L’industrie du cannabis est cannibalisée par les start-ups

Start-up du cannabis

L’industrie du cannabis n’est plus réservées qu’aux cultivateurs. Les entreprises de technologie avec de grandes ambitions viennent chercher des financements en appliquant à l’industrie de la beuh des méthodes de start-ups.

PUBLICITE

Nous avons déjà parlé de Eaze, une entreprise de livraison de cannabis à domicile, ou de Trees qui promet de bientôt livrer de la weed par drone. Même les « MyLittleBox du cannabis » ont trouvées preneur, avec l’arrivée sur le marché de Marvina. Il y a aussi par exemple Love, Nancy, qui se spécialise dans la vente de produits au chanvre, et qui sont donc légaux dans les 50 Etats américains.

Les start-ups ne se limitent pas à la livraison. Deux autres start-ups attaquent le marché du cannabis directement au cœur de l’industrie et non du produit.

Premièrement, Serica s’attaque au problème majeur de l’industrie du cannabis médical : les paiements. Le secteur du cannabis aux Etats-Unis ne fonctionne qu’en cash, d’une part parce que le cannabis est toujours illégal au niveau fédéral et que les banques ne veulent rien avoir à faire avec les dispensaires. D’autre part car les clients ne veulent pas forcément laisser de traces de leur paiement à des dispensaires. Serica utilise le blockchain, l’algorithme du bitcoin, pour suivre et enregistrer chaque achat, et donne aux entreprises un moyen d’accepter des paiements en ligne. La start-up a déjà signé un deal avec le deuxième plus grand site e-commerce de cannabis médical pour devenir la seule option de paiement sur le site.

D’autres start-ups, comme Transcend Lighting, participent à l’augmentation des profits des producteurs. Ses éclairages LED sont utilisées par les fermes qui veulent consommer moins d’électricité. L’entreprise n’est pas limitée au cannabis, mais c’est une industrie que Transcend ne peut plus ignorer.

Les entreprises classiques ont sans doute déjà taillé leur place dans l’économie actuelle de la marijuana. Les prochaines start-ups comme Serica ou Transcend vont sans contestation possible venir maximiser l’ensemble des parties du business du cannabis.

Suivez-nous sur Facebook !

Articles liés

Derniers articles

Vacances Weed-Friendly
Les meilleurs lieux de vacances weed-friendly
Nevada pas de cannabis lounges, mais une progression sur le territoire américain
Nevada : pas de cannabis lounges, et une lente progression sur le territoire américain
Le Northern Nights, premier festival où l'on peut consommer du cannabis
Le Northern Nights, premier festival où l’on peut (officiellement) acheter du cannabis
Pénurie de cannabis médical au Luxembourg
Pénurie de cannabis médical au Luxembourg
cannabis
Chanvre industriel, bien-être, cannabis médical, récréatif : pourquoi ces distinctions ?
Députés et légalisation du cannabis en France
Députés et cannabis : Entre questions légitimes et clichés sur le cannabis

Laisser un commentaire