Etude : les effets anti-inflammatoires et anti-douleurs des terpènes

cannabis et terpènes

Parmi les effets médicaux reconnus du cannabis, les cannabinoïdes sont utilisés notamment pour leur effet anti-inflammatoire. Ils ne sont toutefois pas les seuls composants de la plante de Cannabis à agir ainsi. Un peu moins étudiés, les terpènes sont les molécules responsables de la saveur et de l’odeur du cannabis.

D’après une nouvelle étude, publiée dans The journal of Cannabis and Cannabinoid Research, ces derniers auraient aussi un effet anti-inflammatoire mais différent de celui des cannabinoïdes. Les chercheurs israéliens avaient déjà conduit une étude sur les propriétés anti-inflammatoires et anti-nociceptives (sensibilité à la douleur) du cannabidiol (CBD). Ils ont gardé le même mode opératoire pour comparer les effets des terpènes à celui du CBD.

Les terpènes, les oubliés de la recherche

Alors que la recherche sur les composants du cannabis est de plus en plus foisonnante, on sait toujours peu de choses sur les terpènes. « Alors que les études ont concentré leur attention sur le THC et les effets anti-inflammatoires d’autres composants majeurs du cannabis comme le CBD, les effets des composants aromatiques, les terpènes, ont été largement négligés ». Certaines études suggèrent que ceux-ci ont des effets pharmacologiques avec encore peu d’indications sur leur méthode d’action.

Certains terpènes sont propres au cannabis mais d’autres sont aussi présents ailleurs dans le règne végétal. Au moins 230 terpénoïdes différents ont été identifiés dans la plante de Cannabis mais un pied n’en contient en général que 50 environ. Les terpènes du cannabis sont déterminés par la génétique de la plante, le profil terpénique correspondant à un certain génotype. D’un point de vue physiologique, les terpènes protègent la plante des prédateurs et attirent les insectes pollinisateurs. D’un point de vue pharmacologique, on soupçonne qu’ils aient la capacité d’influencer les propriétés des autres cannabinoïdes. C’est ce qu’on appelle en partie l’effet d’entourage.

Méthode et résultats

Pour les besoins de l’étude, des échantillons riches en terpénoïdes issus de trois variétés de chanvre aux profils terpéniques différents ont été préparés. Les variétés en question sont la Tisza, la Felina et la Ferimon et poussent toutes en Europe. Après extraction des terpénoïdes, les chercheurs ont étudié leurs effets sur des cellules (in vitro) et sur des souris (in vivo).

Les souris se sont vues injecter une enzyme particulière qui produit une inflammation, notamment un gonflement au niveau de la patte. Elles se sont ensuite vu administrer des terpènes afin d’observer si l’inflammation réduisait. L’étude a conclu à des propriétés anti-inflammatoires modérées et ce indépendamment du dosage. Le profil de la Felina s’est révélé moins puissant que celui des deux autres variétés dans la réduction du gonflement et seul le profil Tisza s’est révélé avoir des propriétés anti-nociceptives. Ces dernières sont toutefois significativement moins puissantes que celles du CBD.

La différence d’intensité entre le CBD et les terpènes semble être due à un mode opératoire différent. Alors que le CBD réduit fortement la production de TNFa (anticorps) in vitro, ce qui suggère qu’il a un effet contre l’inflammation à long-terme, les terpènes n’ont aucun effet sur cette production. « Cela suggère que les terpénoïdes exercent leur effet anti-inflammatoire au travers d’un mécanisme différent de celui employé par les cannabinoïdes » précisent les chercheurs.

En conclusion, les chercheurs ont réussi à prouver que les terpènes ont des effets anti-inflammatoires et anti-nociceptifs et que ces effets varient selon le profil terpénique. C’est un élément important pour la recherche sur le cannabis médical qui cherche à établir les ratios optimaux dans la confection de médicaments. Enfin, les terpènes n’ont pas d’action d’immunosuppression suggérant qu’ils ne sont pas efficaces sur le long terme : « Nous suggérons que les terpènes peuvent être utilisés pour réduire un effet d’inflammation aigu alors que les cannabinoïdes inhibent les symptômes d’inflammations chroniques ».

Catégories liées : Terpènes

Articles liés

Derniers articles

festival
Les festivaliers choisissent leur drogue en fonction de la musique
Logo de l'ICBC
L’ICBC aussi présente à Barcelone et à Zurich en 2019
cannabis médical production
Les compagnies canadiennes se disputent le leadership du marché latino-américain du cannabis
cerveau
Les propriétés anti-neuroinflammatoires des graines de chanvre
canopy growth
Canopy Growth se positionne sur le marché du chanvre américain avec un investissement de 100-150$M
autoculture chili
Chili : une loi qui garantit le droit des patients à cultiver leur cannabis poursuit son parcours au Sénat
Suivez-nous sur Telegram

Laisser un commentaire