Suivez-nous

Business

San Francisco : ouverture de la première salle de sport où le cannabis est autorisé

Salle de sport où le cannabis est autorisé

Depuis qu’il fume de l’herbe dans le garage de ses parents, Jim McAlpine rêve d’ouvrir une salle où on pourrait combiner sport et cannabis. Rêve exaucé.

PUBLICITE

Accompagné de l’ancien Running back de NFL Ricky williams, Jim McAlpine vas ouvrir le Power Plant Fitness à San Francisco durant le mois de novembre 2016. Egalement fondateur des 420 Games, des épreuves de triathlon et d’endurance, l’entrepreneur a de la suite dans les idées.

« D’abord le fitness, le cannabis après ». Jim McAlpine base ses exercices sur le Crossfit. En préparation d’une éventuelle légalisation totale du cannabis en Californie, les start-up du cannabis foisonnent dans l’Etat. Le marché souffre pour le moment d’un manque d’investissement à cause de l’interdit fédéral sur le cannabis. Pour les deux entrepreneurs, la présence du sport dans le projet a facilité la création de l’entreprise.

Le staff technique met en place un système d’ « évaluation des performances sous cannabis ».

Le but est d’essayer d’examiner ce que le cannabis fait sur chacun et d’adapter un système d’entrainement en fonction des réactions. Les clients seront invités à vaporiser et manger du cannabis, (car fumer c’est plus dangereux et dur avant le sport). Des aliments à base de CBD ou de chanvre seront également distribués, plus doux que les spaces food habituels. Il est toutefois déconseillé de venir tout fracass dans ce lieu, avant tout dédié au sport.

« C’est plus une philosophie du dépassement de soi, il y aura plus d’utilisation de l’esprit que dans les autres salles de gym. Je rêve de ça depuis que j’ai 18 ans, je suis heureux d’être là au moment où les murs de la prohibition tombent » déclare Jim McAlpine.

PUBLICITE

A lire : Un nouveau Bud and breakfast de luxe vient bousculer le tourisme cannabique au Colorado

Les recherches scientifiques sur les bénéfices du cannabis lors d’une activité sportive restent floues pour le moment. Mais l’Association mondiale contre le dopage vient de bannir le cannabis des substances dopantes. L’agence considère que la plante « aide les athlètes à réduire l’anxiété et augmente l’aération des poumons »

Rycky Williams a outrepassé 4 fois la politique antidrogue de la NFL durant sa carrière dont 3 fois pour usage de cannabis. Il déclare vouloir changer l’approche du sport et des drogues car il estime que sa carrière fut détruite par un test antidrogue «  J’étais un bon joueur de foot, une bonne personne, mes équipiers et mes coachs m’adoraient, mais ma carrière a été ruinée a cause d’un test anti-drogue. Ils doivent avoir une approche plus humaine ».

A l’heure actuelle la NFL préfère traiter ses athlètes avec des opioïdes pour qu’ils se rétablissent plus rapidement. Certaines voix s’élèvent pourtant pour l’autorisation du cannabis en NFL et en NBA.

PUBLICITE

Théo Caillart

Théo est diplômé en journalisme de l'IICP. Passionné par l'économie et l'industrie du cannabis, il s'est spécialisé sur ces sujets, avec un peu de thérapeutique à l'intérieur.

Sites partenaires

Suivez toute l’actualité des vaporisateurs sur LesVapos, tests et conseils d’achats pour vaporisateurs à herbes séchées et concentrés.


Acheter des graines de cannabis féminisées et autoflorissantes en direct de la Barney’s Farm d’Amsterdam, graines gratuites avec chaque commande.

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0