GW Pharmaceuticals s’associe avec le professeur Mechoulam, l’homme qui a isolé le THC

gw pharmaceuticals

Les laboratoires britanniques GW Pharmaceuticals, producteurs du Sativex et de l’Epidiolex, vont travailler avec le professeur Raphael Mechoulam et son équipe de scientifiques de l’Université Hébraïque de Jérusalem. Cette collaboration de trois ans entre pionniers de la recherche sur les cannabinoïdes promet d’être fructueuse et de conforter la position de leadership des laboratoires GW Pharmaceuticals dans l’industrie pharmaceutique du cannabis médical.

Le haut du panier

Jeune chercheur, Raphael Mechoulam se lança dans la recherche sur les cannabinoïdes avec du cannabis qu’il avait récupéré au commissariat. Dans les années 60, il fut le premier à isoler le cannabidiol (CBD) puis le THC et les cannabinoïdes endogènes anandamide et 2-arachidonylglycerol (2-AG). Pionnier en la matière, il est à ce jour l’auteur de plus de 270 publications et détient des brevets sur 21 inventions. Ses travaux précurseurs ont été reconnus en Israël puis en Europe où les laboratoires britanniques GW Pharmaceuticals ont reçu dès 1998 plusieurs licences du gouvernement pour la confection de médicaments à base de cannabinoïdes.

Le partenariat signé avec Yissum, le Centre de Développement de la Recherche de l’Université Hébraïque de Jerusalem, confère à GW Pharmaceuticals les droits de propriété de nombreuses inventions créées par le professeur Mechoulam. Ces brevets incluent notamment des inventions relatives au CBD et aux endocannabinoïdes. Le professeur intégrera l’équipe de recherche de GW Pharmaceuticals au nouvellement créé Institut de Recherches sur les Cannabinoïdes. Il effectuera des recherches sur la pharmacologie des phytocannabinoides et sur le système endocannabinoïde. Il sera également consultant sur la recherche des laboratoires sur les cannabinoïdes synthétiques.

Ce partenariat permettra à GW Pharmaceuticals de développer ses activités scientifiques et commerciales. Pour Geoffrey Guy, président exécutif de GW : « Les connaissances du Professeur Mechoulam en termes de cannabinoïdes sont inégalées et nous sommes enchantés de construire cette relation avec lui et son équipe. Nous avons hâte d’entamer cette excitante et prometteuse collaboration ».

Catégories liées : Business - Cannabinoïdes - Cannabis médical

Articles liés

Derniers articles

ladies of paradise
Ladies of Paradise : un savant mélange de mode, de féminisme et de cannabis
OECCC
Espagne : l’OECCC dénonce un processus d’attribution de licences de culture de cannabis complètement opaque
parlement européen
Le Parlement européen approuve la résolution sur l’usage médical du cannabis
Sébastien et Jagger Cotte
Sébastien Cotte se bat pour légaliser le cannabis médical pour son fils, Jagger, 8 ans
Quand le cannabis devient un produit de luxe
cannabis et musique
Le cannabis améliore-t-il l’expérience musicale ?
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire