La légalisation du cannabis fait-elle augmenter sa consommation ?

Augmentation de la consommation de cannabis

Plus de 2 ans de recherches et d’études résumées en « La légalisation du cannabis peut faire augmenter sa consommation ». C’est le traitement médiatique réservé à l’étude Cannalex dont nous avons fait le compte-rendu ici. FranceInfo / AlloDocteurs, Libération, Le Parisien, tous ces titres, reprenant une dépêche  AFP, n’ont retenu qu’une seule donnée : l’augmentation de la consommation de cannabis post-légalisation. Au risque d’oublier le reste.

La légalisation du cannabis augmente-t-elle sa consommation ?

Comme le rapporte l’étude Cannalex, la légalisation du cannabis entraîne « une hausse des prévalences d’usage parmi les adultes » (plus d’adultes consomment) dans le dernier mois et dans la dernière année (usage régulier et occasionnel).

Chez les mineurs, Cannalex rapporte « une stabilité des prévalences d’usage de cannabis ». La légalisation du cannabis n’incite pas les mineurs à en consommer, mais leur consommation ne baisse pas non plus dramatiquement. Les données les plus récentes montrent qu’au niveau fédéral, les jeunes Américains n’ont jamais aussi peu consommé de cannabis depuis 20 ans. Au Colorado, la conso à 30 jours est passée chez les jeunes de 22% en 2011 à 21,2% en 2015. A Washington, le dernier rapport de l’Etat montre également que la conso a baissé chez les plus jeunes, et augmente chez les adultes.

Plusieurs pistes expliquent généralement l’augmentation de la consommation chez les adultes. D’un côté, les « sorties de placard » des usagers qui n’avouaient pas leur consommation avant qu’elle soit légale, et de l’autre, les nouveaux usagers. La répartition des deux n’a à notre connaissance pas été mesurée. Mais comme souvent, derrière un chiffre se cachent des attitudes plus complexes.

Le plus important reste que la consommation des jeunes n’augmente pas. C’est la population la plus à risque face au cannabis et libéraliser le marché ne les incite a priori pas à consommer. Pourquoi alors tant de haine ?

L’augmentation de la consommation de cannabis est-elle grave ?

Toutes ces données vont dans le sens de l’étude la plus récente sur l’usage de cannabis post-légalisation thérapeutique dans les Etats américains. La recherche, publiée dans la revue Addiction, est résumée ainsi :  la légalisation du cannabis médical est associée à de plus forts taux d’usage de cannabis mais pas de la consommation problématique.

Et c’est ce qu’oublie de préciser la plupart des médias français. Le cannabis n’est pas une substance anodine, au même titre que l’alcool, la cigarette ou le sucre, mais ne pas différencier sa consommation de sa consommation problématique revient à tomber dans l’écueil de la prohibition.

Oui, la consommation de cannabis à long terme et à fortes doses peut se révéler nocive pour l’usager. Oui, le cannabis peut être dangereux pour les jeunes. Non, une consommation de cannabis similaire à celle des doses « recommandées » d’alcool, chez des personnes de plus de 25 ans, n’est pas une consommation problématique.

Se focaliser uniquement sur le taux de consommation, c’est oublier les enjeux d’une légalisation, et la conclusion de l’étude Cannalex lors de la conférence par David Weinberger était très claire dessus. Légaliser le cannabis, c’est tenter d’agir sur 3 points : la santé publique, la sécurité et les enjeux économiques. Le modèle parfait n’existe pour l’instant pas, et le jugement le plus objectif doit raisonner en termes d’opportunités-coûts.

Mettre en place un système qui protégerait davantage l’usager (produits de qualité testés, points de vente), tout en régulant la production et la distribution (cadre de travail pour l’industrie), avec des entreprises légales qui rapporteraient des taxes, quitte à ce qu’il y ait plus de consommateurs, tout en agissant sur les consommations problématiques et en éloignant les mineurs par des actions préventives, serait-il pire que la situation actuelle ?

Le parallèle qu’avait fait Christian Ben Lakdhar en comparant une potentielle régulation du cannabis en France avec la légalisation des jeux en ligne est un élément de réponse. Les différentes expériences de dépénalisation et de légalisation réalisées à l’étranger en sont un autre.

Abonnez-vous à Newsweed sur Facebook

Laisser un commentaire