L’Afrique du Sud s’apprête à légaliser le cannabis médical

Légalisation du cannabis médical en Afrique du Sud

Après deux ans de délibérations et de recherches, le ministère de la Santé sud-africain a déclaré qu’il allait permettre l’accès au cannabis médical à certains patients, une annonce qui a été accueillie par les activistes et le gouvernement comme un grand pas en avant pour le pays.

L’Inkhata Freedom Party (IFP) a indiqué mercredi qu’il travaillait avec le Comité de Santé du Parlement sud-africain à ouvrir des voies d’accès au cannabis thérapeutique pour certains patients souffrant de maladies spécifiques (VIH/Sida, cancer, épilepsie, douleurs sévères chroniques, etc…).

La nouvelle a été saluée dans un communiqué de presse par Narend Singh, député et n°2 de l’IFP, qui a applaudi ce qu’il considère comme un progrès dans l’approche de son pays vers le cannabis médical.

« Cela annonce un grand progrès pour l’accès public et la recherche sur l’utilisation du cannabis médical. Je sens un grand soulagement. Je dois remercier le ministère [de la Santé] pour avoir traité ce sujet avec une telle passion pour notre peuple ».

Au-delà de son soutien pour l’expansion du cannabis médical, Narend Singh se dit opposé à la légalisation du cannabis récréatif.

Prochaines étapes

Le projet de loi de légalisation du cannabis médical encadrera la distribution de cannabis à certains patients, ainsi que la production de cannabis ou dagga comme il est appelé là-bas.

La Medical Innovation Bill autoriserait la consommation de cannabis pour les malades souffrant du VIH/Sida, de spasmes musculaires, de douleurs chroniques et des effets secondaires du cancer (nausées, vomissements, etc…).

Le ministère de la Santé a indiqué qu’il proposerait d’ici janvier prochain un cadre légal pour la consommation de cannabis médical, et d’ici février 2017 des directives spécifiques pour les personnes cherchant à cultiver du cannabis à usage thérapeutique. Le système de régulation pourrait être actif dès le mois d’avril.

Un projet de deux ans

La Medical Innovation Bill était en débat au Parlement depuis son introduction en 2014. Elle a d’abord été présentée par le député Dr. Mario Oriani-Ambrosini, qui a succombé cette année-là à un cancer en phase terminale.

Le projet de loi avait été repris par Naren Singh, qui s’est assuré que ce « sujet vital reste sur la table des négociations ».

Cannabis en Afrique - News

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Laisser un commentaire