Suivez-nous

Légalisation du cannabis

Italie : proposition de loi sur la légalisation du cannabis

Débat sur la légalisation du cannabis en Italie

Ce lundi, le Parlement italien met sur la table une proposition de loi dépénalisant l’autoproduction et l’usage récréatif du cannabis  en Italie.

PUBLICITE

Le projet de loi étudié par les députés propose une autoproduction jusqu’à 5 plants de cannabis par personne. Le texte dépénaliserait également la possession de 5 grammes de cannabis dans la rues et 15 grammes au domicile. La vente entre particuliers resterait totalement prohibée. Cette proposition de légalisation du cannabis en Italie se calque à peu près sur le modèle espagnol, qui lui autorise les Cannabis Social Club.

Les partisans de ce texte de loi s’appuient sur le rapport annuel de la Direction Nationale Anti-mafia (DNA), qui ne fait pas de mystère de l’échec de la répression. Ce rapport avance également « l’impossibilité absolue d’augmenter les efforts  de répression ». La DNA soutient une dépénalisation du cannabis en Italie afin de désengorger les tribunaux et recentrer les forces de police contre d’autres formes de criminalité (le trafic de cannabis plutôt que sa consommation par exemple).

La proposition de loi déposée par le sénateur Benedetto Della Vedova, secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères, est soutenue par 200 députés sur 620. Cependant le texte de loi fait face à l’opposition farouche des conservateurs qui ont déposer près de 1300 amendements pour tenter de le bloquer. De plus, le manque de ponctualité des élus en période estivale risque de repousser le débat jusqu’en septembre.

Les opposants à la dépénalisation du cannabis en Italie mettent en avant, comme en France, l’éthique et la santé publique : « Nous sommes absolument opposés à la légalisation, à l’idée de faire passer le message qu’il est possible de fumer un joint sans problèmes ».

PUBLICITE

Les Italiens ont légalisé le cannabis médical et ont déjà lancé une première production d’Etat pour subvenir aux besoins des pharmacies. L’armée se charge de la production des pieds. Choisie pour assurer la sécurité de la marchandise, les premières récoltes feront office de test. La quantité produite et l’expérience acquise au fil des années pourrait faire baisser le prix de 15 à 5 € le gramme.

Le gouvernement italien distribue également des autorisations aux particuliers nécessitant des traitements au cannabis. Ils possèdent le droit de faire pousser eux-même leurs médicaments. Avec 7.6% de la population qui consomme régulièrement du cannabis, la question de l’usage récréatif est enfin traitée par les instances politiques.

Certains voient déjà plus loin qu’une simple dépénalisation. Le site cannabisNativa, prépare avec impatience une libéralisation du marché du cannabis. Il propose aux consommateurs et  investisseurs de préparer une ligne de dispensaires. Tapie dans l’ombre, cette société attend l’heure où les conservateurs seront minoritaires dans les chambres d’élus.

Théo est diplômé en journalisme de l'IICP. Passionné par l'économie et l'industrie du cannabis, il s'est spécialisé sur ces sujets, avec un peu de thérapeutique à l'intérieur.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0