Suivez-nous

Cannabis aux Etats-Unis

Jay-Z se lance à son tour dans l’industrie du cannabis récréatif

Jay-Z se lance à son tour dans l'industrie du cannabis récréatif

Le rappeur Jay-Z a annoncé hier son partenariat avec l’entreprise de cannabis récréatif californienne Caliva. L’artiste va rejoindre leurs équipes pour aider à la stratégie et à la direction artistique. Jay-Z a indiqué vouloir « créer quelque chose de formidable, s’amuser en le faisant, faire le bien et accompagner des gens » ».

PUBLICITE

Le rappeur a effectivement témoigné de son intention d’aider la réinsertion d’anciens détenus à travers ce projet. Il s’est engagé auprès de l’ONG Reform Alliance qui milite pour des réformes du système pénal américain.

A ce sujet, la société a écrit dans un communiqué « À ce poste, M. Carter s’emploiera à accroître la participation économique des citoyens qui reviennent d’une incarcération – nombre de ceux qui ne voient pas les avantages financiers de la légalisation – par le biais de la sensibilisation, de la formation professionnelle et du développement général des employés et de la main-d’œuvre ».

Dennis O’Malley, le PDG de Caliva, estime que cette association annonce « d’importants changements pour l’industrie en matière de visibilité  ».

Jay-Z s’était déjà affirmé en tant qu’homme d’affaire, puisque ses investissements dans le champagne, dans sa ligne de vêtements, et dans le service de déplacement Uber, lui ont permis de réaliser des gains considérables, devenant ainsi le premier rappeur milliardaire selon un classement du magazine Forbes.

PUBLICITE

Il n’est cependant pas le premier à prendre en main le potentiel du cannabis : bon nombre d’artistes ont déjà posé leurs jalons dans cette industrie en plein essor. Snoop Dogg a notamment créé en 2015 Leafs, sa gamme de produits au cannabis. L’actrice Gwyneth Paltrow a elle aussi aussi annoncé son partenariat en 2018 avec la chaîne de dispensaire Medmen, pour lancer sa ligne de produits au cannabis. L’acteur Seth Rogen et le scénariste Evan Goldberg se sont aussi associés en mars 2019 au géant de l’industrie Canopy Growth pour lancer leur propre marque de cannabis à Toronto, et le rappeur Post Malone a également lancé sa marque, Shaboink, en mai 2019.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Cannabis aux Etats-Unis

L’action de Canopy Growth plonge après les alertes de certains analystes

Actions Canopy Growth

L’action Canopy Growth a perdu 10% la semaine dernière après que Rupesh Parikh, analyste chez Oppenheimer, une banque d’investissement, a prévenu que les investisseurs devraient se préparer à de lourdes pertes dans les années à venir.

PUBLICITE

Rupesh Parikh s’attend à ce que Canopy Growth génère des pertes de plus de 500 millions de dollars sur les deux ans à venir, avec une rentabilité de l’entreprise plus éloignée que ne l’espèrent de nombreux investisseurs.

Canopy Growth est aujourd’hui la plus grosse capitalisation du cannabis, et une action populaire parmi les investisseurs du cannabis, en partie à cause des importantes réserves de trésorerie de l’entreprise. La solidité de Canopy vient majoritairement de l’investissement de 4 milliards de dollars réalisé par Constellation Brands, qui a permis au géant de la bière de détenir près de 40% du producteur de cannabis.

Les pertes d’exploitation de Canopy réduisent néanmoins sa trésorerie. Canopy a généré un cash-flow opérationnel négatif de 158 millions de dollars canadiens et un free cash-flow négatif de 372 millions $ CA au dernier trimestre. L’entreprise a lutté à la fois contre des pénuries d’approvisionnement sur certains marchés et des problèmes d’offre excédentaire sur d’autres. Cela a entraîné des pertes de revenus et une réduction des marges. Elle rachète aussi des entreprises à tour de bras, une stratégie d’investissement qui viendra consolider ses résultats sur le moyen terme voire le long terme.

Ces problèmes ont également provoqué des bouleversements dans les rangs des dirigeants de Canopy. Le cofondateur et codirecteur général, Bruce Linton, a été évincé en juillet, en partie à cause de la frustration de Constellation Brands face aux pertes croissantes de Canopy. Un nouveau PDG n’a toujours pas été nommé

PUBLICITE

En dépit de cette situation incertaine quant à la rentabilité de Canopy, Rupesh Parikh prévoit que les actions de la société soient toujours vendues sept fois plus haut que son chiffre d’affaires estimé pour 2021. Pour ces raisons, l’analyste recommande aux investisseurs de différer l’achat des actions jusqu’à ce que leur valorisation s’améliore, mais a refusé d’établir pour l’instant un prix cible.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0