Suivez-nous

Cannabis aux Etats-Unis

Etats-Unis : Le Congrès réfléchit à une décriminalisation fédérale du cannabis

Etats-Unis Le cannabis bientôt légalisé à l'échelle du pays

Un Comité du Congrès s’est réuni le mercredi 10 juillet pour étudier la question de la décriminalisation du cannabis à l’échelle fédérale. Selon un sondage datant de 2018, 61% des Américains sont favorables à la légalisation.  Pendant l’audience, Républicains comme Démocrates se sont accordés sur la nécessité d’une nouvelle réforme.

PUBLICITE

Une classification étonnante ?

Ted Lieu, élu californien à la Chambre des représentants, pense que « pénaliser la marijuana est un gaspillage considérable de ressources fédérales. Il est temps que nous la retirions du Controlled Substances Act !  »

Il a ainsi interpellé le Comité sur la dangerosité sur cannabis, qui est actuellement classé dans l’annexe I, considérée comme la plus nocive, du Controlled Substances Act, au même titre que l’héroïne, l’ecstasy ou le LSD. En comparaison, des drogues telles que l’opium ou la cocaïne sont classées dans l’annexe II, même si on leur reconnait des propriétés très addictives, contrairement au cannabis.

Le docteur David Nathan, président du conseil d’administration du groupe de pro-légalisation Doctors for Cannabis Regulation estime quant à lui que « le cannabis n’aurait jamais dû être rendu illégal pour des adultes consentants. Il est moins nocif pour les adultes que l’alcool et le tabac, et l’interdiction a causé beaucoup plus de tort à notre société que la consommation de cannabis par les adultes elle-même ».

Une loi qui accroît les inégalités

L’illégalité du cannabis à l’échelle fédérale ne permet pas aux banques d’accorder des prêts pour démarrer une entreprise de cannabis, même dans les Etats où celui ci est légal. De ce fait, lancer ce type d’activité requiert des fonds personnels considérables, ce qui accroît les inégalités de départ.

PUBLICITE

Le cannabis est décriminalisé ou légalisé dans 26 états, avec 31 états sur 50 et 2 territoires ayant légalisé une forme de cannabis médical. Pourtant, l’accès à ce nouveau marché pour les entrepreneurs reste très inégal selon Malik Burnett, médecin et ancien responsable des politiques à Washington, au bureau des affaires nationales de la Drug Policy Alliance.

« Dans une Amérique, il y a des hommes et des femmes, pour la plupart riches, blancs et bien connectés, qui créent des sociétés de cannabis, créent des emplois et amassent une fortune personnelle considérable, et génèrent des milliards de dollars en impôts pour les États qui sanctionnent les programmes de cannabis. »

« Dans l’autre Amérique, il y a des hommes et des femmes, pour la plupart pauvres, des personnes de couleur qui sont arrêtées et qui subissent les conséquences collatérales associées à une condamnation pénale », déclare-t-il. « La politique de la drogue en Amérique est, et a toujours été, une politique basée sur le contrôle racial et social. »

Hakeem Jeffries, élu New Yorkais à la Chambre des représentants, a rappelé que la politique du cannabis en Amérique était fondamentalement raciste, puisqu’elle a été créée aux Etats-Unis dans un climat de ségrégation, qui visait à diaboliser les personnes de couleur.

PUBLICITE

Karen Bass, élue californienne à la Chambre des représentants analyse : « La guerre contre la drogue avait un préjugé racial depuis le début et a été menée de manière discriminatoire, avec des conséquences désastreuses pour des centaines de milliers de personnes de couleur et leurs communautés ».

D’autres audiences devraient avoir lieu dans le courant du mois de juillet, avec peut-être un changement de législation à la clé.

Cliquez pour commenter

Vous devez être connectés pour poster un commentaire Connexion

Laisser un commentaire

Cannabis aux Etats-Unis

Etats-Unis : Acétate de vitamine E et CBD synthétique en cause dans la crise des vape pen

Maladies respiratoires liées aux vape pen

Près de 380 cas de maladies respiratoires et 8 décès dans 36 Etats américains sont désormais suspectés d’être liés à l’utilisation de cartouches de THC, principalement issues du marché noir.

PUBLICITE

Et si les analyses n’ont pas encore identifié avec certitude le produit responsable, elles auront toutefois permis de distinguer deux contaminants principaux : l’acétate de vitamine E et le CBD synthétique

Acétate de vitamine E

La vitamine E désigne en fait plusieurs types similaires d’huiles appelées tocophérols, et se présente sous différentes formes chimiques de l’alpha-tocopherol, la plus courante, au gamma-tocopherol. Les tocopherols sont couramment issus du maïs et d’autres huiles végétales ou sont synthétisés à partir de pétrole, et différent de la version naturelle avec un isomère supplémentaire. La vitamine E peut être consommée en tant que complément alimentaire, et intégrée dans des produits alimentaires ou cosmétiques.

L’acétate de vitamine E, lui, est la forme ester du tocophérol, plus stable à l’oxydation et avec une durée de conservation plus longue que le tocophérol.

Quelle que soit sa forme, la vitamine E ne s’inhale pas. Les lipides ne font jamais bon ménage avec les poumons et des cas d’intoxication sont rapportés depuis les années 2000. Or, plusieurs rapports indiquent sa présence dans les cartouches analysées par les autorités de santé.

PUBLICITE

Le commissaire à la santé de l’Etat de New York, Howard Zucker, a déclaré que l’acétate était présent dans « presque tous les échantillons contenant du cannabis », et à des « niveaux très élevés », ce qui en fait « un élément clé » de l’enquête de l’Etat. Selon Zucker, l’huile de vitamine E n’a pas été trouvée dans des produits à la nicotine et n’est pas un additif approuvé pour les produits à base de cannabis médical.

La Food and Drug Administration a aussi détecté de l’acetate de vitamine E dans la majorité des produits à base de cannabis analysés dans d’autres Etats.

Comme le rapporte Leafly, l’acétate de vitamine E a été utilisé par les fabricants illégaux de cartouches THC pour diluer le THC sans réduire la viscosité. Plusieurs marques d’acétate ont été identifiées, qui ne précisent bien souvent pas les conditions de son utilisation ou les dangers de l’inhalation sur les poumons, en particulier s’il est chauffé.

CBD synthétique

Les cartouches de THC ne sont pas les seules en cause. Comme le rappelle USA Today, des cartouches à base de CBD synthétique ont envoyé des dizaines de personnes aux urgences ces deux dernières années. Une récente étude d’Associated Press, dans la foulée de cette crise des vape pen, s’est penchée sur des produits suspectés de contenir des cannabinoïdes synthétiques.Sur 350 produits testés, 128 contenaient bien du CBD synthétique.

PUBLICITE

Les bonbons en gélatine et autres edibles comptaient pour 36 des 128 produits incriminés. Le reste était constitué de vape pen. Selon AP, la plupart des tests ont eu lieu dans les États du Sud. Et dans le Mississippi, des laboratoires ont détecté du fentanyl dans certains produits étiquetés CBD.

L’enquête étant axée sur les marques et les produits suspects, ses résultats ne représentent pas l’ensemble du marché du CBD. Le rapport souligne tout de même les dangers des produits au cannabidiol non testés à une époque où les États-Unis sont justement aux prises d’une série de maladies et de décès liés à la vaporisation.

Continuer la lecture

Trending

Ne manquez aucune news, abonnez-vous à notre newsletter !

1 newsletter par semaine, pas de pub !

0