Colorado : les 5 premières raisons d’hospitalisations liées au cannabis

Cannabis et urgences au Colorado

Le Colorado a légalisé le cannabis en novembre 2012, avec une ouverture des ventes récréatives légales le 1er janvier 2014. Etat le plus libéral des Etats-Unis en matière de cannabis, le Colorado réglemente au fur et à mesure de l’expérience. Il a par exemple interdit les space bonbons ressemblant trop aux confiseries du commerce.

Dans une étude publiée dans l’American Journal of Health-System Pharmacy, des chercheurs se sont évertués à observer les visites aux urgences liées au cannabis dans les hôpitaux du Colorado et ont trouvé les 5 causes les plus fréquentes d’hospitalisations liées au cannabis.

Ingestion par un enfant

Le principal problème rencontré par les hôpitaux est l’ingestion de cannabis par les enfants. Qu’il ait mis la main sur un space cake ou trouvé une boulette par terre, les enfants sont les plus à risques dans une maison si leurs parents ne font pas attention à leurs produits.

Bien que cela concerne davantage la responsabilité de chacun, l’Etat du Colorado oblige désormais à ce que le packaging des edibles soit impossible à ouvrir pour un enfant, qu’il n’arbore pas d’images attractives pour un enfant, et qu’il ne soit plus sous la forme de bonbon.

Trop forte consommation

Voici un problème qui a touché en particulier les touristes cannabiques du Colorado : la trop grande consommation de cannabis. Bien que le cannabis ne connaisse pas de dose humaine létale, ses effets peuvent être trop forts pour certains.

« Le nombre de visites aux urgences a pratiquement doublé depuis la légalisation » peut-on lire dans l’étude, « et le taux de visites est plus fort chez les non-résidents du Colorado qui viennent visiter l’Etat ».

Syndrome cannabinoïde

Pathologie peu connue, le syndrome cannabinoïde arrive généralement chez les consommateurs de cannabis de longue durée. Les symptômes sont des douleurs abdominales et des nausées / vomissements. La douleur passe momentanément en prenant une douche chaude, mais l’arrêt du cannabis est nécessaire pour stopper complètement les symptômes.

Cannabis synthétique

La substance en elle-même n’a rien à voir avec le cannabis, mais les auteurs l’ont étrangement mise dans cette étude. On retiendra que les spices et autres K2 sont de la merde, et qu’il n’y a aucune bonne raison pour les tester.

Apprentis chimistes

Les licences distribuées aux des professionnels de l’extraction n’ont pas stoppé les habitants de Colorado de faire des extractions à domicile. Et parfois, ça se passe mal.

Bien que les extractions à base de solvants inflammables soient illégales, le nombre de patients admis aux urgences pour des brûlures et autres explosions n’a pas chuté.

Les pros doivent, eux, impérativement utiliser du matériel agréé par l’Etat. Ce qu’ils font très bien au vu des monster slabs qu’on voit fréquemment sur Instagram.

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Laisser un commentaire