New York : la légalisation du cannabis avortée

andrew cuomo légalisation cannabis New York

Après avoir promis à plusieurs reprises une légalisation du cannabis récréatif dans l’année, le gouverneur de l’Etat de New York, Andrew Cuomo, a finalement admis que la légalisation ne serait pas pour de suite. Comme au New Jersey, le gouverneur n’a pas réussi à rassembler assez de votes chez les législateurs pour s’assurer que le projet de loi soit approuvé.

PUBLICITE

Légaliser, plus facile à dire qu’à faire

Elus en novembre dernier, lors des midterm, les gouverneurs du New Jersey, de New York et de l’Illinois ont tous promis une légalisation rapide du cannabis récréatif. Phil Murphy, le gouverneur du New Jersey, avait même annoncé une légalisation dans les 100 premiers jours de son investiture. Néanmoins, ils se sont heurtés à des résistances de la part des parlementaires qui ont signifié leur intention de prendre le temps nécessaire.

Au New Jersey, le gouverneur avait prévu un vote sur la légalisation en mars. Cependant, malgré un travail intensif sur son projet de loi, de concert avec le président de la Chambre des Représentants et le président du Sénat, les trois hommes n’ont pas réussi à rassembler assez de soutien auprès des parlementaires. Le vote a finalement été annulé quelques jours avant la date prévue.

A New York, même topo : le vote n’aura pas lieu lors de la session parlementaire prévue. « Je ne pense pas que ce soit faisable maintenant », a affirmé Andrew Cuomo. « Peu importe combien d’efforts j’y mettrais durant 11 jours. Si au Sénat on me dit qu’ils n’ont pas assez de votes, je les prends au mot ». Certains législateurs pro-légalisation tentent tout de même de trouver un compromis avant la fin de la session parlementaire le 19 juin, mais le gouverneur semble avoir perdu espoir.

Malgré l’accord de fond sur la légalisation, les désaccords portent sur sa forme, c’est à dire sur les régulations. Certains craignent que la légalisation ne bénéficie pas aux victimes de la guerre contre la drogue mais serve en fait l’élite capitaliste blanche. Il s’agit de mettre en place des régulations qui donnent la priorité aux communautés négativement affectées par la prohibition. La question de l’effacement des casiers judiciaires fait également débat.

Finalement, il n’y a guère que le gouverneur de l’Illinois qui ait pour l’instant réussi à tenir sa promesse. Les parlementaires de l’Etat viennent d’approuver son projet de légalisation du cannabis récréatif. Celui-ci met un fort accent sur la justice sociale. Les ventes doivent commencer en janvier de l’année prochaine.

Suivez-nous sur Facebook !

Catégories liées : Légalisation du cannabis

Articles liés

Derniers articles

Pourquoi le leader du cannabis israélien Tikun Olam cherche à revendre ses activités
Pourquoi le leader du cannabis israélien Tikun Olam cherche à revendre ses activités
Les ventes de cannabis au Outside Land Festival ont dépassé 1 million de dollars de recette
Les ventes de cannabis au Outside Land Festival ont dépassé les 1 million de $
CBD en Slovaquie
La Slovaquie déclassifie le CBD de la liste des substances psychotropes
Magasin de cannabis en Ontario
L’Ontario : deuxième tirage au sort des licences de vente de cannabis
Aurora Cannabis achète l'entreprise de chanvre Hempco Food and Fibre
Aurora Cannabis achète l’entreprise chanvrière Hempco Food and Fiber
Mike Tyson dit qu'il dépense chaque mois 40 000 dollars de cannabis dans son ranch
Mike Tyson fumerait chaque mois 40 000 dollars de cannabis dans son ranch

Laisser un commentaire