Suivez-nous
Kilogrammes.com

L’armée zambienne va cultiver du cannabis

Publié

le

La Zambie va cultiver du cannabis

Le commandant Solochi, le général responsable du service national de l’armée zambienne, a déclaré fin février que ses forces allaient acquérir des terres dans plusieurs provinces du pays pour cultiver du cannabis médical, et que la plantation devrait commencer en mars.

PUBLICITE

Plus de 3 000 emplois devraient être créés grâce à cette nouvelle industrie, soutenue pour les chefs traditionnels, les gardiens des terres en Zambie, qui ont « accepté » de céder librement une partie de leurs terres pour le déploiement du cannabis.

Du cannabis en Zambie

La Zambie, contrairement à ses voisins, l’Afrique du Sud, le Zimbabwe et le Lesotho, fait partie des pays d’Afrique qui prennent leur temps pour s’engager dans la légalisation du cannabis médical, ou en tout cas de sa culture et de son exportation du cannabis. Le cannabis médical est interdit pour les Zambiens mais le pays, comme le Royaume-Uni jusqu’à il y a peu, autorise sa culture et son exportation.

« La Zambie possède certains des sols les plus riches d’Afrique sur le plan écologique et, compte tenu de la taille gigantesque du pays, des terres vierges denses qui, sur le papier, sont fantastiques pour un cannabis de qualité supérieure. C’est un mystère que la Zambie ait été jusqu’à présent absente de l’ensemble des accords sur le cannabis conclus au Lesotho, en Afrique du Sud, au Malawi ou au Zimbabwe », déclare l’analyste Dennis Juru, de la South Africa International Cross Borders Traders Association.

Selon les retours locaux, jusqu’à présent, le parlement zambien a seulement « approuvé la publication et l’introduction d’un projet de loi au parlement pour la légalisation de la culture du cannabis ».

PUBLICITE

« La Zambie considère le cannabis comme une culture de sécurité, d’où la décision de l’armée de devancer la légalisation pour s’emparer de terres destinées au cannabis », explique Deogracias Kalima, rédacteur indépendant spécialisé en écologie pour le magazine Unsustainable et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture au Malawi voisin, où Mike Tyson a été nommé ambassadeur du cannabis.

La Zambie n’est pas le seul pays de la région qui semble militariser le cannabis. Son voisin du sud, le Zimbabwe, qui a légalisé le cannabis dès 2018, est aussi un endroit où le cannabis a été militarisé. Tout d’abord, la police et le service pénitentiaire du Zimbabwe, qui sont des organes de l’État fortement militarisés, ont obtenu en 2019 les premières licences pour cultiver des plantations de cannabis sur des sites pénitentiaires à des fins d’exportation.

« L’armée zambienne, tout comme celle de son voisin le Zimbabwe, est le nec plus ultra de l' »État profond ». Elle a manifestement observé la tendance du Zimbabwe, son voisin, à militariser partiellement les transactions lucratives sur le cannabis et s’est dit : « Pourquoi ne pouvons-nous pas faire de même ici ? » explique Kalima

« La sécurisation du cannabis, je pense que c’est une politique de cannabis assez pauvre pour construire une industrie de la weed ».

PUBLICITE

On se rappelera que l’armée italienne avait aussi commencé à cultiver du cannabis médical, avec des résultats catastrophiques en termes de quantité et de qualité, ce qui avait poussé le gouvernement italien à ouvrir la culture au secteur privé.

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Gorilla Sherbet F1
PevGrow Dictionnaire
Expogrow 2022

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.


Découvrez le CBD France avec Le Chanvrier Français

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !