Suivez-nous

Etudes

La première étude sur le THC et le cancer du cerveau menée sur des humains est sur le point de commencer

tumeur cérébrale

Le cannabis est souvent utilisé à titre thérapeutique pour traiter les effets secondaires de la chimiothérapie comme les nausées, vomissements et la perte d’appétit. Cependant, certaines études et certains témoignages suggèrent qu’il pourrait s’avérer être un traitement efficace contre le cancer lui-même, comme traitement alternatif ou combiné aux traitements traditionnels. Une étude australienne va tester son efficacité sur le glioblastome, le cancer le plus fréquent chez l’adulte, qui se caractérise par des tumeurs cérébrales.

PUBLICITE

Cannabis médical et cancer

A l’heure actuelle, les effets du cannabis sur les tumeurs sont encore peu clairs. Certains cannabinoïdes pourraient potentiellement déclencher l’apoptose (la mort programmée) des cellules cancéreuses, ou dit autrement les pousser à se suicider. Des recherches ont également montré que le cannabis médical, combiné aux traitements traditionnels, pouvait rallonger l’espérance de vie des personnes malades. Toutefois, ces études ont été faites sur des rats de laboratoires ou des cultures de cellules. Les effets du cannabis sur les tumeurs dans l’environnement complexe du corps humain sont encore méconnus.

C’est également la position du National Cancer Institute, l’agence fédérale américaine contre le cancer qui reconnait que les cannabinoïdes semblent prometteurs et sont déjà utilisés pour traiter les effets secondaires de la maladie ou de son traitement mais qui estime qu’il manque encore trop de données pour recommander le cannabis médical comme traitement contre le cancer. Jusqu’ici en effet, les études sur le cancer étaient conduites en laboratoire ou sur des animaux. C’est la première fois qu’une étude investigue les propriétés anti-tumorale du cannabis directement sur des humains.

La première étude sur des humains

L’Australie a légalisé le cannabis médical en 2016. Cette légalisation a permis d’étendre la recherche, auparavant limitée aux effets secondaires du cannabis, pour conduire des essais cliniques sur les potentialités thérapeutiques de la plante. Le Dr Janet Schloss, une naturopathe et nutritionniste et la neurochirurgienne Charlie Teo ont saisi cette opportunité. Leur objectif est d’étudier les effets de l’huile de cannabis quand elle est associée aux traitements traditionnels contre le cancer.

Une étude récemment conduite sur des souris montre que le CBD booste l’efficacité de la chimiothérapie. Parmi un lot de souris soumises à un traitement chimio, certaines se sont vues administrer du CBD. Les souris ayant reçu du CBD avaient un taux de survie trois fois supérieur aux autres. L’étude en a conclu que le CBD était un traitement d’accompagnement prometteur pour la chimiothérapie. Aujourd’hui, c’est sur des humains et avec du THC que ces scientifiques australiennes ont décidé d’expérimenter.

PUBLICITE

Le but de l’étude est notamment de déterminer si le cannabis médical peut ralentir la croissance du glioblastome, un cancer du cerveau extrêmement agressif et très répandu qui tue ses victimes en environ un an (seul 5% survivent après cinq ans). En général, après le diagnostic, la survie du patient se compte en mois. Le cannabis pourrait potentiellement améliorer non seulement la qualité de vie des patients mais également rallonger leur espérance de vie. Elles espèrent également que le traitement au THC puisse réduire les risques de re-croissance de la tumeur.

L’étude sera randomisée, c’est à dire que certains patients recevront de l’huile de cannabis et d’autres un placebo. Les participants se verront administrer l’huile en accompagnement du traitement standard. L’huile en question provient de BioCeuticals, une compagnie pharmaceutique australienne qui l’a confectionnée pour l’occasion. La phase de recrutement commence dans deux semaines. On estime à 1000 par an le nombre de personnes diagnostiquées avec le glioblastome en Australie et 2400 en France.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Etudes

Etude : des concentrés de cannabis peuvent tuer les cellules cancéreuses

Etude certaines variétés de cannabis peuvent tuer les cellules cancéreuses

Si le cannabis est déjà utilisé pour soulager les douleurs liées à la chimio-thérapie, il pourrait dans le futur servir comme traitement pour certaines formes de cancer. Publiée dans Cancer, le journal de l’American Cancer Society, une nouvelle étude vient en effet de montrer que certaines formes de cannabis peuvent tuer les cellules cancéreuses.

PUBLICITE

Les chercheurs ont testé les propriétés antitumorales de 12 extraits de cannabis différents contenant diverses combinaisons et concentrations de différents cannabinoïdes, et cela sur 12 lignées de cellules cancéreuses humaines. L’étude a conclu que certains des extraits de cannabis testés ont beaucoup mieux réussi à réduire la croissance des cellules cancéreuses que d’autres « Nos résultats montrent que des extraits de cannabis spécifiques ont altéré la survie et la prolifération de lignées de cellules cancéreuses ainsi que la [mort cellulaire] de celles ci », peut-on lire dans l’étude.

Ainsi, différents extraits de cannabis semblent être des traitements particulièrement efficaces pour certains types de cancer, mais moins efficaces pour d’autres. D’autres études seront donc nécessaires pour approfondir la relation entre certains extraits de cannabis et certains cancers.

Le docteur Hattangadi-Gluth a précisé que « la légalisation du cannabis à des fins médicales a déjà été associée à une réduction du nombre d’hospitalisations liées à la dépendance aux opioïdes, ce qui suggère que si les patients substituent la marijuana aux opioïdes, cela pourrait constituer une occasion de réduire la morbidité et la mortalité liées aux opioïdes ».

D’autres études avaient par le passé déjà montré l’efficacité du cannabis pour tuer soigner certains cancers. Une étude avait montré en 2018 que les cannabinoïdes purifiés empêchent la prolifération et la métastase des cellules cancéreuses pour le cancer du côlon. Une recherche sur le cancer du sein avait également montré que le CBD est efficace pour traiter les tumeurs. Le cancer de l’ovaire a également été étudié, avec des résultats similaires. Le gouvernement américain avait aussi communiqué en 2015 sur les effets  d’apoptose du cannabis.

PUBLICITE
Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0