La Californie a trop de cannabis, et ne pourra bientôt plus l’exporter

La Californie produit trop de cannabis

Hezekiah Allen, directeur exécutif de l’Association des Cultivateurs Californiens, lance une alerte : les producteurs de cannabis de Californie produisent 8 fois plus de cannabis que ce qui est consommé dans l’Etat. Ces derniers pourraient se retrouver en difficulté lorsque les nouvelles réglementations sur le cannabis passeront au premier janvier 2018 et interdiront l’export de weed.

« Nous produisons trop » dit Allen, en ajoutant que les cultivateurs sous licences « devront réduire la voilure. Nous sommes sur une pente dangereuse ».

Pour Hezekiah Allen, certains producteurs devront arrêter alors que d’autres resteront sur le marché noir et continueront à envoyer illégalement du cannabis dans les autres Etats.

« Dans le passé, lorsqu’un produit quittait la ferme, il y avait de grandes chances que le grower n’ait aucune idée d’où il allait être vendu » précise-t-il. « Mais dans le futur, chaque personne détenant une licence devra savoir exactement où finira chaque gramme de sa récolte, et donc les conditions vont changer très rapidement ».

« Pour l’instant, notre but est d’amener les gens dans le marché régulé, autant que possible » explique Lori Ajax, cheffe du Bureau de Régulation du Cannabis Médical. « Certaines personnes n’y viendront cependant jamais », et pourraient donc s’exposer à des poursuites judiciaires pour culture de cannabis sans licence.

Actuellement, la Californie produit entre 14 et 16 millions de tonnes de cannabis par an et en consomme donc entre 1,5 et 2 millions de tonnes. Que faire du surplus dans les prochains mois ? A moins que les Californiens se mettent à consommer autant que Wiz Khalifa et Snoop Dogg réunis, les cultivateurs de weed devront effectivement réduire leur production.

Hezkiah Allen aimerait que les autorités locales et de l’Etat ouvrent davantage de lieux de vente du cannabis pour que les distributeurs puissent écouler plus facilement leurs produits. En cas de surplus, les consommateurs auraient plus d’endroits où aller pour acheter du cannabis produit légalement. Dans le cas contraire, cela ouvrirait la porte au développement d’un nouveau marché noir, avec les impacts que l’Etat connait bien.

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Laisser un commentaire