risque tout au plus une amende de 5 dollars plutôt que des poursuites judiciaires. Le passage de cette loi préparait le terrain pour l’arrivée du cannabis médical en Jamaïque, et permet aux résidents de cultiver jusqu’à 5 plants pour un usage personnel. Cependant, à la différence de la plupart des Etats américains ayant légalisé l’usage médical du cannabis, la Jamaïque permet aux touristes d’obtenir un permis temporaire qui leur permet d’accéder aux 56 grammes autorisés de marijuana pendant leur visite.

PUBLICITE

Plutôt que de forcer les touristes à se fournir au marché noir, avec les désagréments que cela peut causer, le CLA préfère donner l’opportunité de satisfaire tous leurs besoins cannabiques dès qu’ils sortent de l’avion ou du bateau.

« Notre volonté est que dès que vous arrivez à l’aéroport, il y ait un kiosque où vous pouvez aller » dit Lightbourne. « N’importe qui sortant de l’immigration pourra se rendre à cet endroit et s’enregistrer pour obtenir son permis. »

Cette nouvelle disposition apporterait un flux important de revenus pour le gouvernement, qui se compare à certains des chiffres d’autres parties du monde où le cannabis est légal.

« Au Colorado, l’an dernier, même si c’est récréatif et médical, ils ont vendu presque 1 milliard de dollars de marijuana et ont récolté 135 millions de dollars de taxe pour un Etat de 5 millions d’habitants » dit Delano Severight, un membre du CLA. « Le marché thérapeutique canadien a gagné 100 millions de dollars à lui tout seul, et leur vision est que s’ils l’ouvrent, ils créeront une industrie à 5 milliards de dollars. Les Etats-Unis ont dépensé 5,4 milliards de $ l’année dernière, et 6,7 cette année. Vous voyez donc le potentiel que cela représente ».

PUBLICITE

Le CLA a l’intention d’avancer rapidement sur ce projet afin d’éviter que l’idée soit écrasée par des lourdeurs administratives.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0