Suivez-nous

Business

Les deux variétés de cannabis les plus chères du monde

Les variétés de cannabis les plus chères

Généralement, les consommateurs légaux de cannabis s’appliquent plus à trouver les bonnes affaires dans leurs dispensaires. Certains sont cependant plus hédonistes et préfèrent le luxe de variétés onéreuses et extravagantes.

PUBLICITE

Un gramme de cannabis coût entre 8 et 14$ en dispensaire. Une variété « chère » atteindrait plutôt les 20$. Mais c’est vite oublier que certaines personnes ont les moyens de mettre plus, beaucoup plus, dans un seul gramme.

La légalisation du cannabis récréatif en est à ses débuts aux Etats-Unis. Cela changera peut-être rapidement. Mais pour l’instant, voici les deux variétés de weed les plus chères au monde.

Isla OG

Cette variété est connue des « cannasseurs » (les aficionados de la weed) comme la variété la plus choère au monde, à environ 800$ les 28 grammes, soit 28,57$ le gramme. Vendue dans une boite de conserve, elle est conditionnée en portions de 3,5 grammes pour maintenir sa fraîcheur et sa puissance.

Isla OG

PUBLICITE

Elle a été rendue célèbre dans un épisode du show de 2Chainz, Most Expensive Shit. Il roule un spliff d’Isla OG dans une feuille 24 carats, histoire de pas se louper. Mais il met aussi 28g dans un énorme bang avant de le taper. Ouch.

OracleBud

Si le cannabis en conserve n’est pas vraiment votre truc, vous pouvez partir à la recherche d’une des variétés les plus discrètes de la planète. La Oracle Bud de BC Seeds n’est apparemment qu’un rebranding d’une variété appelée AC/DC.

Toutefois, les rumeurs lui attribuent un niveau de THC faramineux de 45%. Les rares personnes qui y ont goûté disent avoir payé 1000$ pour un clone de la plante, et 200$ la graine.

PUBLICITE

Son temps de floraison (qui  pourrait justifier le prix ?) est de 45 jours. Des tests ont été effectués sur la plante par The Werc Shop, et elle développerait en fait un ratio CBD:THC de 20:1. Un taux de THC de 45% semble donc un peu bizarre. Mais tant que ça se vend !

Oracle Bud

Pourquoi si cher ?

Plusieurs raisons peuvent affecter le prix d’une variété de cannabis, mais très souvent, le marketing en est la cause. Certaines strains sont également difficiles à trouver, d’autres ont une histoire rocambolesque qui justifie le prix.

Mais bien souvent, cela reste du « packaging ». Les variétés cultivées dans des conditions très contrôlées, de manière biologique, sont généralement celles qui coûtent le plus chère. Ajoutez à cela des génétiques rares et des prix à la Cannabis Cup, et vous atteignez rapidement les 20$ le gramme en dispensaire.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Business

L’action de Canopy Growth plonge après les alertes de certains analystes

Actions Canopy Growth

L’action Canopy Growth a perdu 10% la semaine dernière après que Rupesh Parikh, analyste chez Oppenheimer, une banque d’investissement, a prévenu que les investisseurs devraient se préparer à de lourdes pertes dans les années à venir.

PUBLICITE

Rupesh Parikh s’attend à ce que Canopy Growth génère des pertes de plus de 500 millions de dollars sur les deux ans à venir, avec une rentabilité de l’entreprise plus éloignée que ne l’espèrent de nombreux investisseurs.

Canopy Growth est aujourd’hui la plus grosse capitalisation du cannabis, et une action populaire parmi les investisseurs du cannabis, en partie à cause des importantes réserves de trésorerie de l’entreprise. La solidité de Canopy vient majoritairement de l’investissement de 4 milliards de dollars réalisé par Constellation Brands, qui a permis au géant de la bière de détenir près de 40% du producteur de cannabis.

Les pertes d’exploitation de Canopy réduisent néanmoins sa trésorerie. Canopy a généré un cash-flow opérationnel négatif de 158 millions de dollars canadiens et un free cash-flow négatif de 372 millions $ CA au dernier trimestre. L’entreprise a lutté à la fois contre des pénuries d’approvisionnement sur certains marchés et des problèmes d’offre excédentaire sur d’autres. Cela a entraîné des pertes de revenus et une réduction des marges. Elle rachète aussi des entreprises à tour de bras, une stratégie d’investissement qui viendra consolider ses résultats sur le moyen terme voire le long terme.

Ces problèmes ont également provoqué des bouleversements dans les rangs des dirigeants de Canopy. Le cofondateur et codirecteur général, Bruce Linton, a été évincé en juillet, en partie à cause de la frustration de Constellation Brands face aux pertes croissantes de Canopy. Un nouveau PDG n’a toujours pas été nommé

PUBLICITE

En dépit de cette situation incertaine quant à la rentabilité de Canopy, Rupesh Parikh prévoit que les actions de la société soient toujours vendues sept fois plus haut que son chiffre d’affaires estimé pour 2021. Pour ces raisons, l’analyste recommande aux investisseurs de différer l’achat des actions jusqu’à ce que leur valorisation s’améliore, mais a refusé d’établir pour l’instant un prix cible.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0