Enquête exclusive Cannabis, interview de Louis de Funes et Fantomas

Fantomas, Louis de Funès et du cannabis

Contenu présent à l’origine sur Légalisation Douce.

Le 19 Septembre M6 à diffusé un reportage Enquête exclusive, Petits planteurs, nouveaux dealer : la France championne d’Europe du Cannabis.

Après quelques passages qui resteront à jamais gravés dans notre mémoire comme celui ou le journaliste affirme que la weed est un nouveau Cannabis, une mise au point s’impose.

Une extraction à haut risque !

Pas peu fier de présenter le cannabis sous un jour favorable (Bah oui d’un côté on vous dit que le Cannabis tue et de l’autre on vous montre comment cultiver faut savoir) M6 à diffusé une extraction de Wax faite par Fantomas et Louis de Funes.

Cette extraction a dut effrayer un bon nombre de personnes n’ayant aucune autre connaissance du Cannabis que celle distillée par les médias (Et ne lisant pas Légalisation Douce).

Et si on demandait des explications à ces deux inconscients ?

Par chance nous avons eu l’occasion de rencontrer Fantomas et Louis de Funes.

Non loin d’être des simples fumeurs loufoques qui s’adonnent à des expériences dangereuses, il s’agit d’adaptes de l’extraction. Mais alors, pourquoi ont ils montrés des manipulations comme celles-ci en 2016 ? La réponse tout de suite !

Notre première question est bien sûr … Comment avez vous pu accepter de tourner ces images ?

Les images n’ont initialement pas été tournées pour M6 mais pour Arte. Il s’agit d’images de 2013 et destinées à montrer l’évolution des extractions en France entre 2013 et 2017. Ces images se sont retrouvées par magie dans Enquête Exclusive.

Ce qui nous a le plus choqué a été le fait que les images tournées sont celles d’un ami journaliste qui est aujourd’hui décédé et dont les images ont été récupérées sans notre accord puis réutilisées.

Notre première réaction : La stupéfaction … Nous étions à ce moment là en Espagne pour l’Expogrow 2016 et nous avons vu le teaser du reportage pendant que l’on était en train de préparer à manger ….

On regrette encore plus le fait que sur les images sélectionnées (Quelques minutes seulement sur plusieurs heures de rush), aucun message de prévention n’a été montré. Nous avions tournés toute une partie sur les mesures de sécurité à prendre lors d’un extraction, sur la consommation de micro-doses … Mais rien de tout ça n’a été diffusé.

Les concentrés de Cannabis sont la quintessence du produit. Aujourd’hui on entend sans cesse qu’il faut arrêter de fumer, que la vaporisation est l’avenir. Mais si l’on veux arrêter de fumer, il faut faire bien des produits à vaporiser.

Avez-vous contacté la chaîne ?

Sur le coup nous avons voulu, mais après réflexion nous ne l’avons pas fait car malgré le vol des images nous n’avions aucune preuve que nous étions derrière ces masques. Le tournage était tenu secret pour des raisons légales et la seule preuve que nous avions était une photo prise lors du tournage mais qui a malheureusement été supprimée.

Du coup ça serait un combat trop coûteux et extrêmement long que d’attaquer un groupe comme M6 dans lequel nous n’avons pas le temps de nous lancer.

Les méthodes d’extractions ont elles évoluées depuis 2013 ?

En seulement 3 ans on a assisté à une révolution comparable à celle de l’arrivé du Iphone. En 2013, la plupart des personnes pratiquant l’extraction le faisait avec des méthodes similaires à celle du reportage. Y faut pas oublier qu’en 2013 aux Etats-Unis ils travaillaient également comme ça.

Aujourd’hui on arrive à un niveau de chimiste en laboratoire de 2013. On peu maintenant séparer les lipides des résines afin de garder uniquement le produit pure à savoir les molécules ainsi que les terpènes.

Depuis peu le CBD prend une place de choix dans l’industrie Cannabis, même les laboratoires pharmaceutiques planchent dessus. On arrive à faire du cristal de CBD pure à 99,9% alors qu’il y a 3 ans un cristal comme celui-ci était impossible à obtenir. Le but maintenant c’est d’obtenir 0% d’impuretés.

Quels extracteurs utilisez-vous aujourd’hui ?

On travail aujourd’hui majoritairement avec des systèmes « Closed Loop » qui permettent d’accroître considérablement la qualité du produit extrait et qui sont plus sécuritaires que des tubes d’extraction classiques. Même si on ne parle pas de risque zéro car le risque zéro en particulier avec des gaz inflammables n’existe pas, à l’heure actuelle on pense travailler à 98% sécurisé. On aime aussi faire des extractions que l’on appellent « Solventless », sans solvant comme au Polinator ou du Rosin.

Les concentrés ont donc un bel avenir devant eux aussi bien du côté médical que récréatif ?

La plupart des gens ont peur de l’appellation « Concentré » mais c’est surtout à cause d’un manque de connaissance globale que le concentré fait peur. C’est un produit majoritairement destiné à la vaporisation qui est incomparablement moins nocif que la combustion.

L’extraction nécessite une mise en place plus importante que simplement récolter les fleurs, les sécher et les fumer. Tout ce processus est réalisé dans le but d’obtenir de la plante un produit plus pur permettant d’être utilisé de manière sur, à savoir en vaporisation.

Conclusion

M6 attire aujourd’hui un public de toute classe sociale et de toute âge. Un émission comme celle diffusée le 18 Septembre dernier montre non seulement l’amateurisme (voulu) de leurs journalistes mais également la politique de la peur que la chaîne met en avant.

Quand à Fantomas et Louis de Funes contrairement aux images de M6 nous avons pu voir des personnes réellement passionnées par une industrie que trop peu de personnes connaissent pour le moment. Pourtant celle-ci est déjà l’une des plus importantes aux USA.

Si autant de pays légalisent de manière médicale ou récréative aujourd’hui, ça n’est pas un hasard.

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Laisser un commentaire