Suivez-nous
Statut légal du cannabis en France Statut légal du cannabis en France

Introduction

Que dit la loi sur le cannabis en France ?

La France est le premier pays consommateur de cannabis en Europe aux côtés de la République Tchèque. En 2014, 47,8% des jeunes de moins de 17 ans avaient testé le cannabis, avec 1/4 de ces jeunes ayant consommé au cours du dernier mois, et 700 000 consommateurs quotidiens au global. Au vu de ces chiffres, on pourrait se demander : le cannabis est-il légal en France ?

PUBLICITE

La loi du 31 décembre 1970 définit le cadre légal français pour la politique en matière de drogue. Elle réglemente la consommation de cannabis, sa possession, sa distribution et sa production, et ne tient pas compte des dernières études en faveur de la légalisation du cannabis en France.

Consommation et possession de cannabis en France

Au-delà de pénaliser le débat sur le cannabis s’il le présente sous un jour favorable, la loi française prohibe l’usage de cannabis avec plus ou moins de sévérité : le simple usage peut conduire jusqu’à un an d’emprisonnement qui peut être accompagné ou substitué à une amende de 3750€.

La possession ou la consommation de cannabis dans un lieu privé ou public (dans la rue, dans un bus, dans votre voiture sur la voie publique, dans un bar, etc…) est strictement interdite. Aucune distinction n’est faite entre l’usage thérapeutique ou religieux, bien que certaines tolérances existent dans les territoires d’Outre-Mer comme la Polynésie.

Cette application approximative de la loi, qui dépend de l’interprétation des individus (juge et police) et de la localisation géographique (une plus grande tolérance dans les grandes villes) a régulièrement posé le problème de la révision de la loi.

PUBLICITE

Récemment, le gouvernement Macron a annoncé vouloir opter pour de simples amendes pour les cas de consommation ou de possession de faibles quantités. Ce choix a été justifié par les coûts procéduraux élevés qu’entraînaient la parution systématique des contravenants devant les tribunaux mais ne constitue en aucun cas une dépénalisation puisque les infractions liées au cannabis peuvent toujours entraîner des poursuites pénales.

Culture du cannabis en France

La culture du cannabis pour son propre usage (récréatif, médical ou autre) est totalement interdit. Les producteurs de cannabis devraient passer devant le Tribunal de Grande Instance, ce qui n’est généralement pas le cas en raison de sa surcharge. La culture de cannabis en France est punissable de 7,5 millions d’€ d’amende et de 30 ans de prison.

Distribution de cannabis

Le trafic de cannabis peut déboucher sur la réclusion criminelle à perpétuité (30 ans) et 7,5 millions d’€ d’amende. Vendre illégalement de la drogue est un crime. La loi française distingue clairement l’utilisateur, considéré comme un patient plus que comme un délinquant, qui obéit au Code de Santé Publiqué, et le dealer qui vend de la drogue en plus de sa possible propre consommation, considéré comme un trafiquant et répondant au Code Pénal. En pratique, les jugements sont rarement aussi graves et les poursuites aussi systématiques que le loi le prescrit.

Fourniture de graines, d’outils pour produire et pour consommer du cannabis

Il est illégal de vendre ou d’acheter des graines de cannabis pour les faire pousser.  Les graines sont toutefois vendues comme « de collection », avec interdiction pour l’acheteur de les faire germer. Les produits au chanvre (-0.2% de THC) sont légaux, mais certains « hemp shop » sont incriminés car présentant le cannabis sous un jour favorable.

PUBLICITE

Statut légal du CBD en France

En France, le CBD n’est pas classé comme stupéfiant et est donc légal. La possession de fleurs de chanvre à -0,2% de THC n’est également pas interdite.

Quel thème vous intéresse ?

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0temp5