Suivez-nous

Cannabis en Israël

Israël alloue 2,1 millions de dollars pour des recherches sur le cannabis médical

Recherches cannabis Israêl

Le ministre de l’Agriculture Uri Ariel et le ministre de la Santé Yaakov Litzman ont décidé d’accorder 2,1 millions de dollars à la recherche sur le cannabis. Le travail interministériel permettra d’accroître les rendements et les connaissances sur le produit.

PUBLICITE

Les recherches aborderont les aspects biochimiques et médicaux de l’herbe. Ce vaste programme approuvé par le gouvernement permettra aux scientifiques de mener des études sur 5 ans. La plupart de ces recherches porteront sur les interactions entre la plante et le corps humain, à but thérapeutique.

Associer les variétés de cannabis aux pathologies

Les équipes chercheront en priorité quelles variétés sont efficaces sur telle ou telle pathologie. A terme, les médecins pourront prescrire plus précisément le type de beuh adaptée à la situation du patient. Ils essayeront de savoir si le cannabis est efficace lorsqu’il est mélangé avec d’autres ingrédients. Ils s’attarderont sur la sclérose en plaque et les effets du cannabis sur la vision.  Les chercheurs devraient également apporter des réponses sur les corrélations entre la plante et le cancer du côlon, son potentiel pour empêcher les rejets d’organes transplantés et sa capacité à retarder le développement des bactéries.

« Une étape pionnière pour les génération à venir »

Les équipes de recherche développeront un programme d’expansion des cultures israéliennes. Depuis quelques temps les chercheurs demandaient plus d’espace pour diminuer les coûts de production. Ainsi, les scientifiques travailleront sur de nouvelles techniques d’irrigation et d’augmentation du rendement. L’augmentation des terrains cultivables permettra également une  diversification des variétés de cannabis disponibles sur le marché, plus de synergie avec les technologies et donc une augmentation du savoir-faire cannabique.

Ces recherches seront réalisées par des hôpitaux, des universités, des instituts de recherches et des entreprises pharmaceutiques.  Selon le Jerusalem Post, ces fonds serviront également à établir une base de données du type « pharmacopée du cannabis ». Les autorités prévoient la construction d’un bâtiment dénommé « Centre de recherche national du Cannabis Médical ». Pour finir, tous les docteurs et toutes les pharmacies auront bientôt le droit de prescrire et vendre du cannabis médical.

PUBLICITE

En Israël, bien que les conditions d’accès au cannabis thérapeutique soient compliquées, déjà 25 000 patients traitent leurs maux avec du cannabis ou ses dérivés.

Théo Caillart

Théo est diplômé en journalisme de l'IICP. Passionné par l'économie et l'industrie du cannabis, il s'est spécialisé sur ces sujets, avec un peu de thérapeutique à l'intérieur.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Cannabis en Israël

Teva Pharmaceutical rentre sur le marché du cannabis thérapeutique

Teva et le cannabis en Israël

Le géant de l’industrie pharmaceutique Teva Pharmaceutical Industries, considéré comme le plus grand producteur de médicaments génériques au monde, a annoncé entré dans le secteur du cannabis médical après que sa filiale Salomon, Levin, Elstein (S.L.E.) ait signé un accord de distribution avec la société israélienne Canndoc.

PUBLICITE

Selon l’accord annoncé vendredi, S.L.E. distribuera les produits approuvés GMP de Canndoc en Israël, notamment les hôpitaux, les groupes de santé et les pharmacies.

S.L.E. pourra aussi fournir de la logistique pour l’exportation des produits de Canndoc vers des pays permettant la vente et la distribution de produits à base de cannabis médical.

Canndoc est une filiale de la société InterCure, présidée depuis septembre 2018 par l’ancien Premier ministre et candidat de l’Union démocratique, Ehud Barak.

« Notre accord avec S.L.E., société israélienne leader dans la distribution de produits médicaux, crée une plate-forme de support complète pour la fourniture des produits GMP de Canndoc à n’importe quel endroit en Israël et dans les pays dotés de réglementations similaires », a déclaré Barak. “Par son partenariat avec S.L.E., Canndoc s’est associé à l’une des sociétés pharmaceutiques les plus en vue du monde pour la distribution de traitements médicaux à base de cannabis dans des pays qui reconnaissent la valeur de ces médicaments pour les personnes dans le besoin. »

PUBLICITE

L’accord initial de distribution couvre une période de trois ans, mais comprend un mécanisme pour le prolonger automatiquement de deux ans à chaque fois.

« Cet accord associe notre réseau de distribution pharmaceutique bien établi à la présence de Canndoc et à son leadership sur le marché, qui est un marché de grande qualité », a déclaré S.L.E. PDG Aviad Bossi.

« Au-delà des opérations en Israël, cet accord fournira à Canndoc d’importantes capacités logistiques pouvant soutenir les opérations d’exportation de Canndoc à partir d’Israël. »

Dans son rapport semestriel publié le mois dernier, InterCure a annoncé que l’autorité d régulation israélienne du cannabis médical lui avait donné l’autorisation de commencer neuf essais cliniques. Huit des neuf tests seront des essais cliniques de phase II.

PUBLICITE

Les essais cliniques examineront les effets des produits Canndoc sur des patients souffrant de pathologies telles que l’épilepsie, la fibromyalgie, la douleur neuropathique, les effets secondaires de la chimiothérapie, la maladie de Parkinson et le trouble de stress post-traumatique.

Teva n’est pas le premier Big Pharma à s’intéresser au cannabis. Novartis a par exemple monté un partenariat avec Tilray pour développer et distribuer des produits non-combustibles à base de cannabis. Sanofi, Pfizer et Merk détiennent aussi des brevets sur le cannabis aux Etats-Unis et au Canada.

Teva a également annoncé en juin dernier distribuer en Israël le vaporisateur de chez Syqe Medical pour les usagers médicaux.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0