Suivez-nous

Business

L’industrie du cannabis regarde l’Alaska avec envie

Cannabis récréatif en Alaska

L’Alaska sera le prochain Etat américain à vendre du cannabis récréatif, et l’industrie du cannabis s’y prépare, avec une forte impatience.

PUBLICITE

L’Alaska Alcohol and Marijuana Control Office a délivré les premières licences pour les producteurs de cannabis et teste les installations ce mois-ci. Les premières licences pour les vendeurs seront remises en septembre.

En anticipation de l’ouverture de ce marché, l’industrie du cannabis se rassemblera lors de la conférence The Last Frontier for CannaCon Alaska, la plus grande foire d’affaires de l’Etat. Annoncée comme le lieu où « l’industrie du cannabis fait du business », la CannaCon se déroulera sur deux jours à Anchorage, les 9 et 10 septembre.

Réunissant autour d’une même table les producteurs, les vendeurs et les fabricants du marché cannabique, la CannaCon mettra en vedette certains experts de l’industrie pour partager leurs connaissances.

Gérer une affaire autour du cannabis amène à surmonter des défis qui n’existent pas dans les autres industries. L’Alaska pourra compter sur les exemples des Etats américains qui ont déjà légalisé le cannabis récréatif pour apprendre de leurs erreurs, et ainsi démarrer un marché récréatif avec le moins de barrages possibles.

PUBLICITE

Les CannaCon aident aussi à partager les bonnes pratiques. Ces conférences ont commencé en 2014, dans l’Etat de Washington. Ce rassemblement de professionnels de l’industrie du cannabis partage à la fois les espoirs et les débouchés potentiels d’un énorme marché, tout en faisant réaliser aux futures parties prenantes du milieu que la légalisation du cannabis vient avec une forte dose de paperasse et de bureaucratie pour espérer pouvoir travailler de sa passion.

A voir ci-dessous : conférence CannaCon sur le thème « l’année de la femme »

 

PUBLICITE

Aurélien a créé Newsweed en 2015. Particulièrement intéressé par les régulations internationales et les différents marchés du cannabis, il a également une connaissance extensive de la plante et de ses utilisations.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Business

Du lubrifiant anal au CBD pour « prendre des bites XL et plus »

Lubrifiant anal au CBD

Si vous nous demandez « Pourquoi ? », nous vous répondrions « Pourquoi pas ! ». Mais derrière la communication punchy du produit se cache une vraie demande (et un peu de marketing).

PUBLICITE

Boof est un décontractant anal proposé par la marque Fort Troff, spécialisée dans les jouets et produits sexuels pour les hommes gays, et qui promet d’aider à « prendre des bites XL et plus » en utilisant la puissance du CBD, selon la fiche produit. Il offrirait ainsi « une relaxation totale du corps + un maximum de plaisir » et « la plus haute concentration de CBD pur ».

Le produit a été réalisé en collaboration avec Foria, entreprise spécialisée sur l’intégration de cannabinoïdes dans les produits à vocation sexuelle ou génitale. Foria vend d’ailleurs aussi des suppositoires, qui semblent être similaires au produit Boof, mais qui sont marketées pour les femmes, pour procurer « des effets apaisants et libérateurs des tensions » et réduire les douleurs menstruelles.

Le docteur Evan Goldstein, chirurgien anal, explique à Out que le CBD et le sexe « vont naturellement de pair ».

« Le CBD est un excellent ajout au jeu anal. Ce qui est bien, c’est qu’il y a beaucoup d’options pour l’incorporer », a déclaré le Dr Goldstein. «Il existe des vape pen ou des teintures, qui permettent aux gens d’inhaler ou d’ingérer du CBD pour des effets systémiques. Spécifiquement pour le sexe anal, les gens peuvent également l’appliquer localement, en utilisant des lubrifiants et / ou des suppositoires infusés au CBD. »

PUBLICITE

Une boite de Boof est composé de huit suppositoires. Selon les précisions du site, « vous ne serez ni défoncés ni désensibilisés » en l’utilisant. “Il n’y a pas de THC. Ton cul va simplement se sentir réellement putain de bien ».

Et bien que nous n’ayons aucun moyen de vérifier cela, c’est une belle promesse !

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0