Suivez-nous

Cannabis en France

M6 et le cannabis : enquête inclusive

Enquête exclusive sur le cannabis

Edito. M6 diffusait dimanche soir un reportage d’Enquête Exclusive au nom évocateur « Petits planteurs, nouveaux dealers : la France championne d’Europe du cannabis ». On ne s’attendait évidemment pas à un reportage d’investigation, Enquête Exclusive étant plus connue pour son sensationnalisme que pour son réalisme. Mais on ne s’attendait pas non plus à une version aussi tronquée de la réalité. Rentrons vite dans le sujet pour en sortir aussi vite et l’oublier à jamais.

PUBLICITE

Enquête inclusive

La France serait donc sujette à une épidémie , « une herbe de cannabis bien particulière, la weed, un nouvel hybride développé par un laboratoire hollandais, qui pousse 4 fois plus vite ». Ayant également oublié que les cannabiculteurs injectent de l’ecstasy dans les racines de cannabis pour faire pousser plus vite leurs plantes, la ouiiiiid, telle que le journaliste le prononce (un champenois ou un alsacien, sans doute) serait donc une version traficotée du cannabis QUI POUSSE 4 FOIS PLUS VITE ET QUI ENVAHIT LA FRANCE.

Messieurs les journalistes, soyez sérieux, méritez votre métier et faites des recherches. La weed, comme presque tout le monde le sait, désigne les fleurs de cannabis séché, en opposition à la résine (notre bon vieux shit coupé français) et aux concentrés qui sont le résultat d’une extraction avec ou sans solvant (pour le shit, sans solvant).

Ce que vous semblez vouloir incriminer ressemble davantage à des variétés auto-florissantes (qui fleurissent en un temps fixé quel que soit l’apport de lumière), ou à la culture indoor qui tente de recréer des conditions extérieures et qui permet également de maximiser chaque paramètre de culture, et donc la croissance d’une plante (comme chez de plus en plus de fraisiculteurs aujourd’hui).

Vous dites d’ailleurs plus tard que le développement des méthodes indoor a eu comme résultat la saisie de 160000 pieds par la Police en 2015. Le lien de cause à effet est posé, mais on vous en suggère un autre.

PUBLICITE

La prohibition française du cannabis empêche aujourd’hui la culture, la possession et la vente de cannabis. La demande y est pourtant forte, l’offre est satisfaite par les réseaux criminels. Pour cela, soit ils importent du cannabis de pays producteurs, notamment la résine qui vient essentiellement du Maroc, soit ils choisissent du « local » pour minimiser les risques (pas d’altermondialisme là-dedans).

La personne ne voulant pas se fournir au marché noir fait aujourd’hui de plus en plus le même raisonnement et préfère avoir un placard de moins dans lequel mettre ses fringues.

Vous nous suivez ? Le préalable à cette déferlante d’indoor n’est donc pas le développement d’une méthode de culture mais l’échec d’une prohibition, aujourd’hui dépassée par les chiffres de la consommation en France, par les trafics et par les pays qui nous entourent.

Santé et dangers

C’aurait presque pu être le moment le plus intéressant du reportage, mais est tellement orienté qu’il n’aidera personne à comprendre les enjeux sanitaires du cannabis.

PUBLICITE

Au mépris total des études thérapeutiques sur le cannabis, vous dites d’ailleurs « cette nouvelle drogue est extrêmement dangereuse pour la santé et peut s’avérer mortelle pour certains consommateurs ». Ok, pourquoi pas. Mais on parle de cannabis ou de cannabis synthétique ?

Loin de nous l’idée de nier les dangers potentiels du cannabis, nous en parlons régulièrement ici, sur la jeunesse, sur la consommation à long terme, sur des produits synthétiques, etc… Mais présentez-nous des chiffres, des études, plutôt que de simplement déclarer que le cannabis tue.

Idem pour le Pr. Alvarez qui suspecte des malaises cardiaques ayant entraîné un décès chez des personnes consommant du cannabis. Je suis à peu près sûr que ces personnes buvaient aussi du soda. Alors, c’est le soda ou le cannabis qui les a tué ? Quel cannabis ? Quelle était leur consommation ? Quel était leur mode de vie ? Consommaient-ils d’autres drogues ? Un sujet aussi grave mériterait vraiment plus d’informations pour être traité avec sérieux.

Vous feriez un bon job de prévention (bon, ok, c’est pas votre but, mais au moins c’est dit) si une recherche était citée. Ici, vous faites tout l’inverse. Votre assertion est tellement grosse que la réaction moyenne sera de dire : « c’est des conneries, c’est pas possible, on ne meurt pas du cannabis », sans laisser de place aux possibles dangers de la substance.

Idem sur la schizophrénie. La personne interrogée était-elle déjà schizophrène avant sa consommation ? Le cannabis a-t-il révélé une situation déjà présente ? Faut-il pour autant interdire le cannabis ? On déconseille aux femmes enceintes de faire des montagnes russes, on ne ferme pas les parcs d’attraction à tout le monde. Idem pour l’alcool. Les personnes à défaillance hépatique n’ont pas intérêt à consommer de l’alcool. Mieux vaut qu’elles le sachent. Mais on n’arrête pas pour autant de vendre du vin.

Et c’est sans parler de l’omission complète des utilisations médicales du cannabis. Ha oui, j’avais oublié, forcément, la France n’est pas première en ça.

Dans les détails

Pour rentrer dans la technique, les effets de la weed seraient plus forts que le haschisch. Cette affirmation est compliquée à défendre. Généralement, la beuh (un nouveau mot pour votre prochain reportage 😉 ) contient des taux largement inférieurs à la résine. Tout simplement parce que la résine est le résultat d’une extraction qui s’est débarrassée de la matière végétale pour ne garder que les trichomes de la plante.

Certaines beuh sont très fortes, alors qu’un hash coupé aura des taux de THC très bas. Sur un marché légal, le haschisch sera forcément plus dosé qu’une weed, avec des taux de 40% de THC, contre-balancés par des taux quasi-équivalent de CBD.

Quant aux effets, une beuh à 10% de THC et 0% de CBD sera clairement plus psychoactive qu’un hash 40%:30% ou qu’un hash coupé à la paraffine. Ceci pourrait expliquer cela.

C’est d’ailleurs étrange que le dépistage de stupéfiant que l’on peut voir dans une des séquences ne s’intéresse qu’au THC, et pas au moins au CBD, CBN, CBG et CBC, ce que fait aujourd’hui tout test de cannabinoïdes. Trop compliqué à expliquer à vos téléspectateurs ?

Et pour finir

« Les effets du cannabis sont souvent sous-estimés, surtout chez les jeunes ». On ne peut pas être plus d’accord avec votre affirmation. En revanche, si vous avez regardé votre reportage, vous ne faites pas avancer le problème.

La plupart des personnes qui cherchent des informations sur le cannabis le fait parce qu’ils sont dans une position où ils ont peur de leur consommation, de celle de leur enfant, d’un proche, etc… La peur prohibitionniste fait des dégâts en France depuis les années 70, et les informations sur le cannabis sont multiples.

L’impression laissée par votre reportage vous place directement derrière cette barrière prohibitionniste. Vous voulez faire peur.

De l’atelier wax en masque de Fantomas, en passant par Kevin (mains noires, était-ce voulu de montrer cela ?), au « tableau de chasse impressionnant » de la Guardia Civil (pourquoi pas en France puisque nous sommes les champions du cannabis selon votre titre ?), votre reportage sert les mêmes plats que Mr Debré, l’académie de Pharmacie, et que ma grand-mère si elle savait que le cannabis existait.

Le courage, c’est le mot à la mode depuis que Apple a sorti des écouteurs sans-fil, n’aurait-il pas été d’expliquer pourquoi la France est dans cette situation, quelle que soit votre réponse à cette question d’ailleurs ? Quel est l’usage que les gens font du cannabis aujourd’hui ? Quelles sont les précautions à prendre ? Pourquoi le cannabis peut être dangereux ? Pourquoi peut-il ne pas l’être ?

L’apologie du cannabis est interdite en France, mais le devoir de vérité devrait être une obligation.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

7 Commentaires

7 Comments

  1. LeFifre

    19 septembre 2016 à 17 h 31 min

    Je n’en peux plus de voir que la télévision fait reculer le débat en immiscent dans les esprits faibles que le cannabis tue, que le cannabis est mauvais en tout point, sans apporter de réelles preuves et sources, juste pour coller à l’image choc que les gens ont…

  2. Kataleya

    20 septembre 2016 à 11 h 13 min

    Très bien dit, je tiens à féliciter et remercier the watcher pour cet article 🙂

  3. weed-o-libre

    20 septembre 2016 à 12 h 58 min

    Bien répondu j’espère qu’il vont voir cette article !!

    ps: par contre rien avoir mais j’ai pas compris l’histoire du courage avec Apple car ces pas eux qu’on fait les premier écouteur sans fil

  4. Bateman

    15 octobre 2016 à 23 h 06 min

    La ouidddd arrive, beware !

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !